La Messagerie Instantanée

En 2002, autant de courriers électroniques que de messages instantanés ont été échangés dans le monde. Le nombre d'utilisateurs de la messagerie instantanée était alors estimé à 360 millions. Revenons sur ce mode de communication qui possède ses propres codes, depuis ses origines jusqu’à ses évolutions les plus récentes, intégrant son et vidéo grâce à la webcam.

Présentation

La messagerie instantanée permet l'échange instantané de messages entre plusieurs ordinateurs connectés au même réseau informatique, le plus courant étant l'Internet.
A la différence du courrier électronique, ce moyen de communication permet un dialogue interactif car les messages s'affichent quasiment en temps réel sur l’écran.

Le vocabulaire

La messagerie instantanée est souvent désignée par le nom chat qui vient du verbe anglais to chat, bavarder.
Le nom franglais "chat" a donné naissance au verbe dérivé "chatter" qui désigne l’action de communiquer par ce type de messagerie.
On utilise aussi en français l’écriture tchat pour retranscrire la prononciation anglaise et éviter la confusion avec le mot chat désignant l'animal.
Au Québec, l'Office de la Langue française a proposé le nom de clavardage composé à partir des mots "clavier" et "bavardage". Ce néologisme est entré dans le Petit Larousse en 2004.
L'abréviation IM du sigle anglais Instant Messaging est parfois utilisée.

Fonctionnement

Pour permettre l’échange de messages, un logiciel client se connecte à un serveur de messagerie instantanée.
Dans les programmes récents de messagerie, le destinataire voit le message de l'expéditeur apparaître sur son écran lorsque celui-ci le valide (alors qu’initialement chaque lettre apparaissait dès qu'elle était tapée par l’interlocuteur).
La plupart des services actuels incluent un système de notification de présence, qui indique la disponibilité des personnes de la liste de contacts. On peut ainsi savoir si ses contacts sont en ligne au moment où l’on se connecte et si l’on peut discuter avec eux.
Il est généralement possible de régler un message de statut qui indique la cause d'une indisponibilité.

Evolution technologique

La messagerie instantanée, qui s’est dans un premier temps limitée à l’échange de messages sous forme de texte, a évolué en intégrant les fonctionnalités de voix et de vidéo grâce à la webcam.
Elle propose désormais aussi toutes sortes d'applications collaboratives (tableau blanc, édition de texte, jeux), l'envoi de messages automatiques et de notifications.

Jargon des utilisateurs

La messagerie instantanée possède son propre jargon destiné à rendre la communication plus fluide en réduisant le temps de frappe.
Ce mode de communication se caractérise donc par l'utilisation de raccourcis d'écriture et de symboles exprimant l'état d'esprit de l'auteur, en l’absence d’image et de son : les binettes ou smileys.
Nous vous proposons de découvrir, grâce au lien ci-dessous, un site entièrement consacré au smiley ;-)

Origines

L’idée d’échanger instantanément des messages est assez ancienne et a été mise en pratique depuis longtemps sous UNIX grâce à la commande talk, puis sous Windows avec WinPopUp, deux systèmes basés sur la paire utilisateur/machine.
Depuis 1988, le protocole Internet Relay Chat (IRC) fournit des fonctionnalités simples de discussion à plusieurs. La même année le protocole ouvert Zephyr a été créé au Mit et a été dès lors utilisé dans le monde universitaire.
Cependant, ces deux manières de converser sur le réseau ne constituent pas vraiment une messagerie instantanée car ils ne comportent pas d'authentification ni de gestion de présence.
La messagerie moderne grand public a été inventée en 1996 avec ICQ. Ce système proposant la gestion d'une liste de contacts personnels a été mis au point par l’entreprise israélienne Mirabilis, ensuite rachetée par le groupe AOL Time Warner en 1998.

Fragmentation des réseaux

Depuis le succès d'ICQ, de nombreux protocoles de communication incompatibles, ont été développés et proposés gratuitement par des fournisseurs de contenu d'Internet, notamment Yahoo! Messenger en 1998 et MSN Messenger en 1999.
La fermeture des différents réseaux, leur cloisonnement extrême, leur incompatibilité et leur absence d’interopérabilité est responsable d’une fragmentation de la messagerie instantanée qui n'existe pas pour le courriel et le web.
Depuis 2004, Jabber/XMPP a été normalisé comme standard ouvert. Il est à ce jour le seul système normalisé et est très activement développé par des grands noms de l'industrie informatique, comme Google, IBM, Sun, France Telecom/Wanadoo/Orange Internet.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.smileycollection.net/

Tag : messagerie instantanée, chat, smiley, MSN Messenger



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis