Ecole Des Chartes

Ecole des chartes

L’école des chartes est une grande école fondée en 1821. Cet établissement prestigieux, situé à Paris, dispense son enseignement à des élèves historiens, philologues et paléographes et leur ouvre notamment les carrières de conservateur du patrimoine ou des bibliothèques.

Présentation

L'école nationale des chartes (ENC), plus couramment appelée école des chartes, est une grande école littéraire qui assure notamment la formation du personnel scientifique des archives et des bibliothèques.
Elle dispense un enseignement très complet (notamment en histoire, philologie et paléographie) qui permet d’accéder aux carrières de conservateur d'archives, de conservateur des bibliothèques ou d’enseignant dans le supérieur.

Histoire de l’école

L'ancêtre de l’actuelle école des chartes est l’école royale des chartes, fondée par une ordonnance du 22 février 1821.
Cette école était à l’origine située dans les locaux de la Bibliothèque royale, rue de Richelieu, à Paris.
Elle fut créée pour former à la paléographie et à la philologie des élèves destinés à conserver la masse de livres et d’archives confisqués pendant la Révolution.
L'ordonnance qui créa l’école prévoyait que douze élèves seraient nommés par le ministre de l'Intérieur, sur proposition de l'Académie des inscriptions et belles-lettres et rémunérés pendant les deux ans de leurs études.
La scolarité y fit l’objet de multiples réformes mais, dès la deuxième moitié du XIX ème siècle, l’école devient une référence en Europe pour ses enseignements en paléographie, sigillographie, numismatique, philologie, classement des archives et des bibliothèques, géographie historique, système des monnaies et des poids et mesures, histoire des institutions politiques de la France, archéologie, droit civil, droit canonique et droit féodal.

L’école aujourd’hui

Après une période difficile, l’école des chartes a connu un renouveau dans les années 1990 grâce à une réforme du concours d'entrée et des enseignements, sous la direction d'Yves-Marie Bercé (1992-2001) puis celle d'Anita Guerreau-Jalabert (2001-2006).
Elle dispense aujourd’hui une solide formation aux nouvelles technologies appliquées à l'étude et à la conservation de l'héritage culturel.
Elle a également établi des relations beaucoup plus étroites et structurées avec les universités françaises et les institutions analogues dans les autres pays européens.
L’école pourrait déménager rue de Richelieu, dans les locaux du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France, afin d'y créer un pôle d'excellence en histoire de l'art.

Concours d’accès

Les élèves de l’école des chartes sont recrutés sur concours.
On distingue la section A dite "classique" (dont le programme est composé notamment d'histoire médiévale et moderne et de latin) et la section B dite "moderne" (dont le programme comporte de l'histoire moderne et contemporaine et des langues vivantes).
Le concours A se prépare dans trois classes préparatoires spécifiques au Lycée henri iv à Paris, au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse et au lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg.

Il existe également un concours d'accès direct en deuxième année, ouvert aux candidats justifiant en théorie du niveau de la licence.
En pratique, le recrutement concerne plutôt des candidats engagés dans un parcours de recherche avancée, lauréats de l’agrégation ou doctorants.

Ces différents concours sont très sélectifs et offre un nombre de places très limité (environ 25 par an).

Scolarité et statut des élèves

Les élèves recrutés par concours bénéficient du statut de fonctionnaires-stagiaires et sont rémunérés par un salaire d’environ 1200 euros par mois.
La scolarité dure trois ans et neuf mois, puis les élèves chartistes doivent rédiger une thèse d'établissement pour obtenir le diplôme d'archiviste paléographe.
Les fonctionnaires ayant rempli les obligations de troisième année peuvent postuler aux concours réservés de deux écoles d'applications, l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (ENSSIB) et l'Institut national du patrimoine (INP).
Ces deux écoles constituent un débouché naturel pour les chartistes et un complément à leur formation initiale leur permettant de devenir conservateurs du patrimoine ou conservateurs des bibliothèques.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.enc.sorbonne.fr/

Tag : Ecole des chartes, école chartes, ENC, école nationale des chartes, formation conservateur patrimoine, conservateur bibliothèque



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis