L'académie Française : Une Prestigieuse Institution

L'Académie française : une prestigieuse institution

L'Académie française, fondée en 1635 par le cardinal de Richelieu, poursuit depuis plus de trois siècles la mission qui lui a été assignée dès l’origine : normaliser et perfectionner la langue française. Cette prestigieuse institution réunit quarante académiciens sous la Coupole de l'Institut de France.

L'histoire de l'Académie française

L'Académie française a été fondée en 1635, sous le règne de Louis XIII, par le cardinal de Richelieu.

Sa création s’inscrit dans la continuité de l'ordonnance de Villers-Cotterêts, l'édit qui a fait du français la langue officielle du royaume en 1539. Dès son origine, l’Académie a eu en effet pour mission de normaliser et de perfectionner la langue française.

Elle a été intégrée à l'Institut de France lors de sa création le 25 octobre 1795. Depuis cette date, elle se trouve au siège de l'Institut de France, au 23 quai de Conti dans le 6e arrondissement de Paris.

Aujourd’hui encore, elle est l’une des cinq académies de l’Institut de France avec l'Académie des inscriptions et belles-lettres, l'Académie des sciences, l'Académie des Beaux-Arts et l'Académie des sciences morales et politiques.

Le rôle de l'Académie française

Le rôle de l'Académie française est de fixer la langue française, d’en définir les règles et de la rendre compréhensible par tous.

Dans ce but, l'Académie édite un dictionnaire. La première édition du Dictionnaire de l'Académie française remonte à 1694. La neuvième édition est en cours d'élaboration. Parallèlement, l’Académie anime un site Internet consacré au bon usage de la langue française (voir le lien ci-dessous).

Une mission de mécénat s’est aujourd’hui ajoutée à sa vocation première. L'Académie décerne ainsi des prix littéraires et attribue des bourses et des subventions.

Elle remet chaque année environ soixante prix littéraires, dont le Grand prix de littérature de l'Académie française et le grand prix de la Francophonie (décerné chaque année depuis 1986).

Les membres de l'Académie française

L’Académie française se compose de 40 membres élus par leurs pairs. Depuis sa création, plus de 700 membres se sont succédé sous la Coupole de l'Institut de France : poètes, romanciers, hommes de théâtre, philosophes, historiens, mais aussi médecins, hommes de science, militaires, hommes d'Etat et hommes d'Eglise…

L’élection à l’Académie, généralement considérée comme une consécration suprême, permet d’accéder au rang d"immortel". Ce surnom vient la devise "A l’Immortalité", qui figure sur le sceau donné à l’Académie par son fondateur, le cardinal de Richelieu.

La qualité d’académicien est une dignité inamovible. Même quand un membre de l’Académie se déclare démissionnaire, il n’est pas remplacé avant son décès.
Lors des séances solennelles sous la Coupole, les académiciens revêtent le célèbre habit vert, avec le bicorne, la cape et l’épée. Seuls les ecclésiastiques et les femmes en sont dispensés.

Marguerite Yourcenar a été la première femme élue à l'Académie française en 1980.
Depuis, cette institution a accueilli Jacqueline de Romilly en 1988, Hélène Carrère d'Encausse en 1990, Florence Delay en 2000, Assia Djebar en 2005, Simone Veil en 2008 et Danièle Sallenave en 2011.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.direnepasdire.org/

Tag : Académie française, Institut de France, dictionnaire académie française, orthographe académie française, membres académie française, femmes académie française, Académie française Paris , Académie française, langue française, Institut de France, cardinal de Richelieu, 1635, prix littéraires, épée, cape, bicorne, académicien, sceau, devise, philosophes, Marguerite Yourcenar, 1980, Danièle Sallenave, Simone Veil, 2005, 2000, 1990, Hélène Carrère d'Encausse, 1988, Jacqueline de Romilly, hommes de théâtre, 1986, Francophonie, ordonnance de Villers-Cotterêts, français, langue officielle, 1539, 25 octobre, 1795, quai de Conti, 6e arrondissement de Paris, Beaux-Arts, dictionnaire, 1694, anime, Internet, mécénat, Dictionnaire de l'Académie Française, Grand prix de littérature de l'Académie française, Louis XIII,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis