Vivre Sans Permis : 5 Bonnes Raisons De Continuer Comme ça

Vivre sans permis : 5 bonnes raisons de continuer comme ça

Les personnes qui n'ont jamais décroché le permis B le savent bien : les détenteurs du précieux sésame ont tendance à penser qu'il s'agit d'un véritable handicap pour trouver du travail, sortir avec des amis et pour tout dire avoir une vie sociale... Et pourtant, (sur)vivre sans permis est tout à fait envisageable. Alors, amis non motorisés, la prochaine fois que vos proches adeptes du tout-voiture vous regarderont avec des yeux ronds ou vous feront des remarques désobligeantes, n'ayez plus peur de défendre votre point de vue et votre mode de vie ! Voici 5 bonnes raisons de continuer à occuper la place du passager.

1- Il y a (presque) toujours une alternative

Ceux qui prennent leur voiture pour un oui et pour un non ne me croiront peut-être pas sur parole, mais vivre sans permis est tout à fait faisable !

Pour peu que vous n'en fassiez pas une maladie (en ressassant ce sentiment de culpabilité et d'échec que les remarques de votre entourage ne manquent pas d'éveiller en vous), vous apprendrez assez vite à vous en passer...

Aujourd'hui, de nombreuses alternatives à la voiture individuelle existent si vous vous donnez la peine de vous renseigner.

Cela vous demandera sans doute un peu plus d'organisation, de temps et d'efforts, mais vous trouverez la plupart du temps une gare SNCF, un arrêt de bus, de métro ou de tramway à proximité de votre destination.

Développement durable oblige, les communes multiplient les initiatives pour développer les transports en commun.

Par ailleurs, quand cette solution n'est pas la plus pratique, les nouvelles technologies peuvent venir à votre secours avec des services de covoiturage ou de transport comme l'application Uber.

2- Cela représente de grosses économies

Vous n'êtes toujours pas convaincu ? Voici un argument qui pourrait vous faire changer d'avis : certes, la voiture vous offre une grande liberté de mouvement mais cette "indépendance" coûte cher !

Ce n'est pas un scoop : le permis en lui-même revient cher et vous ruine encore plus si vous le ratez plusieurs fois (ben non, tout le monde n'est pas un as du volant).

Même sans parler de l'investissement financier que représente le permis B, vivre sans permis ni voiture peut vous faire réaliser de grosses économies au quotidien.

Entre le prix d'une voiture, de l'assurance auto et de l'essence, ne pas conduire est peut-être la meilleure façon de mettre de l'argent de côté...

Enfin, si vous avez l'habitude de faire vos courses à pied ou en vélo, vous avez déjà constaté qu'on ne peut pas remplir un caddy entier quand on n'est pas motorisé.

Les courses en mode piéton ou cycliste obligent à faire des choix : au final, vous n'achetez que ce dont vous avez vraiment besoin, ce qui est plus raisonnable et plus économique !

3- Cela vous oblige à bouger

Ce ne sont pas les Parisiens ou les autres citadins pris dans les embouteillages qui me contrediront. Parfois (souvent ?), on avance plus vite sans la voiture qu'avec !

Aux heures de pointe, les villes sont si engorgées qu'aller à pied ou à vélo constitue un gain de temps.

Qu'on marche ou qu'on pédale, la mobilité dite "douce" représente alors du stress en moins et de l'activité physique gratuite.

Pensez-y pour vos trajets quotidiens : on peut marcher pour aller chercher les enfants à l'école ou pour faire de petites courses dans son quartier.

Cela vous semble inenvisageable ou bizarre ? Même quand on sait conduire, le plus insensé est plutôt de prendre sa voiture pour des trajets aussi courts.

Que vous ayez choisi de vivre sans permis ou que vous souhaitiez améliorer votre condition physique, choisissez d'autres mode de déplacement plus sportifs !

Il y a la marche bien sûr, mais aussi la trottinette, le roller ou le vélo à assistance électrique !

4- Cela vous permet de repenser votre quotidien

Beaucoup de conducteurs croient que vivre sans permis est un handicap ou un choix écologique. Mais pas forcément ! Tous les gens qui n'ont pas de voiture ne sont pas des militants écolo, décroissants ou autres...

Ce sont souvent des raisons financières et/ou personnelles qui amènent des gens tout à fait normaux (faut-il le préciser ?) à faire sans et à trouver d'autres solutions.

Si vous faites partie des sans-permis, vous savez qu'il s'agit au final d'un mode de vie qui implique un certain nombre de choix comme :
=> vivre en ville plutôt qu'à la campagne ou à la montagne
=> choisir un logement avec un accès facile aux transports en commun
=> se rendre au travail en transports en commun ou à vélo ou travailler en télétravail
=> faire du covoiturage pour les sorties entre amis
=> choisir le train ou l'avion pour partir en vacances
=> repenser voire limiter ses déplacements (faires ses courses dans son quartier, chez les petits commerçants, plutôt que dans un hypermarché de banlieue)
=> repenser sa consommation (en limitant ce que l'on achète directement et en se faisant livrer tout le reste)
=> vivre en mode slow (au rythme de ses pas ou de son vélo) plutôt qu'à 130 sur l'autoroute.

5- C'est l'avenir de la mobilité

Vos proches vous traitent de looser parce que vous ne savez pas conduire ? Dites-vous que vous êtes en avance sur votre temps !

Entre le réchauffement climatique, les dangers du diesel pour la santé et l'engorgement des villes, tous les indicateurs confirment que la mobilité de demain ne passera plus par la voiture individuelle.

Plus écolo, plus solidaire (grâce au covoiturage), plus connecté (grâce à l'essor du e-commerce et du télétravail), l'homme ou la femme sans permis est un(e) avant-gardiste.

Vivre sans permis constitue encore un mode de vie marginal... mais qui a de l'avenir. D'ailleurs, les collectivités territoriales repensent les villes dans ce sens : place aux piétons, aux Vélib' et aux tramways !

Vous avez le blues après avoir raté votre code / votre permis pour la énième fois ? Cette vidéo de Norman devrait vous rendre le sourire ;-)


Plus d'information :

Tag : vivre sans permis, vivre sans voiture, vivre sans permis de conduire, vivre sans permis b, alternatives au permis de conduire, mobilité, transports en commun, télétravail, écologie, slow tourisme, mobilité douce

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis