Simone Veil : Un Destin Hors Du Commun

Simone Veil : un destin hors du commun

Simone Veil nous a quittés le 30 juin 2017. Cette femme politique, qui était l'une des personnalités préférées des Français, est indissociable de son combat pour le droit à l'avortement. Lors de l'hommage national qui lui a été rendu le 5 juillet 2017, le président de la République a confirmé qu'elle reposerait au Panthéon aux côtés de son époux Antoine Veil. Retour sur le destin exceptionnel de cette ancienne déportée qui va devenir la cinquième femme à être panthéonisée.

Une survivante des camps

Simone Veil est née le 13 juillet 1927 à Nice. Son père, André Jacob, est architecte tandis que sa mère, Yvonne, est une femme au foyer dévouée à ses quatre enfants.

Simone, qui est la benjamine, est aussi la plus douée : en mars 1944, elle décroche son baccalauréat à l'âge de 16 ans.

Mais, le lendemain des épreuves, elle est arrêtée par les SS lors d'un contrôle. Quelques heures plus tard, les autres membres de sa famille sont eux aussi arrêtés.

Son père et son frère sont déportés en Lituanie et Simone ne les reverra jamais.

Avec sa mère et l'une de ses soeurs, elle est déportée au camp d'extermination d'Auschwitz Birkenau le 15 avril 1944.

En 1945, elle est transférée à Bergen Belsen où sa mère meurt du typhus. Mais Simone survit.

Son ascension politique

De retour en France, la jeune Simone Jacob s'inscrit à la faculté de droit et à l'Institut d'études politiques de Paris.

C'est là qu'elle rencontre Antoine Veil qu'elle épouse le 26 octobre 1946. Ils auront trois fils : Jean, Claude-Nicolas et Pierre-François.

En 1956, Simone Veil passe le concours de la magistrature et entre dans l'administration pénitentiaire.

En 1970, elle est nommée secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature.

En 1974, Jacques Chirac, alors Premier ministre sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, la nomme ministre de la Santé.

Ses différents engagements

Le 29 novembre 1974, après trois jours de débats houleux à l'Assemblée, Simone Veil réussit à faire adopter par le Parlement la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse ou IVG.

Cette loi historique sera par la suite couramment désignée comme la loi Veil.

Non seulement son nom devient indissociable du droit à l'avortement, mais elle incarne aussi la lutte contre la discrimination des femmes en France.

Dans les années qui suivent, elle poursuit une brillante carrière politique. En 1979, elle est la première femme à être élue présidente du Parlement européen.

Lors de son mandat, jusqu'en 1982, elle n'aura de cesse de promouvoir la réconciliation franco-allemande et la construction européenne.

En 1993, Jacques Chirac la fait entrer de nouveau au gouvernement en tant que ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville. Elle occupe ce poste pendant deux ans, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

Parallèlement, elle se consacre à la Fondation pour la mémoire de la Shoah afin que l'extermination des juifs et l'horreur des camps ne soient jamais oubliées.

Son entrée à l'Académie française

En 2007, Simone Veil publie ses mémoires. Ce livre intitulé Une vie est un immense succès populaire, vendu à plus de 500.000 exemplaires en France et traduit en une quinzaine de langues.

Le 20 novembre 2008, elle est élue à l'Académie française au fauteuil de Jean Racine.

Sur son épée d'Immortelle, elle fait graver son numéro de matricule de déportée à Auschwitz, ainsi que les devises de la République française et de l'Union européenne (respectivement Liberté, Égalité, Fraternité et In varietate concordia).

Cette grand-mère de douze petits-enfants perd son époux Antoine en 2013 et se retire alors de la vie publique.

Elle-même s'est éteinte le 30 juin 2017, à l'âge de 89 ans.

Lors de l'hommage national qui lui a été rendu dans la cour des Invalides le 5 juillet 2017, Emmanuel Macron a confirmé qu'elle reposerait au Panthéon aux côtés de son époux.

Le président de la République a ainsi respecté les volontés de sa famille et le voeu le plus cher de Simone Veil : rester auprès d'Antoine Veil pour l'éternité.

Plus d'information :

Tag : Simone Veil, simone veil, simone veil biographie, simone veil loi ivg, simone veil loi, simone veil livre, simone veil panthéon, antoine veil, simone veil académie française, légalisation de l'avortement en france



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis