Santé : Le Ménage Aussi Nocif Que Le Tabac !

Santé : le ménage aussi nocif que le tabac !

Mesdames, si vous cherchiez une bonne raison pour ne pas vous charger des tâches ménagères à la maison, une étude norvégienne va vous fournir un argument parfait. Selon cette très sérieuse étude, faire le ménage à l'aide de produits chimiques serait aussi nocif pour les poumons que le tabac... mais uniquement chez les femmes !

Un effet comparable à celui de la cigarette

Selon une étude norvégienne, menée par des chercheurs de l'Université de Bergen, l'exposition régulière aux produits ménagers chimiques accélère le déclin de la fonction pulmonaire... de la même manière que le tabagisme !

Cette étude, parue dans la revue American journal of respiratory and critical care medicine, démontre que faire le ménage aurait sur les poumons des femmes les mêmes effets désastreux que de fumer 20 cigarettes par jour sur une période de 10 à 20 ans.

Les auteurs de l'étude précisent que "le risque accru d'asthme et de symptômes respiratoires chez les nettoyeurs professionnels et chez les personnes nettoyant à la maison" était déjà connu mais que leur étude a permis de mettre en lumière les effets des produits d'entretien sur le long terme.

Une étude à prendre au sérieux

Il peut sembler dérisoire de comparer les effets du ménage sur la santé à ceux du tabac ... Et pourtant, cette étude norvégienne est à prendre au sérieux.

Elle a en effet été réalisée sur un panel de 6235 personnes de 20 à 40 ans suivies pendant vingt ans, de 1992 à 2012.

Les conclusions des chercheurs sont formelles?: "Les femmes qui font le ménage à la maison ou dont le nettoyage est le métier voient décliner leurs fonctions pulmonaires de manière accélérée, ce qui suggère que les expositions liées aux activités de nettoyage peuvent constituer un risque pour la santé respiratoire à long terme".

Un des critères observés par les chercheurs était la quantité d'air maximale expirée en une seconde, aussi appelée VEMS.

Le VEMS des femmes qui nettoyaient diminuait ainsi de 22 millilitres par an, contre 18,6 millilitres par an pour les femmes qui ne nettoyaient pas.

Cette différence était encore plus marquée quand le ménage était l'activité professionnelle des participants.

Les hommes moins concernés

Au cours de cette même étude, aucun effet indésirable n'a été remarqué chez les hommes.

Et pour cause ! Parmi les 2932 hommes suivis, seuls 46% avouaient avoir une activité ménagère, contre 85% des femmes testées.

Au final, l'échantillon masculin n'était pas assez représentatif pour tirer des conclusions de cette étude.

Par ailleurs, les chercheurs norvégiens n'excluent pas que les femmes soient plus sensibles aux substances nocives contenus dans les produits ménagers.

Nettoyez moins, nettoyez au naturel

En plus de confirmer un très inégal partage des tâches ménagères entre hommes et femmes, cette étude doit nous inciter à revoir notre façon de faire le ménage.

En effet, plus que le nettoyage en lui-même ce sont les produits chimiques utilisés qui sont en cause.

Il était "déjà connu que les tâches ménagères peuvent exposer à des agents chimiques avec des effets nocifs potentiels sur le système respiratoire", expliquent les auteurs de cette étude.

En ce qui concerne les effets de ces produits sur le long terme, ils suggèrent que l'utilisation régulière de sprays pour l'entretien équivaut à fumer un paquet de vingt cigarettes par jour.

Cette étude est une nouvelle bonne raison de passer au ménage bio et/ou naturel à base de produits simples comme le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude (voir notre article sur le sujet, ci-contre à droite).

Et bien sûr, mesdames, pendant les vacances, jetez l'éponge !

Plus d'information :

Tag : ménage, ménage nocif, ménage plus nocif que le tabac, produits ménagers nocifs, ménage nocif pour les poumons, capacité pulmonaire, capacité respiratoire, ménage nocif pour les poumons



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis