La Fin Du Monde : Un Business Florissant

La fin du monde : un business florissantImage ©Thelmadatter

Alors que certains redoutent la fin du monde, d'autres n'en oublient pas pour autant leur sens des affaires. L'apocalypse prévue pour le 21 décembre 2012 est à l’origine d’un business florissant dans le secteur du matériel de survie, mais aussi dans celui du tourisme.

Le business de la survie

La fin du monde annoncée pour le 21 décembre 2012 n’a pas que des mauvais côtés. Elle est même bonne pour le commerce. Kits de survie ou bunkers de luxe... beaucoup de sociétés surfent sur l’actualité pour proposer des solutions au désastre annoncé.

Au Etats-Unis, pour sauver sa peau, il faut débourser la somme de 50.000 dollars, soit environ 35.000 euros ! Pour ce prix, l'entreprise de construction Vivos vous réserve une place dans un bunker antiatomique souterrain entièrement aménagé (voir le site : http://www.terravivos.com/).

Plusieurs milliers d'Américains auraient déjà acheté leur place dans cet abri de luxe (avec salles de détente, cinéma, hôpital et centre dentaire) dont les réserves permettraient de survivre pendant un an à une catastrophe majeure.

D’autres se préparent à la catastrophe en stockant de la nourriture lyophilisée. Avec des ventes qui augmentent de 200 à 300% chaque année, le secteur est en plein boom. Si vous voulez être prévoyant, sachez que ces aliments déshydratés se conservent de 2 à 25 ans.

Une aubaine pour le tourisme

Dans un registre moins anxiogène, la prophétie maya est aussi une aubaine pour le tourisme en Amérique centrale.

Le 21 décembre 2012, le président du Guatemala se rendra à Tikal, une ancienne cité maya, pour faire la promotion des sites archéologiques du pays.

Le Mexique profite aussi de l’engouement des touristes pour la civilisation maya. Il s'est associé au Guatemala, au Honduras, au Belize et au Salvador pour créer un parcours culturel et touristique baptisé la Route Maya. Cette initiative bénéficie de son propre site Internet d'informations touristiques : www.mundomaya.travel (lien ci-dessous).

Grâce à l’annonce de la fin du monde, le Mexique voit ses hôtels afficher complet. Le pays attend 52 millions de visiteurs en 2012, soit 30 millions de plus que les autres années. Cette manne financière est estimée à 14,6 milliards de dollars.

Une source d'inspiration pour la publicité

La fin du monde inspire aussi les publicitaires, dans les secteurs les plus inattendus. Tandis que Axe lance le déodorant Edition finale 2012, la bière Shock Top se présente comme la boisson "pour rester zen au milieu des cataclysmes".

Quant au site de livraison à domicile Speed burger, il joue sur les mots en proposant un menu spécial "faim du monde", avec un "Maya burger", disponible du 3 au... 21 décembre bien sûr !

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.mundomaya.travel/

Tag : fin du monde, business fin du monde, business fin du monde 2012, filon fin du monde, 21 décembre 2012, maya, pub fin du monde , maya, 21 décembre, Mexique, Tourisme, Guatemala, dollars, Axe, Tikal, bière, Deodorant, civilisation maya, Honduras, Belize, Internet, publicité, Salvador, Amérique centrale, bunkers, peau, euros, bunker, cinéma, hôpital, dentaire, lyophilisée, aliments déshydratés, prophétie, apocalypse, zen,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis