Le Vieux Nice Et Son Histoire

Le Vieux Nice et son histoire

Le Vieux Nice, que ses habitants nomment plutôt la "Vieille Ville" (Vièia Vila), est la partie ancienne de la capitale azuréenne.Ce quartier aux ruelles étroites typiques est jalonné de nombreux commerces traditionnels ou "tendance" mais aussi de restaurants, de cafés et de pubs. Une balade dans la Vieille Ville vous permettra de retracer l’histoire de Nice et de découvrir le magnifique marché du Cours Saleya qui s’y tient le matin.

Présentation

Le Vieux Nice, qui est un quartier typique très prisé des touristes, se trouve entre la colline du Château à l'est et la Place Masséna à l’ouest.
Il est bordé par le quai des Etats-Unis et le bord de mer au sud et la Place Garibaldi au nord.

Ce quartier est desservi par deux arrêts de la ligne 1 du Tramway : Opéra - Vieille Ville et Cathédrale - Vieille Ville.

Origines du Vieux Nice

Le Vieux Nice est le témoin d’un millénaire d’histoire.
Les plus lointaines origines de la ville de Nice remontent à un comptoir grec appelé Nikaïa. Ce nom, signifiant "la victorieuse" évolua en Nicea, puis Nice. Néanmoins, la Vieille Ville ne présente aucun témoignage historique antérieur à l’an 975.

A partir du Xe siècle, Nice est une petite ville médiévale qui appartient au Comté de Provence. Au XIIe siècle, la population, qui s’était installée sur la colline défendue par des fortifications construites par le Comte de Provence Alphonse d’Aragon, déborde hors de ces murailles et s’installe sur les pentes occidentales, en direction du Paillon.
Cette extension urbaine se poursuivra jusqu’au début du XVIe siècle.

La ville basse est alors appelée "ville nouvelle". Elle présente déjà les rues étroites, les maisons élevées et serrées caractéristiques du Vieux Nice. De nombreuses rues portent aujourd’hui encore leur nom médiéval.
En 1388, Nice passe sous l’autorité du Comte de Savoie Amédée VII.

Evolutions du Vieux Nice

Au XVIe siècle, le duc Emmanuel Philibert décide de renforcer la citadelle et la ville haute est définitivement abandonnée par la population civile.
En 1576, le siège épiscopal est transféré à l’église paroissiale Sainte-Réparate.
L’enceinte de la ville basse est entièrement remaniée sous la direction de l’ingénieur militaire Paciotto.

Durant le XVIIe siècle, la ville est prospère grâce à son port franc. Elle se dote de nouveaux édifices religieux comme l’église des Jésuites, l’église de l’Annonciation ou la nouvelle cathédrale qui sera appelée Sainte-Marie-Sainte-Réparate.
Les familles de notables ou de nobles font également bâtir dans le Vieux Nice de belles maisons comme le Palais Lascaris, situé dans la rue Droite, alors rue principale de la ville.
Le Palais Ducal est édifié à cette époque comme résidence niçoise des souverains de Savoie.

En 1706, le système défensif de la ville est détruit sur une décision de Louis XIV. L’aménagement du port est réalisé de 1770 à 1783 et les terrasses du cours Saleya et la place Vittoria (actuelle place Garibaldi) sont construites.
Nice poursuit son extension vers l’ouest : c’est la naissance de la ville moderne, sur la rive droite du Paillon.

Plus d'information :

Tag : Vieux Nice, Vieux-Nice, histoire du Vieux Nice, visiter le Vieux Nice, Vieille Ville Nice, Cours Saleya, Palais Lascaris, Cathédrale Sainte-Réparate



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis