Insolite : 5 Choses à Savoir Sur Les Ours Polaires De Marineland

Le fait d'accueillir des ours blancs à Antibes, sur la Côte d'Azur, a de quoi en surprendre, voire en choquer plus d'un ! Les deux ursidés y vivent pourtant depuis 2010 et ont même eu un ourson. Voici 5 choses à savoir sur les ours polaires de Marineland.

1- Ils sont nés en captivité

Que les défenseurs des animaux sauvages se rassurent : aujourd'hui, on ne capture plus d'ours blancs dans la nature pour les enfermer dans des zoos !

Il y a en fait suffisamment d'animaux dans les parcs zoologiques à travers le monde pour que ces derniers puissent faire des échanges et assurer la diversité génétique des oursons qui naissent en captivité.

C'est d'ailleurs le cas des ours polaires de Marineland, la femelle Flocke et le mâle Raspoutine (en photo ci-dessous).

Tous deux sont nés dans des zoos européens, ce qui explique aussi pourquoi ils ne sont pas aussi gros ni aussi blancs que leurs congénères vivant sur la banquise ...



Copyright : Audrey Vautherot

2- Ils sont arrivés à Antibes en 2010

C'est en 2010 que le parc de Marineland a accueilli Flocke et Raspoutine, venus de Nuremberg.

Même si le choix d'un parc azuréen peut surprendre, il faut savoir que celui-ci se conforme à un cahier des charges imposé par l'EAZA, l'organisme européen auquel ces deux ours appartiennent.

Ainsi, les ours polaires de Marineland disposent d'un espace de 2200 m², divisé en 3 zones : deux zones de maintien et une zone de maternité, aussi appelée "la nurserie".

Leur environnement se compose de bassins d'eau de mer et d'eau douce, de plantes de prairie (rappelant la toundra), de rochers, de cascades et d'abris ombragés.

Pour le confort des animaux, un système de climatisation est mis en place dans leur espace de nuit et deux grottes réfrigérées (de 50m² au total) avec un lit de glace sont à leur disposition.

Enfin, le Marineland d'Antibes est l'un des rares parcs animaliers en Europe à être alimenté en eau de mer, filtrée et maintenue à 14°C toute l'année.

3- Ils peuvent s'adapter au soleil azuréen

Beaucoup de visiteurs s'interrogent sur la présence de ces ours polaires sur la Côte d'Azur et sur la capacité de cette espèce à supporter ce type de climat.

À l'état sauvage, les ours blancs s'adaptent aux températures variables de leur environnement en modifiant leur régime alimentaire.

Ils mangent davantage et se couvrent d'une épaisse couche de graisse pour se protéger contre les températures très basses. Mais ils savent aussi réguler leur température corporelle lorsqu'il fait plus chaud.

Alors que des zones ombragées et climatisées sont à leur disposition, il n'est pas rare de voir Flocke et Raspoutine prendre des bains de soleil, comme sur la photo ci-dessous prise par un bel après-midi ensoleillé le 8 mars dernier :



Copyright : Audrey Vautherot

4- Ils font partie d'un programme de reproduction

Les ours polaires de Marineland ont été confiés à ce parc animalier par l'EAZA dans le cadre d'un programme de reproduction européen ou EEP.

Le parc a pour double mission de participer :

=> à la sensibilisation du public sur les questions de biodiversité et d'extinction des espèces

=> à la conservation des espèces animales menacées par le biais de la reproduction en captivité.

On estime qu'il ne reste que 26.000 spécimens d'ours blancs dans la nature et que cette espèce est menacée par le réchauffement climatique et les activités humaines dans son milieu d'origine.

De plus, les ours blancs ont l'un des taux de reproduction les plus lents de tous les mammifères.

Les femelles n'ont généralement que cinq portées (d'un à trois oursons) au cours de leur vie.

En milieu naturel, le taux de mortalité des oursons est de 50% à cause des maladies, des prédateurs et il arrive que les mâles tuent les oursons.

Après la fécondation, qui intervient au printemps, la femelle doit prendre jusqu’à 150 kg supplémentaires (d'avril à août) pour entrer en phase de développement embryonnaire (de septembre à novembre).

Avant la mise bas, la femelle se crée une tanière et son ou ses petit(s) y naissent entre décembre et janvier. À la naissance, les petits mesurent 30 centimètres et ne pèsent que 600 grammes !

C'est pourquoi leur mère les garde à l'abri dans la tanière pendant 4 mois (de décembre à mars) et leur fournit un lait extrêmement riche.

Les oursons ne font leur première sortie dans les alentours de la tanière qu'en mars. Après ces mois d'allaitement, leur mère a perdu entre 40 et 50% de son poids et doit chasser pour reprendre des forces.

Les petits vont rester avec leur mère entre 2 et 3 ans, puis s'émanciper en mars juste avant une nouvelle période d'accouplement pour la femelle.

En ce moment, c'est d'ailleurs la période des amours pour Flocke et Raspoutine. Le parc espère y voir naître un ourson pendant l'hiver et le présenter au public au printemps prochain...



Copyright : Audrey Vautherot

5- Ils ont eu un ourson en 2014

Il faut dire que les deux ours polaires de Marineland ont déjà été parents une fois.

Un ourson est né au Marineland d'Antibes le 26 novembre 2014 et a fait sa première sortie sous les yeux émerveillés des visiteurs en mars 2015.

Aujourd'hui, l'ourse Hope, fille de Flocke et Raspoutine, a été transférée au parc Orsa Rovdjurspark, en Suède.

L'avenir des oursons issus du programme de reproduction est en effet décidé par l'EAZA et, une fois les jeunes ours devenus indépendants de leur maman, ils sont confiés après étude génétique à d'autres zoos agréés.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.marineland.fr/dans-le-parc/autres-espaces/les-ours-polaires/

Tag : Marineland, ours polaires marineland, ours polaire marineland, ours blancs marineland, ours blanc marineland, ours blanc en captivité, marineland ours polaire, ours blanc zoo, marineland animaux



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis