La Céramique : Un Art Plusieurs Fois Millénaire

La céramique : un art plusieurs fois millénaire

La céramique, qui utilise l’argile comme matériau de base, est un art pratiqué depuis la préhistoire. Nous vous proposons de découvrir l’évolution de cet artisanat, qui est antérieur au travail des métaux et du verre.

Le plus ancien art du feu

La céramique fut le premier "art du feu" pratiqué par l’homme, avant l’apparition de la verrerie, de l’émaillerie, de la Mosaïque ou du vitrail (qui utilisent également la transformation d’une terre sous l’action du feu).

Elle serait apparue vers le Xème millénaire avant J.-C. en Extrême-Orient, au VIIème millénaire avant J.-C au Proche-Orient, et au VIème millénaire avant J.-C. en Occident.

Cet art, dont le nom vient du grec ancien kéramos, signifiant "terre à potier", "argile", comprend 4 grandes familles :
- les poteries
- les faïences
- les grès
- les porcelaines.
La plus ancienne forme de céramique est la poterie qui servait à fabriquer des objets utilitaires.

La naissance de la poterie

Les poteries les plus anciennes étaient vraisemblablement constituées de terre simplement séchée au soleil et étaient donc extrêmement fragiles.
C’est la maîtrise du feu, à la base de l’art de la céramique, qui a permis la fabrication de pièces plus résistantes, d’abord façonnées à la main puis au tour.

Le tour de potier est apparu dans le bassin méditerranéen au IIème millénaire avant notre ère, mais il était connu et utilisé en Orient depuis le IVème millénaire.
1500 avant J.C les Mycéniens connaissaient l'usage du tour : ils furent les premiers à fabriquer des céramiques artistiques (notamment des coupes à boire décorées) en plus des objets utilitaires comme des jarres servant à conserver les aliments.

Les céramiques antiques

A partir du VIIème siècle avant J.C., les Grecs maîtrisaient des techniques de décor complexes. Ils utilisaient une pâte riche en oxyde de fer (improprement appelée "vernis noir") pour fabriquer des vases à figures noires ou à figures rouges (par inversion du procédé).

Dans le monde romain, les potiers utilisèrent notamment la technique de la céramique sigillée (le nom de "sigilée" vient du mot sigillum, "sceau" car les céramiques portaient souvent des estampilles).
Ces céramiques d’une belle couleur rouge, présentant le plus souvent un décor en relief, étaient moulées et non plus tournées.

Petite histoire de la céramique en Europe

Ce sont les Arabes ont introduit la technique de la poterie vernissée en Europe au Xème siècle. Cette technique de la terre vernissée a ensuite été redécouverte en France vers le XIVème siècle, notamment grâce aux Travaux sur l'émail de Bernard Palissy.

Le secret de fabrication de la porcelaine dure a été découvert en 1709 par Böttger, un alchimiste allemand de Dresde. Dès lors la fabrication de la porcelaine prit son essor en Europe. En France, la manufacture de Sèvres devint une manufacture nationale.

A partir du XIXème siècle, l'évolution de la chimie et l'étude des matériaux vont permettre la fabrication de nouveaux matériaux céramiques pour des applications industrielles : c'est la naissance de la céramique industrielle.

Parallèlement, l’art de la céramique s’est perpétué dans des villages de potiers comme La Borne ou Vallauris qui fut la résidence de Picasso dans les années 1950.

A noter : la céramique est aussi un art majeur au Japon.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.alienor.org/articles/ceramique/index.htm

Tag : céramique, art de la céramique, céramiques antiques, histoire de la céramique, poterie, porcelaine, faïence

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis