American Horror Story: Frissons Garantis

American Horror Story: frissons garantis

American Horror Story est la nouvelle série de Ryan Murphy, le créateur de Glee et de Nip/Tuck. Si sa dernière création n’a rien à voir avec ses précédents projets, le producteur/réalisateur signe une série horrifique très efficace.

Première saison

Dans la première saison on suit la famille Harmon qui emménage une maison, sans savoir que celle-ci est hantée. Leurs propres démons vont alors prendre forme sous l’aspect des fantômes des précédents habitants décédés dans la maison.

Si, comme son titre l’indique la série rentre dans le registre d’épouvante-horreur, les émotions fortes sont aussi au rendez-vous. Ce drame ne se contente pas de vous faire sursauter mais va aussi vous émouvoir à travers cette famille brisée qui tente, en vain, de se retrouver.

Deuxième saison

La deuxième saison se passe en 1964 dans un asile de fous où une nonne cruelle et sadique dirige l’institut d’une main de fer. On suit les destins croisés de Kit Walker, inculpé à tort pour meurtre, et de Lana Winters, jeune journaliste homosexuelle, que l’on enferme pour « soigner » son homosexualité.

Cette saison est plus noire et machiavélique que la première. Premièrement pour les thèmes qu’elle aborde : l’influence de la religion sur l’opinion publique, l’homosexualité perçue comme une maladie curable. Un portrait sévère des années 60 est dressé.

Et deuxièmement pour sa dimension horrifique encore plus prononcée que dans la saison précédente, dû à des effets visuels bluffant.

Des personnages polymorphes

Le concept original de cette série est qu’elle utilise les mêmes acteurs pour des rôles qui diffèrent d’une saison à l’autre. Chaque saison est singulière et a sa propre histoire, indépendante de la saison qui suit.

Par exemple, Jessica Lange joue dans la 1ère saison une ancienne résidente de la maison hantée qui vit à côté. Elle a toujours été obsédée par la maison et interdit ses enfants d’y mettre les pieds. Dans la seconde saison, elle joue la nonne qui dirige l’asile. Elle est persuadée que le mal réside dans l’institut et va tout faire pour l’éradiquer.

Evan Peters interprète Tate Langdon dans la saison 1. C’est un psychopathe qui a tué 15 personnes sans raison. Il hante la maison depuis qu’il a été tué lors de son arrestation. Dans la saison 2, il campe le rôle de Kit Walker, victime d’une injustice, accusé à tort. Il se retrouve incarné dans l’asile et reçoit des traitements très violents.

Plus d'information :

Tag : American Horror Story, Ryan Murphy, Evan Peters, épouvante-horreur



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis