La Réforme De L'orthographe En 5 Changements

La réforme de l'orthographe en 5 changements

La réforme de l'orthographe, proposée en 1990 par le Conseil supérieur de la langue française, devrait entrer en application dans les manuels scolaires à la rentrée 2016. Plus de 2000 mots auront désormais deux orthographes (les deux graphies, anciennes et nouvelles, étant acceptées). Qu'est-ce qui va changer ? Vos enfants auront-ils de meilleures notes en dictée ? Nous vous proposons de décrypter cette réforme à travers 5 changements majeurs.

1- L'accent circonflexe s'efface... parfois

A propos de la réforme de l'orthographe, on a beaucoup entendu parler de la disparition de l'accent circonflexe.

Or, celle-ci ne s'appliquera que sur le i et le u. On pourra ainsi écrire "paraitre", "disparaitre" ou "entrainement" sans leur accent mais pas "tête" ou "tâche".

En revanche, l'accent restera à sa place dans le terminaisons des verbes au passé simple et au subjonctif, et à chaque fois qu'il aide à distinguer deux mots comme : sûr / sur ou mûr / mur ou encore jeûne / jeune !

Il sera également maintenu dans la conjugaison du verbe croître pour le distinguer du verbe croire à chaque fois que la prononciation est la même.

2- Le tréma change de place

La réforme de l'orthographe a pour but de simplifier l'apprentissage de l'orthographe française.

Ce sera en particulier le cas sur la question épineuse de la place du tréma dans les syllabes "gue" et "gui".

Pour éviter les difficultés et les prononciations érronées, le tréma pourra être déplacé sur la lettre u au lieu de e dans les mots "aigüe", "ambigüe" et "ambigüité".

Ce signe sera aussi ajouté sur certains mots comme "argüer" et "gageüre" pour clarifier leur prononciation.

3- L'accent grave est plus fidèle à la prononciation

Une autre partie de la réforme de l'orthographe concernera encore une histoire d'accent et de prononciation.

Ainsi, on pourra désormais utiliser l'accent grave dans certains mots pour les écrire "comme on les entend".

Ce sera par exemple le cas de "évènement" et "règlementaire" qui s'écrivaient auparavant avec l'accent aigu.

4- L'usage du trait d'union est simplifié

La réforme de l'orthographe souhaite aussi simplifier ce casse-tête qu'est l'usage du trait d'union dans les nombres et le pluriel des mots composés.

Désormais, les nombres seront reliés par des traits d'union dès lors qu'ils sont composés : on pourra écrire "trente-et-un" et "cinq-cents".

Inversement, d'autres mots comme "weekend" ou "millepatte" pourront s'écrire tout attachés.

En ce qui concerne le singulier et le pluriel des mots composés, on pourra désormais écrire "un compte-goutte" et "des après-midis". Le deuxième mot restera au singulier ou prendra la marque du pluriel selon que l'expression dans son ensemble est au singulier ou au pluriel.

5- L'orthographe de certains mots devient plus intuitive

Enfin, les auteurs de la réforme de l'orthographe ont voulu simplifier la graphie de certains mots.

On pourra par exemple écrire "relai" sans s, "ognon" au lieu d'"oignon" et "nénufar" plutôt que "nénuphar".

Certains de ces changements visent à rendre cohérents des mots d'une même famille comme "souffler" et "boursoufler" : désormais, ce dernier mot pourra prendre deux f.

Plus d'information :

Tag : réforme de l'orthographe, réforme orthographe, reforme orthographe, réforme orthographe 1990, réforme orthographe accent circonflexe, réforme orthographe nombres, réforme orthographe 2016

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis