Francesca Woodman : Une Exposition à La Fondation Henri Cartier-bresson

Malgré sa disparition prématurée à l'âge de 22 ans, Francesca Woodman nous a légué une importante et passionnante production photographique. La Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris consacre actuellement une exposition à cette photographe américaine au talent précoce.

Un talent précoce

Francesca Woodman (1958-1981) a grandi au sein d'une famille d'artistes et a commencé la photographie à l'âge de treize ans.

Après avoir suivi des cours de photographie au lycée, elle intègre la Rhode Island School of Design (RISD) à Providence en 1975. Elle y sera l'élève du photographe Aaron Siskind.

A la fin de ses études, elle s'installe à New York et se consacre brièvement à la photographie en couleurs, empruntant les accessoires et les codes de la photographie de mode.

En 1980, lors d'un séjour à Rome, elle achète de vieux cahiers d'exercices italiens, dont l'un consacré à la géométrie et au théorème d'Euclide a servi de base à son premier livre : Some Disordered Interior Geometries. Ce pamphlet sort quelques jours avant qu'elle ne se suicide, le 19 janvier 1981.

Aujourd'hui, les oeuvres de Francesca Woodman font partie de collections de musées internationaux comme la Tate Modern à Londres ou le Metropolitan Museum of Art à New York.

En France, la Fondation Cartier et les Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles ont été les premiers à lui consacrer une rétrospective, en 1998.

La Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris expose actuellement une centaine de tirages, vidéos et documents témoignant de l'incroyable précocité de cette photographe américaine.

Des images intimes et captivantes

Le parcours et la fulgurante carrière de Francesca Woodman ne laissent pas indifférent, de même que ses clichés révélant de fascinantes mises en scène.

L'artiste utilise très souvent son corps pour créer des photographies intimes et sensibles. Mais loin d'être narcissiques, ces images témoignent de multiples influences allant du symbolisme au surréalisme.

La photographe fait preuve d'une imagination débordante dans cette exploration de sa propre image et met en scène l'apparition fantomatique du corps au milieu de lieux en décrépitude et de maisons à l'abandon.

Son travail dépasse ainsi le strict genre de l'autoportrait et s'inscrit dans la lignée du surréalisme par l'utilisation d'accessoires tels que des verres, des miroirs, de la peinture écaillée ou encore du papier peint déchiré.

Le corps apparaît fragmenté jusqu'à se fondre dans son environnement en une étonnante métamorphose. Ces images déroutantes et d'une rare intensité évoquent la fugacité du temps, l'exploration de soi et les fantômes intérieurs.

Cette exposition conçue par Anna Tellgren en collaboration avec l'Estate Francesca Woodman à New York sera également présentée au Moderna Museet de Malmö en Suède.

Infos pratiques

L'exposition Francesca Woodman se tient à la Fondation Henri Cartier-Bresson jusqu'au 31 juillet 2016.

Adresse
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis
75014 PARIS

Tél. : 01 56 80 27 00

Horaires
• ouvert du mardi au dimanche (sauf jours fériés) : de 13h à 18h30
• le samedi : de 11h à 18h45
• nocturne le mercredi jusqu'à 20h30.

Tarifs
• Tarif plein : 8 €
• Tarif réduit : 4 €
• Gratuit le mercredi de 18h30 à 20h30

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.henricartierbresson.org/

Tag : Francesca Woodman, francesca woodman, exposition francesca woodman, francesca woodman exposition, photos francesca woodman, francesca woodman photographe, fondation hcb, expo photo paris



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis