Arreter De Fumer : Méthodes Psycho-cognitives

Le tabagisme est une dépendance psychologique, au point que le discours culpabilisant de la médecine n'est pas audible par le fumeur dépendant (alors qu’il est parfaitement compris et accepté par les non fumeurs). Arrêter de fumer implique un changement de comportement qui a des répercussions non seulement physiologiques mais aussi psychologiques. Les formations psycho-cognitives vous enseignent à devenir non-fumeur en vous faisant comprendre les mécanismes de votre dépendance.

Le principe des formations psycho-cognitives

Elles sont fondées sur l’idée que redevenir non fumeur est un apprentissage. Il faut apprendre notamment à faire face à une envie de fumer qui peut survenir des semestres ou des années après l'arrêt total de la consommation. Les formations psycho-cognitives agissent d'une part sur la compréhension de l'addiction au tabagisme et d'autre part sur les motivations et les désirs des participants.

Une méthode à l’opposé des substituts nicotiniques

Les palliatifs pharmacologiques de confort, qui atténuent la sensation de manque, sont contre-indiqués dans le cadre des formations psycho-cognitives. En effet, tout palliatif à la cigarette réduit l'entraînement à faire face au désir de fumer. De la même façon, tout produit stimulant le cerveau comme le café, l'alcool, les cachous, la gomme à mâcher, ne fera qu'entretenir l'envie. Remplacer une dépendance par une autre n'est pas la solution, d’autant que l’inévitable prise de poids qui s’ensuivra vous fera culpabiliser.

Une méthode qui séduit

Dépassant couramment 50% de probabilité de succès à 12 mois (et ceci sans aucun palliatif nicotinique), les formations psycho-cognitives sont appréciées dans le cadre d'actions collectives en entreprise. Elles inspirent aussi des livres. La méthode Allen Carr, du nom de son auteur, est elle aussi basée sur la compréhension des mécanismes mentaux de la dépendance psychologique au tabagisme. Selon cet auteur anglais, une fois la dépendance psychologique appréhendée, la dépendance physique (le syndrome de manque) et la dépendance comportementale (les habitudes) ne font pas obstacle à l'abstinence durable.

Ses ouvrages sont de vrais succès de librairie, car les arguments qui y sont présentés permettent de développer et d'entretenir la motivation des aspirants non-fumeurs.

Plus d'information :

Tag : arreter de fumer : méthodes psycho-cognitives



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis