Palerme : Une Cité Foisonnante En Sicile

Avec quelque 650.000 habitants, Palerme est la plus grande ville de Sicile et le chef-lieu de cette région d'Italie. Malgré les clichés sur la pauvreté et l'insécurité de la ville, elle est aussi une destination réputée pour sa douceur de vivre et pour la richesse de son patrimoine historique. La cité sicilienne est complexe et a subi de multiples influences, entre Orient et Occident.

Une douceur toute méditerranéenne

Palerme se trouve dans l'ouest de la Sicile, dans une baie de la côte nord de l'île.

La plus grande ville de Sicile se déploie sur la Conca d'Oro (la "coquille d'or"), une plaine autrefois réputée pour ses plantations d'agrumes.

En surplomb de cette plaine, plusieurs sommets entourent la ville, dont le Monte Pellegrino qui culmine à 606 m d'altitude.

Dans les alentours, trois réserves naturelles raviront les amoureux de nature, notamment celle de Monte Pellegrino et celle de Capo Gallo au nord de Mondello.

La région compte aussi plusieurs localités balnéaires appréciées pour leurs plages, telles que Mondello, Cefalù et Sferracavallo, très prisé des amateurs de plongée sous-marine !

Une histoire mouvementée

Avant de devenir cette destination touristique au charme méditerranéen, Palerme a connu une histoire mouvementée et a subi l'influence de multiples civilisations successives.

En 535, la ville passe aux mains des Romains d'Orient et connaît deux siècles de prospérité sous l'Empire byzantin.

Au cours du IXe siècle, elle passe sous la domination des musulmans et devient la capitale de l'île. La ville fut musulmane de 831 à 1071 et cette influence est encore bien visible dans l'architecture de la cité.

A partir de 1072, ce sont les Normands qui dominent la ville et y construisent de nouveaux monuments. En 1194, Palerme passe sous la domination des Hohenstaufen. Frédéric II transforme alors la ville en un lieu de résidence fastueux et un centre culturel où cohabitent les cultures grecque, musulmane et latine.

Un riche patrimoine culturel

Palerme doit son attrait touristique à son climat mais aussi à son très riche patrimoine culturel, reflet de l'histoire de la ville.

La capitale sicilienne est le coeur culturel de l'île et les musées y sont nombreux :
- le palais Abatellis (XVe siècle) qui abrite la Galerie régionale de Sicile
- le musée archéologique régional Antonio Salinas
- la galerie d'art moderne Sant'Anna (GAM)
- le musée d'art et d'archéologie Ignazio Mormino
- le musée ethnographique sicilien Giuseppe Pitrè
- le musée international des marionnettes Antonio Pasqualino
- le Palazzo Riso, Musée d'Art Contemporain de Sicile.

Mais la ville possède surtout un patrimoine architectural exceptionnel par son abondance et sa diversité. La plupart des églises, palais et monuments à visiter sont concentrés dans le centre ancien.

Vous pourrez y voir des témoignages de l'époque normande comme :
- le palais des Normands (XIe et XIIe siècles) et la Chapelle Palatine (1132–1140).
- l'église San Giovanni dei Lebbrosi (1071).
- l'église Saint Jean des Ermites (1030) surmontée de cinq dômes rouges de l'époque arabe
- l'église San Cataldo (1154–1160) construite dans le style arabe avec trois dômes roses
- l'église du Saint-Esprit (Chiesa dello Spirito Santo), de style arabo-normand

La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption (1169–1190) présente un mélange de styles, témoignant des apports de chaque envahisseur. Elle fut construite par un archevêque anglais sur l'emplacement d'une ancienne église reconvertie en mosquée par les Arabes et un architecte italien lui ajouta un dôme en 1801.

D'autres édifices datent de l'époque baroque, notamment l'église San Domenico construite entre 1458 et 1480. Le Quattro Canti est un carrefour qui divise la ville en quatre quartiers. On peut y voir des maisons baroques ornées de fontaines, de statues représentant les saisons et surmontées de blasons.

La Piazza Pretoria bordée d'églises et de palais vaut aussi le détour. Au centre se trouve une grande fontaine circulaire réalisée en 1554–1555 par Francesco Camilliani, à l’origine pour une villa de Florence et transportée sur place en 1575.

Plus récent, le Théâtre Massimo (Grand théâtre)  est le troisième plus grand d'Europe, après ceux de Paris et de Vienne ! Il a été construit dans un style néoclassique entre 1875 et 1891 et a servi de décor à la grande scène finale du film Le Parrain 3.

Que faire à Palerme ?

Palerme est connue pour ses nombreux marchés à l'ambiance pittoresque. Les principaux sont le marché de Ballaro, le marché de la Vucciria (dont le nom dérive du français "vociférer"), le marché du Capo et le marché du Borgo Vecchio.

Ne manquez pas d'aller aussi faire un tour dans les florissants espaces verts de la ville : le parco della Favorita, celui de Villa Giulia et le Jardin de Garibaldi. 

Enfin, prenez le temps de visiter le sanctuaire de Sainte Rosalie construit sur le monte Pellegrino. De là, vous aurez une vue exceptionnelle de Palerme.

Santa Rosalia est la sainte patronne de la ville et plusieurs fêtes et processions lui sont consacrées, notamment le Festino du 11 au 15 juillet. Le 15 juillet, une grande procession est organisée, suivie d'un feu d'artifice ...

Plus d'information :

Tag : Palerme, palerme, palerme tourisme, visiter palerme, palerme sicile, palerme plage, que faire à palerme, tourisme sicile, tourisme méditerranée , Palerme, Sicile, église, Île, palais, musée, musulmane, patrimoine culturel, normands, 1071, dômes, arabe, sicilienne, 15 juillet, Orient, 1169, fontaines, blasons, baroques, 1480, Pretoria, 1458, 1190, église San Domenico, Anglais, mosquée, arabes, archevêque, Italien, dôme, 1801, baroque, architecte, fontaine, Vecchio, espaces verts, Villa Giulia, Garibaldi, Sainte Rosalie, Santa Rosalia, sainte patronne, processions, procession, Borgo, français, Le Parrain 3, 1554, 1555, 1575, théâtre,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)