La Migraine

Tout le monde a souffert un jour ou l’autre de maux de tête. La migraine, trop souvent sous-estimée, est une maladie multiforme beaucoup plus invalidante qui nécessite un diagnostic précis et un traitement adapté. 10 % de la population française souffrirait de crises migraineuses.

Qu’est-ce que la migraine ?

La migraine est une céphalée chronique, invalidante, affectant préférentiellement les femmes. La maladie migraineuse débute le plus souvent entre 10 et 40 ans et l’on retrouve dans 70% des cas des antécédents familiaux.

Les causes de la migraine

Les causes de la maladie ne sont pas totalement élucidées, mais des anomalies vasculaires semblent être à l'origine des douleurs, notamment la vasodilatation (augmentation du diamètre des vaisseaux) et l’augmentation de la perméabilité vasculaire. Par ailleurs, certains neuromédiateurs, la sérotonine et la noradrénaline pourrait jouer un rôle majeur dans cette maladie car de nombreux médicaments antimigraineux interagissent avec le système sérotoninergique du cerveau.

Les facteurs déclenchants la migraine.

Bien que la migraine soit généralement une maladie héréditaire, elle est soumise à de nombreux facteurs environnementaux qui interviennent dans le déclenchement des crises. Des facteurs individuels (soucis, contrariétés, surmenage entraînant un stress, gros efforts physiques ou intellectuels), le cycle menstruel chez les femmes, certaines conditions météorologiques (brusque variation de température), des odeurs fortes, les agressions lumineuses, ou encore des facteurs alimentaires (consommation de certains aliments, repas trop riches, mélange de boissons alcoolisées, jeûne de longue durée) peuvent déclencher les crises migraineuses.

Les personnes migraineuses apprennent à identifier ces facteurs pour les éviter, ce qui constitue une stratégie de prévention simple et très efficace chez celles et ceux dont les crises sont soumises à un facteur extérieur connu.

Les symptômes de la migraine

La crise migraineuse commence le plus souvent au réveil, parfois précédée de signes annonciateurs que les patients connaissent bien, ce qui leur permet d'anticiper la crise. La douleur augmente en quelques heures avant d'atteindre un plateau. Elle est le plus souvent localisée sur une moitié du crâne (alternativement à gauche et à droite d'une crise à une autre, mais fixe pendant une même crise). La Fatigue induite par la migraine et l'intolérance aux stimuli extérieurs obligent souvent le patient à rester allongé dans le noir, le temps que la crise passe (24 heures en moyenne).

Le diagnostic de la migraine

L'International Headache Society propose les critères suivants pour poser le diagnostic de migraine : les crises durent entre 4 heures et 72 heures ; la douleur présente au moins deux des caractéristiques suivantes : prenant la moitié du crâne, invalidante, pulsatile (qui bat au rythme du cœur) et aggravée par l'effort physique ; elle s'accompagne d'au moins deux des signes suivants : photophobie (intolérance à la lumière), phonophobie (intolérance au bruit), nausées, vomissements ; survenue d'au moins 5 crises répondant à ces critères.

La migraine n’est diagnostiquée que lorsque tous les autres examens, essentiellement l’examen neurologique, sont parfaitement normaux.

Le traitement de la migraine

Dans tous les cas, le repos au calme, dans le noir, loin de toute agression sonore et lumineuse permet de ne pas aggraver la crise. Certains gestes, variables d'un individu à l'autre, ont une efficacité non négligeable sur la migraine : boire une tasse de Café (qui entraîne une vasoconstriction), prendre une douche chaude ou froide ou un bain, utiliser des techniques de relaxation, appliquer une poche froide sur la tête.

Les médicaments proposés sont le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, l'aspirine, auxquels on peut associer le métoclopramide, qui permet d'amoindrir les nausées. Les antalgiques ne doivent être pris qu'en cas de crise et jamais au quotidien, sous peine de risquer une céphalée chronique quotidienne (céphalée par abus médicamenteux avec toxicomanie aux analgésiques). Pour être efficace, le traitement doit être pris le plus tôt possible car un traitement très précoce permet de considérablement raccourcir et atténuer la crise.

L'objectif du traitement de fond est de réduire efficacement la fréquence et l'intensité des crises de migraines. Il est proposé lorsque les crises sont fréquentes (à partir de 3 par mois) et/ou invalidantes (avec un retentissement important sur les activités de par leur intensité ou leur durée).

Migraine et noms célèbres

Que tous ceux qui souffrent de cette maladie se rassurent : la migraine n’est pas un obstacle au talent. L’Histoire a retenu le nom de migraineux célèbres : Blaise Pascal,Voltaire, Alfred de Vigny, Victor Hugo, George Sand, Frédéric Chopin, Lewis Carroll, Guy de Maupassant, Sigmund Freud et André Gide.

Plus d'information :

Tag : Migraine



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis