Photos HDR
 

Le Tricot

Activité domestique courante jusqu'au milieu des années 1980, le tricot est devenu une activité de loisir, sous l’effet conjugué du travail féminin et de la baisse du prix des vêtements tricotés industriellement. Aujourd’hui ce loisir créatif est dans l’air du temps : non seulement les stars hollywoodiennes tricotent, mais surtout les femmes reprennent les aiguilles pour le plaisir. De nombreux sites Internet lui sont consacrés et le Salon de l'aiguille vient de se tenir à Paris du 1er au 4 mars 2007. A cette occasion a été organisé le deuxième championnat de France de Tricot-Speed Knitting, un concours de vitesse de tricotage.

Technique de base

Le tricot est une technique permettant de produire une étoffe à partir d'un fil continu de laine ou d'autres fibres textiles. Il se pratique à la main, généralement avec deux grandes aiguilles dont le diamètre varie selon la grosseur du fil utilisé et la grosseur de mailles désirée.
Sur deux aiguilles on tricote rang après rang : au bout d'un rang sur l'endroit de l'étoffe, on retourne l'ouvrage pour travailler sur l'envers.
On peut aussi tricoter en rond en utilisant un jeu de quatre ou cinq aiguilles et en travaillant constamment sur l'endroit de l'ouvrage. Cette technique permet de réaliser bas et chaussettes.

Histoire

Les origines de cette technique sont sans doute très anciennes puisque l’on a retrouvé sur des bas-reliefs égyptiens des représentations de divinités portant des robes en tricot.
Cette technique était également connue en Extrême-orient, d’où elle fut ramenée en Europe par les Croisés.

Les points de base

La base du tricot est la maille exécutée à l'endroit ou à l'envers, d’où les dénominations de "maille endroit" et "maille envers". Un point est une combinaison de mailles.
Les points de base sont le point mousse, dont tous les rangs sont tricotés en mailles endroit et le point de jersey, qui fait alterner un rang à l'endroit et un rang à l'envers, en tricot à plat.
En fait, ces deux mailles peuvent être déclinées à volonté pour réaliser toutes sortes de points, en particulier des côtes, ou des points fantaisies.
D’autres techniques permettent d’obtenir des points ajourés.

Intérêt de cette activité

Cette activité accessible à tous permet de créer toutes sortes d'ouvrages, parfois avec d'autres accessoires que les simples aiguilles, par exemple l’aiguille à torsades ou les épingles d'attente. Elle permet donc d’exprimer sa créativité et de personnaliser ses vêtements et ses accessoires, ce qui séduit particulièrement les femmes de 25-35 ans.
Le tricot est une activité conviviale qui passe généralement par une transmission familiale des savoirs (63 % des tricoteurs ont été initiés par leur mère et 33 % par leur grand-mère).
Enfin, pour 86 % des Français tricoter permet de se détendre et, parce que cette activité occupe les mains, certains l’utilisent comme diversion pour éviter de fumer.

Engouement pour le tricot

Selon une enquête Ipsos, 54 % des Français affirment avoir déjà tricoté. Les femmes représentent 76 % des pratiquantes du tricot, mais les hommes s’y mettent aussi, même à titre anecdotique (on les a vus participer au concours de vitesse du Salon de l’aiguille).
55 % des Français déclarent que s’ils avaient la possibilité d’apprendre, ils le feraient. Qu’à cela ne tienne, de nombreux sites Internet délivrent cours et conseils, allant de la technique de base aux astuces de spécialistes et aux modèles les plus élaborés.
Un seul obstacle se dresse encore devant la généralisation massive de ce loisir : l'augmentation du coût de la laine en pelote

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.tricotin.com/

Tag : tricot, tricoter, points de tricot, salon de l'aiguille

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis