Le Tramway

Le tramway

Le tramway revient en force dans les grandes villes françaises depuis une vingtaine d’années. Abandonné dans les années 50 au profit de l’automobile, ce moyen de transport apparaît désormais comme une solution pratique et écologique à l’engorgement urbain. Nice et Le Mans sont en train de se doter d’un réseau et d’autres villes comme Toulouse ou Brest pourraient bientôt suivre leur exemple.

Présentation

Le tramway est un moyen de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats.
Il est implanté en site propre ou encastrée à l'aide de rails à gorge dans la voirie routière et utilise généralement la traction électrique aujourd'hui.

Origines du tramway

Le tramway, apparu durant la Première moitié du XIXème siècle, était initialement mû par la traction animale.
Les premiers tramways hippomobiles furent construits aux États-Unis : en 1832, une ligne reliait New York à Harlem et le tram circulait à La Nouvelle-Orléans en 1834.
En France, la Première ligne, d’une longueur de 15km, fut construite dans le Département de la Loire sur la route entre Montrond les Bains et Montbrison. Le tram y est mis en service en 1837.
Le tramway alors surnommé "chemin de fer américain", est inauguré à Paris en septembre 1855 et relie le pont de Sèvres à la place de la Concorde.

Développement de ce moyen de transport

Le tramway se développe ensuite à Londres, Berlin, Paris, Milan : dès 1870, une dizaine de villes d'Europe possèdent au moins une ligne.
La traction animale, qui entraîne un coût d'exploitation élevé, est remplacée par la traction mécanique à vapeur dès 1873, puis électrique à partir de 1881.
La traction électrique avait été présentée par Siemens à l'Exposition de l'électricité à Paris et à l’Exposition industrielle de Berlin en 1879, mais le développement de lignes électriques, ne prend de véritable ampleur à Paris et en région parisienne qu'à partir de 1895.
Le dernier tram hippomobile de Paris cesse de circuler en 1913.

L’âge d’or du tramway

Le début du XXème siècle jusqu’à l'entre-deux-guerres est l’âge d’or du tramway, avec la multiplication des lignes et l'accroissement du nombre d'usagers : il est alors le principal moyen de transport urbain.
En 1926, Paris dispose du plus grand réseau unifié du monde, avec plus de 960km de voies réparties en 112 lignes.

Le déclin du tramway

Le développement de l’automobile fait disparaître le tramway du paysage urbain à partir des années 1950, aussi bien en Amérique du Nord et en Suisse romande qu’en France.
Seules les villes de Lille, Marseille et Saint-Etienne conservent chacune une ligne.

Le renouveau

Avec le choc pétrolier de 1973 et les problèmes croissants de congestion urbaine les politiques se tournent de nouveau vers les transports publics de masse.
Le renouveau du tram en France est amorcé dès 1975 par le concours lancé par le secrétaire d'État Marcel Cavaillé. Ce concours visait à définir le futur tramway standard devant équiper huit villes : Bordeaux, Grenoble, Nancy, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse.

Le tramway moderne

Nantes, qui possède aujourd'hui le premier réseau de tram en France, fut la Première ville française à se doter d’un tramway moderne en 1985.
Le tram de Grenoble inauguré en 1988 comporte une innovation majeure : un plancher bas rendant ce moyen de transport accessible aux personnes à mobilité réduite.
Ce matériel équipe ensuite Rouen en 1994, puis sur les lignes de la banlieue parisienne.
Sous l’impulsion de la politique nationale de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport public, d’autres villes françaises ont suivi, notamment Montpellier et Bordeaux.
A Nice, les lignes de tram sont en cours de construction et vont s’intégrer dans un vaste projet de réaménagement de l’agglomération.

Plus d'information :

Tag : tramway, tram, transport en commun, aménagement urbain



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis