Santé : Votre Cerveau Se Repose-t-il En Vacances ?

Santé : votre cerveau se repose-t-il en vacances ?

Les congés tant attendus sont enfin arrivés ! Mais savez-vous comment fonctionne votre cerveau en "mode repos" ? Les vacances lui sont-elles bénéfiques ? Quelles activités permettent vraiment de se reposer la tête ? Voici quelques éléments de réponse.

Pourquoi votre cerveau ne se repose-t-il jamais totalement ?

Même en vacances ou au repos, votre cerveau reste en partie actif.

Ce phénomène, qui a été décrit assez récemment, à la fin des années 1990 et au début des années 2000, s'appelle le phénomène du "réseau du mode par défaut" à l'état de repos.

Ce processus neurophysiologique a pu être mis en évidence grâce à l'imagerie cérébrale, avec la Tomographie par Emission de Positons (TEP) puis l'Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle (IRMf) au repos.

Dans les premières études réalisées en TEP, les chercheurs demandaient à des sujets de réaliser certaines tâches, puis ils effectuaient une mesure de repos (sans activité et sans focaliser son attention sur une pensée particulière).

Cette seconde mesure était considérée comme une situation "contrôle" car les scientifiques croyaient alors que le cerveau allait être "au repos".

Mais ils ont découvert que, lors de cette mesure "au repos", un réseau de neurores s'activait, ce qui suggérait que le cerveau ne se reposait pas complètement.

Le chercheur américain Marcus Raichle a été le premier à formaliser l'activité du cerveau au repos et à décrire ce phénomène. Il a introduit le concept de réseau du mode par défaut, c'est-à-dire le réseau qui s'active par défaut quand le sujet n'est pas engagé dans une activité précise.

Conduire tranquillement sur l'autoroute est un exemple de situation qui sollicite le réseau du mode par défaut : tant que tout va bien, votre cerveau est en mode par défaut. Si un danger survient, vous sortirez automatiquement de ce mode par défaut pour focaliser votre attention sur ce danger.

Que fait votre cerveau au repos ?

Quand il est en mode par défaut, votre cerveau continue d'assurer certaines fonctions :

=> il surveille l'environnement de façon diffuse à la manière d'une sentinelle
=> il privilégie l'introspection, les pensées internes, le passé (mémoire autobiographique) ou le futur. Il se tourne vers une pensée imaginative, plus ou moins fantaisiste, pas forcément structurée... principalement consciente mais pas uniquement.

Ce mode par défaut s'active quand on se détend sur la plage par exemple, mais pas seulement ! Il peut aussi s'activer quand on pratique la randonnée ou la course à pied ...

Or, selon les scientifiques, ces moments de repos / rêverie / introspection sont bénéfiques pour l'équilibre psychique et pour la consolidation de la mémoire.

Les scientifiques ont même émis l'hypothèse que ce réseau du mode par défaut était déstructuré ou perturbé dans de nombreuses pathologies comme la maladie d'Alzheimer, la schizophrénie ou l'autisme.

Comment reposer son cerveau en vacances ?

Nous en avons tous fait l'expérience : des vacances réussies permettent de se ressourcer sur le plan physique aussi bien que mental.

Si le burn-out vous guette après une année de travail, il est temps de mettre votre cerveau "en mode repos". Mais comment faire concrètement ?

Voici quelques pistes pour optimiser vos jours de congés et vous reposer vraiment :

1- profiter des vacances pour rattraper un éventuel déficit de sommeil en dormant suffisamment et en faisant de courtes siestes en journée (30 minutes maximum)

2- faire une digital detox en oubliant son téléphone et son ordinateur dans un coin : si le sevrage digital vous stresse, regardez vos messages et vos mails pendant 15 minutes maximum en fin d'après-midi

3- faire ce dont vous avez envie : voir les personnes que vous avez vraiment envie de voir, lire, écouter de la musique etc. Ne rien faire n'est pas le plus reposant et peut même être angoissant après une année surchargée de tâches et de sollicitations diverses.

4- faire du sport sans excès : le but n'est pas de "rattraper" votre manque d'activité physique pendant l'année, mais plutôt de bouger, marcher, nager de préférence en pleine nature. L'activité physique et le grand air sont tous deux bénéfiques à votre cerveau, alors profitez-en pour faire le plein d'endorphines !

5- prendre le temps : c'est sans doute le plus grand luxe des vacances. Non seulement vous pouvez faire ce qui vous chante, mais en plus vous n'avez pas de contrainte de temps. Redécouvrez le plaisir (devenu rare) de ne faire qu'une seule chose à la fois, en y mettant toute votre attention et tout votre coeur.

Bonnes vacances à tous !

Plus d'information :

Tag : se reposer en vacances, le cerveau se repose-t-il en vacances, reposer son cerveau, le cerveau au repos, se détendre pendant les vacances, se ressourcer pendant les vacances



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis