Pollution De L'air Intérieur : 5 Erreurs à Ne Plus Commettre

Pollution de l'air intérieur : 5 erreurs à ne plus commettreImage ©Piqsels

Saviez-vous que l'atmosphère dans nos logements est 5 à 10 fois plus polluée que l'air extérieur de nos villes ? Si vous voulez limiter la pollution de l'air intérieur chez vous et respirer une atmosphère plus saine, voici 5 erreurs à ne plus commettre.

1- Laisser les fenêtres fermées en hiver

Pour limiter la pollution de l'air intérieur dans les logements, l'ADEME recommande d'ouvrir les fenêtres pendant 5 à 10 minutes 2 fois par jour.

En hiver, aérer son logement peut rebuter les plus frileux. Pourtant, ce geste est essentiel pour renouveler l'air intérieur et éviter le développement de bactéries.

La première erreur à ne plus commettre est donc de laisser ses fenêtres fermées en hiver. Quelle que soit la température extérieure et la météo du jour, pensez à aérer 2 fois au cours de la journée.

2- Fumer dans votre logement

Selon le ministère de la Santé, le tabagisme reste la première source de pollution à l'intérieur des logements.

De même qu'il est interdit de fumer dans les lieux publics fermés, vous devriez éviter de fumer à l'intérieur à domicile.

Même avec les fenêtres ouvertes, la cigarette émet plus de 3000 composants chimiques qui restent dans l'atmosphère et sont absorbés par les tissus, les rideaux et les moquettes.

Fumer à la maison est donc la deuxième erreur à ne plus commettre si vous voulez éviter que des substances toxiques envahissent l'air ambiant et continuent de se diffuser chez vous, même une fois que vous avez écrasé votre cigarette.

3- Utiliser des bougies parfumées

Si vous pensez que les bougies parfumées contribuent à créer une atmosphère plus respirable dans votre maison, détrompez-vous !

Pour éliminer les mauvaises odeurs de tabac ou de cuisine, on commet trop souvent l'erreur d'allumer des bougies ou de l'encens.

En réalité, ces deux types de parfums d'ambiance émettent des substances toxiques comme le formaldéhyde et le benzène.

Ce sont des polluants qui sont irritants pour les voies respiratoires et qui augmentent même le risque de cancer selon l'ADEME.

Par conséquent, si vous voulez allumer une bougie parfumée, pensez à aérer la pièce immédiatement après.

Une autre erreur à ne plus commettre consiste à utiliser des huiles essentielles en pensant qu'elles sont moins dangereuses pour la santé et pour la qualité de l'air intérieur.

En fait, bien que les huiles essentielles soient naturelles, elles peuvent elles aussi causer des irritations au niveau des yeux et des voies respiratoires (nez, gorge...).

Là encore, il est recommandé de bien aérer les pièces lors de leur utilisation.

4- Ne pas aérer les pièces humides

On n'y pense pas toujours, mais certaines pièces de la maison comme la cuisine et la salle de bain présentent un taux d'humidité élevé, en particulier après certaines activités telles que les douches ou la préparation des repas.

Or, même si l'humidité n'est pas une source de pollution directe, elle peut générer des moisissures et favoriser le développement des acariens.

C'est pourquoi, pour maintenir une bonne qualité de l'air dans votre logement la quatrième erreur à ne plus commettre est d'oublier d'aérer les pièces après avoir pris une douche ou cuisiné un repas.

Si vous possédez chez vous une station météo qui vous indique le taux d'humidité ambiant, notez qu'il est conseillé de maintenir un taux d'humidité situé entre 40 et 60%.

5- Tout miser sur les plantes dépolluantes

Peut-être pensez-vous que vous n'avez pas besoin de suivre les recommandations ci-dessus à la lettre car vous possédez chez vous des plantes aux vertus dépolluantes.

Attention : tout miser sur les plantes dépolluantes censées filtrer l'air et le rendre plus sain serait aussi une erreur !

L'ADEME souligne qu'il n'y a aucune preuve scientifique de l'efficacité des plantes pour dépolluer l'air intérieur des logements.

Même si les plantes vertes ont des bienfaits reconnus sur le niveau de stress et le bien-être des habitants, elles n'auraient pas d'effet prouvé sur la filtration de l'air intérieur.

En conclusion, rien ne vous empêche de mettre des plantes vertes chez vous si cela vous fait plaisir, mais ne comptez pas sur elles pour remplacer les bonnes habitudes comme aérer votre logement et éviter les sources de pollution (tabac, parfums d'ambiance et produits ménagers).

Plus d'information :

Quizz sur cet article : Dans les logements, il est recommandé de maintenir un taux d'humidité :

Tag : pollution intérieure, air intérieur, pollution de l'air intérieur, aérer son logement, qualité de l'air intérieur, comment éviter les polluants chez soi, comment limiter l'humidité chez soi, pourquoi aérer deux fois par , air intérieur, atmosphère, logement, Pollution, ademe, voies respiratoires, Cuisine, tabac, huiles essentielles, cigarette, pollution de l'air, plantes dépolluantes, Fumer, lettré, stress, acariens, moisissures, Santé, Bien-être, douche, bougie, cancer, frileux, bactéries, température, tabagisme, air ambiant, encens, formaldéhyde, benzène, filtration,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis