Fin Du Monde : Les Chinois Construisent Des Arches De Noé

Fin du monde : les Chinois construisent des arches de Noé

En Chine, on prend la menace de fin du monde très au sérieux. Pour preuve, plusieurs habitants ont entrepris de se construire une arche de Noé pour survivre à une éventuelle catastrophe. Nous vous proposons de découvrir deux de ces constructions "made in China".

Une embarcation insubmersible

En prévision du 21 décembre 2012, Lu Zhenghai, un habitant de la région du Xinjiang, dans l’ouest de la Chine, a décidé de construire sa propre arche de Noé.

Il a consacré toutes ses économies à ce projet : 1 million de yuans (soit environ 125.000 €) !
L’embarcation qu’il a construite, en photo ci-dessus, mesure plus de 21 mètres de long, plus de 15 mètres de large et fait 5,6 mètres de haut.

Bien que ce Chinois soit originaire de Urumqi, une ville située à des centaines de kilomètres de la mer, il a voulu créer une arche insubmersible car il craint des pluies torrentielles ou un tsunami le jour de la fin du monde…

Une sphère de survie

Personne ne sait vraiment quel scénario pourrait se produire le 21 décembre prochain. Pour certains, la planète Nibiru (qui n’existe pas !!) va entrer en collision avec la Terre. Pour d’autres, une éruption solaire va consumer notre planète ou bien les pôles vont s’inverser, ce qui entraînera toute une série de catastrophes naturelles…

Pour parer à toute éventualité, un autre Chinois du nom de Liu Qiyuan a imaginé une autre forme d’arche de Noé : des sphères high-tech capables de résister aux raz-de-marée et aux tremblements de terre.

Il a prévu de construire sept de ces sphères composées d'une coque en fibre de verre et d'une armature en acier. Leur coût ? 300.000 yuans (soit 37.000 €) pièce.
Chacune de ces sphères de survie peut accueillir 14 personnes. Elles sont équipées de bouteilles d'oxygène, de réserves de nourriture et d'eau et bien sûr de ceintures de sécurité.

Un phénomène made in China

Ces arches ne sont pas les seuls préparatifs en cours dans l’Empire du Milieu. Dans deux districts ruraux, les magasins se sont retrouvés à court de bougies, car les habitants sont persuadés que le soleil ne va plus se lever après le 21 décembre.

Dans la province du Zhejiang, une vingtaine de commandes ont été passées pour des embarcations de survie jaune vif, également vendues comme des "arches de Noé" au prix de cinq millions de yuans chacune (610.000 €).

On peut donc se demander d’où vient cette crainte de la fin du monde chez les Chinois. Fait étonnant, elle serait en partie liée au film 2012 de Roland Emmerich. Si le succès n’a pas été au rendez-vous aux Etats-Unis, en Chine cette superproduction a rapporté plus de 55 millions d’euros.

Or, dans ce film catastrophe, l’humanité est sauvée grâce à de gigantesques vaisseaux construits par des Chinois ! De la fiction à la réalité, il n’y avait qu’un pas…

Plus d'information :

Tag : arche de Noé, arches de Noé, arche de Noé chinoise, arche de Noé Chine, arches de Noé chinoises, fin du monde Chine, fin du monde, fin du monde 2012, 21 décembre 2012, film 2012



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis