Choisir Un Purificateur D'air 5 Questions

Choisir un purificateur d'air 5 questions

Saviez-vous que, contrairement à une croyance répandue, l'air intérieur de nos logements est souvent plus pollué que l'air extérieur, même en ville ? Pour remédier à ce problème, on peut être tenté de s'équiper d'un purificateur d'air. Mais comment fonctionne cet appareil ? Est-il vraiment efficace ? A-t-il des inconvénients ? Nous vous proposons d'y voir plus clair en 5 questions.

1- Comment ça marche ?

Comme son nom l'indique, un purificateur d'air est un appareil destiné à améliorer la qualité de l'air intérieur.

Dans ce but, il capture les polluants en suspension dans l'atmosphère et les filtre ou les détruit.

Les purificateurs les plus courants sont les modèles à filtres HEPA (pour "haute efficacité sur les particules aériennes") qui retiennent les impuretés (poils d'animaux, cheveux...), les bactéries et les particules supérieures à 0,3 micromètres dans une succession de filtres ou bien dans un seul filtre composé de plusieurs couches.




Pour être efficaces, ces appreils nécessitent un changement régulier de leur(s) filtre(s) et doivent présenter un débit d'air suffisant pour renouveler l'air de la pièce.

A noter : certains purificateurs d'air utilisent d'autres procédés, comme la ionisation ou la photocatalyse
Les purificateurs par ionisation émettent des ions qui se collent aux particules en suspension dans l'air et les amalgament. Celles-ci se fixent alors sur le sol ou les meubles. Il faut ensuite les enlever avec un aspirateur doté d'un filtre HEPA.

Quant à la photocatalyse utilisée en milieu hospitalier et industriel, elle n'est pas recommandée pour un usage domestique car elle est trop complexe. En effet, il faut impérativement respecter le mode d'emploi, au risque d'émettre des composés chimiques toxiques comme du formaldéhyde dans son logement !

2- Est-ce bien nécessaire ?

Les purificateurs d'air à filtres sont sans danger, mais sont-ils vraiment nécessaires ?

Nous passons 70% à 80% de notre temps dans des espaces confinés. Or, des études ont prouvé que l'air intérieur contient des centaines de polluants, dont le formaldéhyde classé cancérogène à des doses supérieures au seuil fixé par l'Organisation mondiale de la santé (0,12 mg/m3).

De plus, l'air de nos logements et de nos bureaux contient, en plus de diverses particules chimiques, des allergènes, des moisissures et de l'humidité qui peuvent favoriser ou aggraver certains problèmes respiratoires.

Selon le site officiel du Ministère de l'Environnement : "les sources de pollution de l'air intérieur sont multiples : l'air extérieur, certains matériaux de construction, les appareils à combustion, les équipements, l'ameublement, les produits d'entretien et de bricolage, l'activité humaine (cuisine, etc.), le mode de vie des occupants (tabagisme, aération insuffisante, etc.), les biocontaminants (poussière de maison, allergènes des acariens et du chat), etc."

Face à un tel cocktail de polluants, il est légitime de vouloir assainir sa maison à l'aide d'un purificateur d'air ou par d'autres moyens, en particulier si l'on souffre d'allergies et/ou d'asthme.



3- Est-ce efficace ?

Devez-vous pour autant faire l'acquisition d'un purificateur d'air à filtre ? Si telle est votre intention, retenez que l'efficacité de l'appareil dépend de plusieurs paramètres.

Au moment de l'achat, vérifiez les critères suivants :

=> le débit d'air de l'appareil et son CADR (Clean Air Delivery Rate), c'est-à-dire le volume d'air purifié qu'il est capable de délivrer. Tous deux doivent être adaptés à la dimension de la pièce où vous voulez installer le purificateur

=> la qualité des filtres (en sachant que vous devrez veiller à les changer régulièrement). Certains modèles ont l'avantge d'avertir l'utilisateur quand le filtre doit être changé, allant même jusqu'à bloquer l'utilisation de l'appareil. 

=> la présence d'un mode auto : cette fonction est très pratique car le purificateur adapte sa vitesse de fonctionnement en fonction du niveau de pollution dans la pièce.




A noter : la plupart des fabricants affichent, parmi les performances de leurs appareils, leur capacité à filtrer à plus de 99% des particules jusqu'à 0,3 micron. Cela signifie que les particules visibles, ainsi que les moisissures, acariens et pollens sont traitées par le filtre HEPA avec un niveau de rétention satisfaisant.

En revanche, il faut savoir que ces filtres sont moins efficaces sur les composés organiques volatiles ou COV et les gaz plus difficiles à piéger.

C'est pourquoi certaines marques ajoutent un filtre à charbon actif (qui est capable de capter ces substances, mais qui présente un risque de relargage au bout d'un certain temps).

4- Quels bienfaits en attendre ?

En résumé, un doute subsiste sur l'efficacité des purificateurs d'air sur les COV en particulier à long terme.

Néanmoins, un purificateur d'air présente une certaine efficacité sur les particules en suspension, y compris les particules fines à condition d'éviter l'encrassement des filtres.

Il peut donc être intéressant de s'équiper d'un purificateur pour les personnes allergiques ou asthmatiques, qui ressentiront une différence et pourront diminuer ainsi l'intensité de leurs symptômes. 



5- Quelles sont les autres solutions ?

Que vous soyez ou non allergique, retenez qu'un purificateur d'air n'est pas la seule solution pour améliorer l'air ambiant chez soi.

Pour lutter contre la pollution intérieure, le premier conseil consiste à aérer deux fois par jour durant une dizaine de minutes.

Ce conseil est également valable en cas de travaux de bricolage chez vous et de pic de pollution (l'air extérieur étant malgré tout moins pollué). Dans ce dernier cas, il vaut mieux aérer tôt le matin ou tard le soir. 

Pour limiter les COV chez vous, évitez aussi de brûler de l'encens ou des bougies, de diffuser du parfum, de fumer à l'intérieur de votre logement et de multiplier les produits d'entretien (pour le ménage, allez à l'essentiel et privilégiez les produits bio ou naturels).

Côté mobilier, il vaut mieux préférer le bois brut aux meubles en contreplaqué, choisir des matières naturelles pour la décoration plutôt que des moquettes ou des peintures et privilégier les textiles naturels.

Notez enfin que l'on trouve, chez Nature et Découvertes notamment, des purificateurs d'air naturels à base de charbon de bambou.

Le sac MOSO est un petit sac en lin contenant du charbon de bambou activé, qui absorbe les mauvaises odeurs et l'excès d'humidité.

Cette solution écologique permet de purifier l'air sans produits chimiques ni électricité, à partir d'une ressource renouvelable.

Ce dispositif reste efficace pendant 2 ans à condition de le mettre au soleil tous les mois pendant une heure : les rayons ultraviolets (UV) se chargent alors de libérer et de détruire les polluants que ce charbon a retenu dans ses minuscules pores.



Plus d'information :

Tag : purificateur d'air, purificateurs d'air, choisir purificateur d'air, purificateur d'air avis, purificateur d'air achat, purificateur d'air naturel, purificateur d'air naturel au charbon, sac moso, charbon de bambou



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis