Pourquoi Les Enfants Aiment-ils Avoir Peur ?

Pourquoi les enfants aiment-ils avoir peur ?

Les tout petits adorent les histoires peuplées d’ogres, de sorcières et de loups. Quand ils grandissent, ils aiment se déguiser pour Halloween et raffolent de cette fête où les monstres et le surnaturel sont à l’honneur… Mais au fait, pourquoi les enfants aiment-ils avoir peur ?

L'attrait des histoires effrayantes

Ecouter des histoires qui donnent la chair de poule, les enfants adorent ça ! Le grand méchant loup, la sorcière ou l’ogre des contes de fée font partie de leurs histoires préférées. Et même si elles sont effrayantes, les histoires d’orphelins, de Sans famille à Harry Potter en passant par Oliver Twist, font toujours recette.

Même si cet attrait pour les histoires effrayantes peut être un peu déconcertant pour certains parents, il ne faut pas s’en inquiéter car avoir peur aide les enfants à grandir.

Tous les enfants ressentent un jour ou l'autre la peur d'être abandonné, de mourir ou de ne pas être aimé : autant de peurs qui sont développées dans les contes de fées comme le Petit Poucet ou le Petit Chaperon rouge…

Grâce à ces récits, les enfants peuvent affronter leurs propres angoisses et apprendre qu'il est possible de les surmonter.

Apprivoiser la peur pour grandir

Certains parents préfèreraient lire à leur bambin des histoires pleines de bons sentiments. Pourtant, la peur joue un rôle essentiel dans le développement psychologique et affectif de l'enfant.

Dans Psychanalyse des contes de fées, Bruno Bettelheim justifie l’attrait des enfants pour les histoires qui font peur :
"Tel conte précis peut en effet angoisser l'enfant, mais à mesure qu'il se familiarise avec les contes de fées, les aspects effrayants tendent à disparaître, tandis que les traits rassurants gagnent en importance. Le déplaisir initial de l'angoisse devient alors le grand plaisir de l'angoisse affronté avec succès et maîtrisée."

Entre 3 et 4 ans, les petits aiment bien se faire peur pour mieux apprivoiser les nombreuses peurs et phobies qu'ils éprouvent à cet âge. Alors, si votre enfant vous réclame encore et toujours la lecture d’un même livre, ne refusez pas : cette histoire correspond sans doute à une angoisse qu’il a du mal à dominer.

A noter : quand vous racontez un conte ou une histoire à votre enfant, veillez à bien respecter le texte mot à mot ; l'enfant a besoin de repères pour maîtriser toutes les étapes de l'histoire et mieux apprivoiser sa peur.

Avoir peur… pour de faux

Tout l’intérêt d’une histoire est d’offrir un monde imaginaire qui canalise les peurs de l’enfant.

Il est bénéfique pour les enfants d’avoir peur "pour de faux", en sachant qu’ils peuvent toujours dire "pouce" et que leurs parents sont là pour le rassurer.

Le jeu et le déguisement sont d’autres façons d’apprivoiser la peur en toute sécurité : se déguiser en Dracula ou en monstre de Frankenstein pour Halloween, c’est avant tout pour faire semblant !

Plus d'information :

Tag : peur enfant, enfant peur, enfant et peur, contes pour enfants, histoires effrayantes, Psychanalyse des contes de fées, Halloween, psychologie enfant



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis