Le Café Suspendu : Un Geste De Solidarité Simple Et Concret

Le café suspendu : un geste de solidarité simple et concret

Depuis quelques mois, une nouvelle forme de solidarité gagne du terrain en France. On l'appelle café suspendu, car elle consiste à offrir un café à une personne dans le besoin. Cependant, le succès de cette formule est tel qu'elle ne se limite plus désormais aux cafés.

Un petit geste concret

Et si vous offriez un café à quelqu'un qui ne peut se l'offrir ? Telle est l'idée de base du café suspendu, un concept qui nous vient de Naples, en Italie mais qui gagne du terrain en France.

Le principe est simple : dans les bistrots participants à cette opération, vous commandez un café pour vous et un café "suspendu" pour une personne démunie. Quand celle-ci entrera dans le bistrot, elle pourra demander s'il n'y a pas un café en attente pour elle et on lui servira celui que vous avez réglé d'avance.

Une tradition napolitaine

Le concept de caffè sospeso vient de Naples, la ville où le café est roi. Cette tradition datant de l'après-guerre était tombée en désuétude mais le maire de Naples l'a relancée en 2011 en instaurant une Journée du café suspendu le 10 décembre.

La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et, en quelques mois, ce mouvement est devenu mondial. En France, le phénomène a démarré à Rouen et de plus en plus de cafetiers se sont laissés convaincre à Paris, Lyon, Brest, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Le Mans, Caen ou Evreux.

Un phénomène qui prend de l'ampleur

Désormais, sur le modèle du café suspendu, toutes sortes d'achats peuvent être "suspendus" : des tacos à Mexico, des sandwichs et des baguettes de pain en France ou des frites à Ixelles près de Bruxelles !

Une librairie de Rouen propose même de mettre un livre en attente à chaque fois qu'un client verse 2€ en plus de ses achats. A la librairie du Rêve de l’Escalier (rue Cauchoise), le bénéficiaire de ce geste de générosité peut choisir le livre de poche qui le tente.

Dans la commune des Lilas, en Seine-Saint-Denis, les commerçants ont décidé de faire de leur ville la première ville "suspendue" de France. A l'initiative de l’association locale Eveil, des commerces divers et variés mettent des produits en attente pour les plus désargentés : un pizzaïolo, une libraire, un primeur, un poissonnier, deux cafés et un magasin de produits bio.

Pour inciter les gens concernés à profiter du don, ils plaquardent des affichettes sur leur vitrine et inscrivent sur une ardoise les produits disponibles, déjà payés par des clients d'humeur généreuse.

Pourquoi ça marche ?

En ces temps de crise, le café suspendu est une forme de solidarité discrète mais bien concrète. C'est un petit geste pour les gens démunis que les clients sont prêts à faire car les sommes données sont modestes et ils savent à quoi va servir leur argent.

Le principal obstacle à ce système est la pudeur des éventuels bénéficiaires, qui n'osent pas demander les produits en attente. Pour y remédier, le Samu social et les épiceries solidaires diffusent l'information et les commerçants donnent à des associations de quartier les produits prépayés qui leur restent en fin de journée.

A noter : pour connaître les cafés participants, vous pouvez consulter la page Facebook https://www.facebook.com/CafesSuspendus?fref=ts
Fin janvier 2014, 90 boulangeries dans 55 villes de France proposaient des baguettes suspendues. Elles sont recensées sur la page ci-dessous.

Plus d'information :

Visitez le site : https://fr-fr.facebook.com/pages/Une-baguette-en-attente/379764988801552

Tag : café suspendu, caffè sospeso, café en attente, café suspendu france, solidarité, générosité, geste de générosité, solidarité anti-crise, baguette en attente, ville suspendue, livre suspendu



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis