Ouessant : Une île Sauvage

Ouessant : une île sauvage

Ile la plus occidentale de France métropolitaine, Ouessant possède de magnifiques paysages battus par le vent et les embruns. Outre cette nature sauvage, l’île peut aussi se prévaloir de son patrimoine architectural. Cinq phares veillent en effet sur cette "île des tempêtes" tant redoutée des marins.

Découvrir Ouessant

Ouessant est une commune insulaire située en Bretagne, dans le département du Finistère. Cette île de huit kilomètres de long sur quatre kilomètres de large compte un seul bourg appelé Lampaul.

Située à vingt kilomètres de la côte ouest du Finistère, elle est l’île la plus occidentale de France métropolitaine. On y dénombre seulement 850 habitants à l’année, contre 2500 en été.

Le Rail d'Ouessant, qui marque l’entrée sud de la Manche, constitue l'un des passages maritimes les plus fréquentés du monde. C’est aussi un des lieux les plus redoutés des marins, en raison des écueils et des redoutables courants qui entourent l’île d'Ouessant.

L'île des phares

Battue par les tempêtes et entourée de récifs meurtriers, l'île d'Ouessant ne compte pas moins de cinq phares et une tour radar !

Trois de ces phares se trouvent en mer : le phare de Nividic, le phare de Kéréon et le phare de la Jument. Malgré sa taille imposante, cette tour de 47 mètres construite entre 1904 et 1911 est parfois coiffée par les lames…

Le plus ancien phare de l’île, le Stiff, se trouve quant à lui à terre. Il a été édifié par Vauban pour contrer les attaques anglaises et allumé en 1700.

L’autre phare situé à terre est le Creac'h construit en 1859. D’une portée de 32 miles, il est l'un des phares les plus puissants du monde et guide l'entrée des bateaux dans la Manche.

Ce phare gardé ne se visite pas mais abrite à ses pieds le Musée des Phares et Balises : une étape incontournable pour découvrir les évolutions technologiques de la signalisation maritime et l'histoire des phares d'Ouessant.

Pour découvrir ces phares, vous pouvez aussi faire le tour de l'île à bord d’un ancien canot de sauvetage le Patron-François-Morin.

Visiter Ouessant

Si Ouessant est connue pour ses phares, elle mérite aussi le détour pour ses paysages sauvages et romantiques. L'île, accessible par des liaisons quotidiennes depuis Le Conquet, Brest, Lanildut ou Camaret, se visite à pied ou à vélo.

Au départ de Lampaul, vous pourrez sillonner l’île à votre rythme pour profiter de la beauté de la lande.

Ne manquez pas de découvrir :
• la pointe de Pern, l'extrémité ouest de l’île et de la France métropolitaine
• le moulin de Karaes, seul vestige des nombreux moulins à vent implantés autrefois sur l’île
• le patrimoine religieux de l’île : une église, deux chapelles (la chapelle de Bonne Espérance et la chapelle de Bon Voyage) et dix-huit calvaires
• l'Ecomusée de l'Ile d'Ouessant, installé dans deux maisons typiquement ouessantines.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ot-ouessant.fr/

Tag : Ouessant, île de Ouessant, Ouessant île, tourisme Ouessant, visiter Ouessant, phares Ouessant, Ouessant France, musées Ouessant, musée des phares et balises



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis