Carnaval De Nice : Corso Illuminé

Carnaval de Nice : Corso illuminé

Le Corso carnavalesque a également lieu en soirée. C'est l'occasion de découvrir les chars d'une autre manière et d'apprécier tous leurs effets spéciaux.

Qu'est-ce que le Corso illuminé ?

Gralon s'est rendu hier sur la place Masséna pour participer au Corso illuminé qui a lieu les mercredis et samedis soir pendant le Carnaval. Le Corso illuminé c'est le défilé de tous les chars en nocturne pour que l'on puisse apprécier les effets spéciaux.



Les troupes de danseurs, percussions, les échassiers et autres animations font également partie du défilé.
Sur les écrans géants on assiste à la projection de plusieurs films . On peut voir notamment les vidéos des anciens Carnavals de Nice, des photos d'archives. Un film est également créé par l'Office du Tourisme et des Congrès pour raconter le déroulé du Carnaval.

Déroulement de la soirée

Comme pour les autres manifestations carnavalesques la BAT est déjà sur les starting-blocks, prête à nous « Agiter ». Cabrioles, échanges comiques, pitreries sont de mise, pour ravir petits et grands.

Les différents personnages du défilé passent devant la foule pour un petit avant goût du spectacle . Ils se font photographier et interagissent avec le public. L'homme de Cro-magnon avec sa massue et traînant sa femme par les cheveux a rencontré un vif succès .



Ce soir il y a un peu plus d'enfants que pour le défilé de Mardi-Gras mais ils restent minoritaires (et oui il y a école le lendemain matin) les seniors et les jeunes ente 16 / 25 ans sont les plus représentés.

A 21h tapante, plongé dans une lumière bleutée, on peut admirer le défilé qui démarre . D'abord le Roi et la Reine puis tous leurs acolytes entrent en piste les uns après les autres. La musique est entraînante mais on regrette peut-être d'avoir entendu les mêmes titres la veille pour le Corso Carnavalesque.



Les effets de lumière sont vraiment réussis : les chars comme certaines animations mécaniques sont illuminés et pour ceux qui ne le sont pas d'énormes spots les éclairent parfaitement.
On est ravis de retrouver les troupes de danseurs et musiciens présentes au Corso carnavalesque mais également à la Bataille de fleurs de l'après-midi notamment la troupe Mahoganide Notting Hill, les troupes du Brésil, les percussionnistes d'Anfora Batucada ou encore les majorettes venues de République Tchèque.





Le défilé se passe à merveille mais on a une petite hésitation lorsque le char Handisport passe devant nous. En effet, il fume beaucoup et dégage une odeur désagréable … il faut pourtant qu'il tienne jusqu'au dernier jour. C'est également le cas des structures gonflables, tiraillées de tous les côtés par certains spectateurs, on a un peu peur qu'elles se retrouvent dégonflées. Heureusement les personnes qui les manipulent sont là pour remonter les bretelles de celui qui s'amuserait à gêner leur route.

A la fin du spectacle aux alentours de 23h les troupes ont bruyamment défilé dans les rues environnantes de la place Masséna pour faire profiter ceux qui n'ont pu venir .

Commentaires et anecdotes

En prenant le bus pour se rendre au spectacle, Gralon n'a pu s'empêcher d'entendre les conversations autour du Carnaval. Une petit fille et sa maman discute à côté de nous :



  • La petite fille : « tout le monde a des fleurs c'est trop bien ça sent bon j'en veux aussi »

  • Sa maman : «  Oui ma chérie on ira, mais c'était super au jardin d'enfants non ? » (Jardin Albert I transformé en jardin ludique pour le carnaval)

  • La petite fille : « oui maman …. »

  • La petite fille en chuchotant : « mais pas autant que la bataille de fleurs ... »


La Bataille de fleurs est donc un franc succès, mais qu'en est-il de ce Corso illuminé auquel nous nous sommes rendus ?

Arrivé vers 20h Gralon avait un peu d'avance sur le spectacle mais ça a été l'occasion de partager des moments agréables avec les personnes déjà présentes.

On entendait de nombreux commentaires à propos de la bataille de Fleurs qui a eu lieu l'après-midi, la beauté des fleurs, des chars et des jeunes filles. Les enfants harcelaient leur parents pour avoir des confettis ou des oreilles et chapeaux vendus sur place.
Quelques personnes pestent contre l'organisation car on ne leur aurait pas dit que la Bataille de Fleurs et le Corso ne se déroulaient pas au même endroit, rien de plus désagréable ou méchant, tout le monde semble ravi.

En attendant le bus, de nombreuses conversations tournent autour du Carnaval, on évoque certains chars et animations, la beauté des effets lumineux.

Dans le bus du retour nous avons une brève discussion avec une personne de Chambéry qui nous complimente sur la ville et notamment sur le Carnaval .

Vous pouvez retrouver le Corso les samedis 25 février et 3 mars ainsi que mercredi 29.


Plus d'information :

Visitez le site : http://www.carnavaldenice.com

Tag : Carnaval, Carnaval de Nice 2012, Corso illuminé



Avis

  • Trop joli le défilé de nuit. mes filles ont adorées :-)

    01 mars 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis