Jardin : 5 Choses à Savoir Sur Le Ver De Terre

Jardin : 5 choses à savoir sur le ver de terre

Les lombrics provoquent parfois des réactions de dégoût, mais pas chez les jardiniers ! Ces invertébrés qui vivent dans la terre sont en effet des alliés précieux dans un jardin et dans la nature en général. Voici 5 choses à savoir sur le ver de terre.

1- Il en existe de nombreuses espèces

Bien qu'on les rassemble sous le nom général de ver de terre, il en existe plus de 5000 espèces différentes de taille, forme et couleur variables.

Toutes ces espèces ont pour point commun de se nourrir de déchets végétaux plus ou moins décomposés.

On recense trois principaux types de vers de terre dans nos jardins :
=> les vers de surface dits épigés qui prolifèrent dans les tas de compost
=> les vers endogés qui vivent à 40 centimètres de la surface dans des galeries horizontales
=> les vers anéciques qui vivent en profondeur dans des galeries verticales et qui remontent en surface pour se nourrir.

A noter : dans un volume d'un mètre cube de terre, on peut dénombrer jusqu'à 500 vers de terre, sauf en été, une saison où ils sont moins actifs à cause de la sécheresse du sol.

Attention : il ne faut pas confondre ces précieux vers de terre avec les vers plats, des prédateurs qui mangent les lombrics ! Ces vers nuisibles sont parfois des espèces invasives et il faut s'en débarrasser en les brûlant.

2- Il travaille pour vous

Le ver de terre est un précieux allié du jardinier car c'est un travailleur acharné !

Les lombrics sont en effet des laboureurs infatigables et ils ne sont jamais trop nombreux dans nos jardins car ils contribuent à la fertilité et à la vie des sols.

Ils ingèrent les matières organiques plus ou moins dégradées (comme les feuilles mortes…), les digèrent et les transforment en compost ...

Les vers de terre seraient ainsi capables de recycler environ 300 tonnes de matières organiques par hectare et par an !

Bien qu'ils soient aveugles et édentés, les vers ont une force musculaire stupéfiante qui leur permet de déplacer 60 fois leur poids !

Ces "travailleurs de l'ombre" ne se reposent jamais, sauf pendant une petite période de vacances en été.

3- Il améliore votre sol

Le ver de terre participe non seulement à la dégradation des matières organiques dans votre jardin, mais aussi à l'amélioration du sol.

Cet invertébré vous rend de nombreux services car il se charge de :
=> décomposer la matière organique et de l'incorporer dans le sol
=> aérer le sol en créant de nombreuses galeries verticales
=> faire remonter en surface des éléments nutritifs qui avaient été lessivés dans les couches plus profondes du sol
=> enrichir la terre par ses déjections, qui contiennent environ 50% de plus de matières organiques que le sol non digéré
=> améliorer l'irrigation des différentes couches du sol, en y creusant des galeries
=> favoriser l'enracinement des végétaux dont les racines empruntent aussi les galeries creusées par les lombrics.

Les déjections et excrétions des vers de terre donnent du lombricompost qui est un excellent fertilisant. On observe ainsi des augmentations de rendement de 30% dans les parcelles où les vers de terre abondent.

Les chercheurs de l'Inra s'intéressent d'ailleurs à ces invertébrés et pratiquent leur élevage (la lombriculture) dans le but de produire du compost.

4- On peut favoriser sa présence

Si vous voyez des turricules dans votre jardin, réjouissez-vous ! Ces petits tortillons de terre à la surface du sol sont des déjections de ver de terre et témoignent de la bonne santé de votre jardin.

Si vous voulez que les lombrics se plaisent dans votre lopin de terre, vous pouvez favoriser leur présence par quelques gestes simples.

Adoptez un mode de jardinage naturel :
=> en travaillant le sol le moins possible pour ne pas détruire leur habitat
=> en laissant au sol des matières organiques dont ils pourront se nourrir
=> en évitant de laisser la terre nue : pratiquez le paillis ou bien semez des engrais verts dans les planches qui ne sont pas cultivées
=> en bannissant les engrais chimiques, les pesticides et les herbicides et en préférant les fertilisants organiques de type compost ou fumier

5- Il fait l'objet de dons

Si cet article vous a donné envie de pratiquer le lombricompostage et de recycler vos déchets de cuisine grâce au ver de terre, sachez que l'association Plus2vers (lien ci-dessous) propose des dons de vers.

Il vous suffit d'acheter un lombricomposteur (un empilement de bacs dédiés à la lombriculture) et de chercher un donneur près de chez vous, sur la carte interactive du site.

Vous pourrez ainsi récupérer gratuitement des vers pour débuter votre élevage et la fabrication d'un excellent lombricompost pour votre potager !

Plus d'information :

Visitez le site : https://plus2vers.com/fr/

Tag : ver de terre, ver de terre au jardin, vers de terre jardin, vers de terre potager, vers de terre pour jardin, lombric, lombricompost, lombriculture, favoriser les vers de terre au jardin



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis