Carnaval De Nice : En Route Pour La Bataille De Fleurs

Carnaval de Nice : En route pour la Bataille de Fleurs

La Bataille de fleurs est une tradition du Carnaval de Nice. Chaque année des milliers de fleurs sont cueillies pour décorer les chars et être lancées au public.

Histoire de la Bataille de fleurs

La toute première bataille de fleurs niçoise fut organisée à l'initiative du roi Charles-Félix en 1830 lors d'un séjour hivernal. La tradition se poursuivit pendant le carnaval mais il n'y avait pas de défilé dédié aux batailles de fleurs comme le souhaitait le poète  Alphonse Karr .
En 1874 Jean Cuggia fut le premier carnavalier à distribuer de son char plus de 15,000 bouquets en une journée.
Deux ans plus tard en 1876 la première bataille de fleurs de la Promenade des anglais avait lieu. Elle a été créée par Andriot Saëtone. Peu à peu la bataille de fleurs devient populaire. Plus qu'une simple promenade où on pouvait observer des chars fleuris elle devient un véritable échange avec les spectateurs.

Aujourd'hui, environ 100 000 fleurs vont être utilisées pour la construction des chars et seront par la suite envoyées au public. La majeure partie des fleurs sont produites localement ce qui profite à l'économie. Sur chaque char, des Orchidées, Roses, Oeillets, Mimosas, Dalhias, etc.... entre 4000 et 5000 fleurs sont nécessaires.

Arrivée sur les lieux

Une demi-heure avant le début de la bataille les tribunes sont bondées et le promenoir est pris d’assaut. L'après-midi est magnifique, le soleil cogne fort, on se croirait au printemps. En plus ça sent bon les fleurs, fraîchement coupées et disposées sur les chars la veille.

Ces chars mesurent environ 7/8 mètres de long, entre 6/7 de haut et 2 mètres de large. Ils sont très bien décorés, chacun avec une scénographie différente, des compositions florales magnifiques. Ils sont bien entendu en accord avec le thème du Sport : On a pu voir des cheerleaders (pom-pom girls), une jeune fille représentant le tennis, le patinage, le cyclisme, l'équitation...



La BAT anime les tribunes, les artistes et troupes locales comme étrangères sont également rassemblés pour cette bataille. On a retrouvé avec plaisir la troupe de Mahogany ainsi que les lanceurs de drapeaux d'Arezzo en Toscane, également présents lors de certains Charivaris dans les quartiers . Chaque semaine une troupe différente nous vient d'Italie puisque depuis 2011 les deux caranavals de Nice et Viarregio ont été jumelés. Une troupe niçoise menée par Rudy Salles se rend en Italie pour participer à leur carnaval.



A 14h30 pétante, le speaker annonce le top départ de la bataille .

Déroulement de l'après midi

La Bataille de fleurs est lancée. Sur les deux voies de la Promenade les chars et animations se mettent en route.



Les premiers brins de mimosas sont jetés, les troupes se mettent en mouvement : lanceurs de drapeaux, danseurs, musiciens entament leur représentation . Les structures gonflables déjà observées pendant le Corso sont là, mais on a toujours du mal à dire ce qu'elles représentent...

Les chars et animations défilent, des cavalières sur leurs chevaux font le bonheur des enfants, beaucoup plus nombreux à cette bataille de fleurs que pour le Corso de Mardi-Gras.
Le défilé est rythmé par les différentes troupes toujours dynamiques et heureuses de participer au spectacle.



Au fur et à mesure que les fleurs sont lancées, les chars évidement se dégarnissent mais du côté des spectateurs de gros bouquets se forment. Le mimosas a été épuisé en un tour, les plus belles fleurs servant à la décoration, sont ensuite distribuées.



Gralon a passé une très bonne après-midi et reviendra le soir sur la place Masséna pour le Corso illuminé . Retrouvez les prochaines batailles de fleurs le dimanche 26 et le mercredi 29.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.carnavaldenice.com

Tag : Carnaval, Carnaval de Nice 2012, Bataille de Fleurs



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis