Le Millepertuis : Une Plante Efficace Contre La Dépression

Le millepertuis : une plante efficace contre la dépression

Aujourd’hui reconnu pour son efficacité à soigner les dépressions légères, le millepertuis est une plante à utiliser avec précaution. Voici une présentation des risques et des contre-indications qu’elle comporte.

Présentation

Le millepertuis, aussi surnommé "herbe de la Saint-Jean" est une plante herbacée vivace de la famille des Clusiacées.

Cette fleur, dont le nom botanique est Hypericum perforatum ("millepertuis perforé"), était déjà réputée au Moyen Age pour soigner la mélancolie.

Inscrite à la pharmacopée française en 1818, elle tomba dans l'oubli jusqu’à ce que la pharmacologie moderne redécouvre ses propriétés thérapeutiques.
Son efficacité est aujourd’hui reconnue dans le traitement de la dépression légère et modérée.

Une efficacité prouvée

Plusieurs études scientifiques ont prouvé que l’Hypericum perforatum est aussi efficace que l’imipramine (l'antidépresseur de référence) dans le traitement des dépressions légères et modérées. Il est aussi mieux toléré et comporterait moins de risques de rechute.

En Allemagne, le millepertuis est considéré depuis 1984 comme un antidépresseur et délivré sur ordonnance médicale.
En France, cette plante a reçu plus récemment l'autorisation de mise sur le marché (AMM), qui est une reconnaissance de ses propriétés par les autorités sanitaires.

Par ailleurs, l’OMS reconnaît l’efficacité de cette plante dans le traitement de la dépression légère à modérée.

Précautions d'emploi

Les résultats des études scientifiques sur le millepertuis ne concernent que les dépressions légères. C’est pourquoi, il est absolument incontournable de consulter un médecin qui diagnostiquera la gravité de la dépression et proposera le traitement le mieux adapté.

Si vous avez recours à cette plante, évitez l'automédication car ce produit est l'équivalent d'un médicament.
Même s'il s'agit de phytothérapie, le millepertuis est réservé à l'adulte, doit être pris selon une posologie précise et comporte des contre-indications.

A noter : pour arrêter le traitement à base de cette plante, il est recommandé de diminuer progressivement les dosages durant une à deux semaines pour éviter un potentiel syndrome de sevrage.

Interactions dangereuses

Certaines interactions médicamenteuses ont été constatées avec la digoxine (utilisée dans le traitement de l’insuffisance cardiaque), la théophylline (utilisée dans le traitement de l’asthme), l’indinavir3 (utilisé dans le traitement d’infection à VIH), des anticoagulants oraux, la ciclosporine4 (employée contre le rejet des greffes), et certains antidépresseurs.

Ainsi, les patients traités par un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine comme le Prozac ne doivent pas prendre de millepertuis.
Pour les femmes utilisant la pilule contraceptive, cette plante comporte un risque de diminution de l'efficacité contraceptive.

Dans tous les cas, consultez un médecin avant de recourir à ce traitement.

Plus d'information :

Tag : millepertuis, millepertuis dépression, contre-indications millepertuis, interactions millepertuis, risques millepertuis, Hypericum perforatum



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis