Aller Chez Le Coiffeur : Guide Pratique

Aller chez le coiffeur : guide pratique

Un coiffeur n’est pas un professionnel tout à fait comme les autres. Non seulement les clients attendent beaucoup de la personne à qui ils confient leur tête, mais cette profession est très encadrée. Voici ce qu’il faut savoir avant d’aller chez le coiffeur.

Mon coiffeur et moi

Pour ses clients, et surtout ses clientes, un coiffeur n’est pas un commerçant comme un autre. Choisir son coiffeur est toujours délicat et la relation que nous avons avec la personne qui s’occupe de nos cheveux est particulière, car nous attendons beaucoup d’elle.

Au-delà des prestations proposées (coupe, couleur, brushing et autres balayages), nous lui demandons de nous mettre en valeur, de nous donner meilleure mine et même parfois de nous faire une "nouvelle tête"…

Or, les coiffeurs ne sont pas tenus à une obligation de résultat. Même si, au final, vous n’êtes pas contente de votre reflet dans le miroir, vous êtes obligée, d’un point de vue juridique, de payer la prestation.

Vous n’obtiendrez pas gain de cause, sauf si vous pouvez prouver que la personne a commis une faute dans l’exécution de son travail (non-respect des conditions d’utilisation du produit, coupe confiée à une apprentie non qualifiée…).

Les obligations du coiffeur

Mais alors, quelles sont les obligations du coiffeur ?
Ce professionnel n’est tenu qu’à une "obligation de moyen" mais pas de "résultat". Cela signifie qu’il doit tout mettre en œuvre pour parvenir au résultat demandé.

Il doit par ailleurs respecter des obligations légales :
• les coiffeurs sont libres de fixer leurs prix, mais doivent en contrepartie les afficher à l’intérieur (près de la caisse) et en vitrine
• les prestations particulières (coiffure de mariée par exemple) doivent faire l’objet d’un devis préalable sur demande de la cliente
• les coiffeurs ont le devoir d’informer et de conseiller leurs clients sur les effets possibles de certains produits (possibles réactions allergiques, effets secondaires, mises en garde contre certains produits en raison de la nature ou de l’état de la chevelure…)

Tout salon de coiffure doit être placé sous le contrôle d’un professionnel qualifié, titulaire d’un diplôme (brevet professionnel ou brevet de maîtrise de coiffure).

Ce type d’établissement doit aussi respecter des règles strictes d’hygiène. Le coiffeur doit notamment désinfecter ses instruments (rasoirs, tondeuses, ciseaux, peignes…) entre chaque coupe et utiliser des serviettes propres pour chaque client.

Parler à son coiffeur

Pour éviter les déceptions, mieux vaut expliquer clairement le type de coupe et/ou de couleur souhaité. Si le dialogue est essentiel, encore faut-il parler le même langage !

Voici quelques conseils utiles pour éviter les coupes ratées :
• prenez rendez-vous et réfléchissez à l’avance à ce que vous voulez
• si vous ne maîtrisez pas les termes techniques (effilé, dégradé…), expliquez plutôt ce que vous aimez et n'aimez pas avec des mots simples
• si besoin, apportez une photo : le coiffeur vous dira s’il peut ou non vous faire cette coupe
• parfois, votre choix n'est pas compatible avec votre nature de cheveu : acceptez-le ! Dans ce cas, le coiffeur peut être de bon conseil pour trouver un compromis entre vos désirs et la nature de vos cheveux…

Plus d'information :

Tag : coiffeur, coiffure, métier coiffeur, salon de coiffure, tarifs coiffeur, obligations coiffeur, règles d'hygiène coiffeur, parler avec son coiffeur



Avis

  • Article complet et intéressant !! Bravo Le confort, l'écoute et la sécurité des clients sont des valeurs essentielles dont les professionnels de la coiffure doivent tenir compte et communiquer à ce sujet. Hygiène Plus accompagne les professionnels en ce sens avec des solutions innovantes

    31 mai 2013

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis