Le Train Magnétique : Présentation Et Fonctionnement

Le train magnétique : présentation et fonctionnement

Le train magnétique, qui peut atteindre des vitesses supérieures au TGV, est peut-être le moyen de transport de demain. Rapides, silencieux et non polluants, ces trains sont malheureusement incompatibles avec le réseau ferré existant. Nous vous proposons de découvrir leur fonctionnement.

Présentation

Un train magnétique, dont la dénomination exacte est train à sustentation magnétique ou train à lévitation magnétique, est un véhicule ferroviaire propulsé grâce à des champs électromagnétiques.

A la différence des trains classiques, ce train n'est pas en contact avec des rails mais lévite au-dessus d’un rail appelé "rail de guidage".

A noter : cette technologie minimise les frottements et permet d'atteindre des vitesses très élevées, le record actuel (datant de 2003) étant de 581 km/h, soit 7 km/h de plus que le dernier record du TGV en 2007 (574,8 km/h).

Fonctionnement

Il existe deux manières d’utiliser l’électromagnétisme pour propulser un train :
• la sustentation électromagnétique (ou EMS) avec des électroaimants classiques
• la sustentation électrodynamique (ou EDS) avec des aimants supraconducteurs.

Dans le premier cas, le train est équipé de deux électroaimants qui s’enroulent autour du rail de guidage. Ces électroaimants interagissent avec des barres de fer laminées placées dans le rail de guidage et soulèvent le train de 1 cm. Un exemple de cette technologie est le Transrapid allemand.

Dans le second cas, on soulève le train en utilisant la force de répulsion entre les aimants du véhicule et des bandes ou des bobines conductrices placées dans le rail de guidage. Dans ce cas, la distance entre le rail de guidage et le véhicule est plus importante (de 10 à 15 cm).
Ce système est illustré par le train japonais Maglev (de l'anglais Magnetic Levitation).

A noter : avec le système à sustentation électrodynamique, le prix de construction des voies est très important et les aimants doivent être refroidis à -269 °C (4,15 K) par de l'hélium liquide pour conserver leur supraconductivité

Les trains magnétiques dans le monde

L’Allemagne et le Japon sont les deux pays qui ont mené les premières recherches sur le train magnétique dans les années 1960-1970.

En 1979, le Transrapid 05 allemand a été le premier train à sustentation magnétique à transporter des passagers, à l'occasion de l'exposition internationale des moyens de transport de Hambourg. En 1983, une ligne de 1,6 km est construite à Berlin ; elle a ensuite été fermée en 1992.

Depuis 2003, le Transrapid de Shanghai assure une liaison de 30 km entre le centre ville et l’aéroport. Cette ligne est la première application commerciale du train magnétique au monde.

Aujourd’hui, de nouveaux projets sont en cours. Le Brésil va se doter de son premier train à lévitation magnétique, le MagLev-Cobra. Il sera destiné au transport urbain à Rio de Janeiro et remplacera en partie la flotte d'autobus.

De son côté, la Chine prévoit le lancement d'un train à sustentation magnétique de moyenne vitesse (160 km/h) à Pékin en 2015.

Plus d'information :

Tag : train magnétique, train à lévitation magnétique, train à sustentation magnétique, sustentation magnétique, Maglev, Transrapid, supraconductivité



Avis

  • Le Transrapide tout comme l'Aerotrain de Bertin en France abadonne en 1974 pour des raisons politique(Train volant sur coussin d'air)sont des train de l'avenir ;contrairement aux TGV et autre LGV utilise une technologie du passé (datant de 1850,roue rail) etet reproche principale fait a ces trains de ne pas utiliser le reseau actuel est une demarche passeiste, et qui n'avance pas recule!!!

    22 mai 2010

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis