La Quadrature Du Net, April, Framasoft : Défense Du Logiciel Libre

La Quadrature du net, April, Framasoft : Défense du logiciel libre

A l'heure de la loi Hadopi, des projets ACTA, SOPA ou encore PIPA, plusieurs organismes sont décidés à réagir et mettre en valeur l'idée de « liberté » sur le net. Internet, formidable outil de communication et donc de partage est-il en passe de devenir un outil de contrôle et de propagande ?

Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

Il existe une grande différence entre un logiciel libre et un logiciel dit «propriétaire».
Le logiciel propriétaire, comme son nom l'évoque, appartient à une entité, une personne, une entreprise, ....
A l'image du droit d'auteur, le créateur dudit logiciel, bénéficie d'un «copyright» sur son produit. Il est représenté par le symbole © . Le copyright donne à son détenteur des droits moraux et patrimoniaux sur ses créations, elles ne peuvent être ni copiées, ni modifiées, ni utilisées à des fins commerciales, …

Le logiciel libre quant à lui, est l'exact contraire. Il n'est pas soumis au copyright mais au copyleft : les logiciels sont libres d'accès, de partage, de modification, à la seule condition qu'ils restent sous une licence en libre accès.

La naissance des logiciels libres date des années 80/90.
A l'époque, R.Stallman est chercheur au MIT et rencontre des problèmes avec une imprimante Xerox qui n'arrête pas de faire du bourrage de papier. Pour que ses problèmes cessent, Stallman décide de prendre le code-source du logiciel de l'imprimante, pour le corriger. Une pratique courante entre chercheurs dans les centres et laboratoires de recherches. Cependant, il se retrouve face à un logiciel propriétaire, dont la société créatrice n'autorise pas le partage du code-source.
En réaction contre ce qu'il considère un véritable problème, Stallman va créer la Free Software Fundation en 1985.

C'est lui qui est à l'origine de la création du système d'exploitation GNU, plus tard repris par Linus Torvalds qui créera ainsi GNU/Linux .



On distingue les logiciels libres, des logiciels open source et autres freeware, shareware et logiciels du domaine public.

Organismes de défense du libre

La conjoncture actuelle fait qu'une guerre ouverte est déclarée entre logiciels propriétaires soumis au copyright et logiciels libres, soumis au copyleft.

Au moment de la création de la Free Software Fundation, Stallman a également créé un outil légal, la GPL (General Public licence). Ce contrat, précise les droits et surtout les devoirs des utilisateurs de logiciels libres : la liberté d’usage, de copie, de modification, la liberté de diffuser ses modifications mais l’obligation de maintenir la GPL sur tout logiciel dérivé.
C'est cette dernière disposition qui garantit que toute personne s’appuyant sur un logiciel libre pour en concevoir un nouveau doit respecter à son tour les quatre libertés garanties par la licence.

Aujourd'hui, pour valoriser le libre, de nombreux organismes font campagne contre les projets et les lois récemment proposés. La loi Hadopi, Le projet ACTA, SOPA , PIPA pourraient mettre en danger le web que nous fréquentons.
Nous allons présenter trois de ces organismes : La Quadrature du Net, April et Framasoft

La Quadrature du Net : organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, elle est à l'initiative de Jérémie Zimmermann, Philippe Aigrain, Gérald Sedrati-Dinet et Benjamin Sonntag. Ils sont entourés d'une communauté composée en partie de citoyens. Ils proposent « une adaptation de la législation française et européenne qui soit fidèle aux valeurs qui ont présidé au développement d'Internet, notamment la libre circulation de la connaissance». Elle intervient le plus possible dans les débats concernant la liberté d'expression, le droit d'auteur, la régulation du secteur des télécommunications ou encore le respect de la vie privée. Elle a une relation particulière avec les citoyens, de qui elle reçoit des donations. Elle leur fournit des outils pour mieux comprendre les processus législatifs, autour des droits d'auteurs, afin qu'ils interviennent efficacement dans le débat. Les dons citoyens représentent plus de la moitié du financement de l'organisation, assurant ainsi son indépendance. Les citoyens sont également encouragés à participer aux actions de la Quadrature du Net. Elle est soutenue également par des organisations non gouvernementales françaises, européennes et internationales, dont l'Electronic Frontier Foundation, l'Open Society Institute et Privacy International.

April : association qui promeut et défend le logiciel libre. Elle a été fondée en 1996 dans le but de démocratiser et diffuser le logiciel libre. Elle lutte contre l'appropriation exclusive de l'information et des savoirs par des intérêts privés. Pour ce faire elle sensibilise l'opinion publique, les élus ainsi que les décideurs politiques afin de défendre et favoriser le partage du savoir et des connaissances. Elle mène avec des bénévoles des actions de sensibilisation, elle fait circuler l'info, créé des partenariats, participe à des manifestations, donne des conférences, tout un panel d'actions pour faire évoluer les mentalités et la législation.

Framasoft : Un peu différent de la Quadrature et d'April, Framasoft est un réseau de sites web collaboratifs qui a pour objectif la diffusion du logiciel libre. Issu au départ du domaine éducatif il est créé en 2001 par Alexis Kauffmann et est aujourd'hui un portail francophone très important pour le logiciel libre. Les utilisateurs du réseau créent des ressources et proposent d'assister toute personne qui désire remplacer un logiciel propriétaire par un libre.

Enjeux pour Internet et la société

Internet et le Web permettent de communiquer et partager de l'information comme jamais vu auparavant. Les défenseurs de la liberté sur Internet pensent que le copyright et la notion de droit d'auteur peuvent à terme, bouleverser les principes fondamentaux et les usages du Web.

Lorsque Stallman fonde la Free Software Fundation il a dans l'idée que les logiciels, pour être vraiment efficaces, doivent reposer sur un travail collaboratif ! Il se positionne à l'opposé de Microsoft et son «Windows» qui compile les codes de ses logiciels en langage binaire pour que l'on ne puisse pas récupérer le code-source. L'OS d'un ordinateur est le système qui permet de faire fonctionner tous les programmes d'un ordinateur. C'est pour cette raison que Windows a longtemps eu le monopole, il n'est pas possible de développer de nouveaux programmes et logiciels sans avoir accès aux informations de base du système d'exploitation.
«Ce n’est pas un hasard si Microsoft a connu deux procès anti-trusts, l’un aux États-Unis, l’autre en Europe, pour avoir abusé de son contrôle sur Windows» nous informe Florent Latrive dans son livre : Du bon usage de la piraterie.

Pour leurs défenseurs les logiciels libres ont de multiples intérêts. Et nous comprenons aisément lesquels.

D'un point de vue global, il semble beaucoup plus aisé de mener à bien une expérience, lorsque toute une équipe se met à pied d’œuvre pour la réaliser. Tout comme il paraît logique que les avancées scientifiques s'appuient sur des travaux de leurs prédécesseurs. Que serait l'ordinateur d'aujourd'hui si personne n'avait pu avoir accès aux travaux d'Alan.Turing ?
Personne ne le sait mais on imagine mal comment notre société pourrait évoluer si nous n'avions aucun droit ni liberté par rapport au travail des autres.

Pour les logiciels c'est exactement la même chose. Les défenseurs du «libre» expliquent très clairement qu'avec ces logiciels, on apprend mieux, on corrige plus rapidement ses erreurs, on peut adapter le logiciel en fonction de ses besoins. La qualité et la fiabilité des logiciels libres n'en est pas moins restreinte puisque ils sont sans cesse modifiés, améliorés.

Pour mieux comprendre la notion de droit de la propriété et les polémiques qui enflent autour d'elle vous pouvez lire Du bon usage de la piraterie, de Florent Latrive. Il revient sur toutes ces notions englobées par les questions de droit d'auteurs et de liberté et les nombreux enjeux qui gravitent autour d'elles.

Plus d'information :

Visitez le site : http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre

Tag : Logiciel libre, Quadrature du net, April,Framasoft, Stallman , logiciel libre, logiciels, logiciels libres, Internet, logiciel, Framasoft, ordinateur, Windows, droit, Free, droit d'auteur, logiciel propriétaire, Microsoft, ACTA, loi hadopi, GPL, système d'exploitation, SOPA, Pipa, Web, copyleft, piraterie, imprimante, Open Society Institute, sites web, Electronic frontier foundation, Alexis, 1996, organisations non gouvernementales, francophone, opinion publique, travail collaboratif, logique, 2001, Europe, États-Unis, monopole, OS, binaire, langage, indépendance, vie privée, Freeware, open source, gnu/linux, GNU, 1985, papier, Xerox, MIT,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis