La Croix-rouge

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire du monde. Représenté dans 176 pays, il compte 105 millions de volontaires. Son Comité international dispose d'un statut d'observateur à l'ONU. En France, la Croix-Rouge française réunit 50 000 bénévoles qui viennent en aide chaque année à plus d'un million de personnes démunies. Elle fait partie des associations qui reçoivent le plus de dons, estimés à plus de 30 millions d’euros en 2005.

L’origine de la Croix-Rouge

Le Mouvement de la Croix-Rouge est né pour éviter la répétition des circonstances terribles de la bataille de Solférino en 1859. Horrifié par le spectacle du champ de bataille, son fondateur, l'homme d'affaire et humaniste suisse Henry Dunant, prête main forte à l'organisation des soins aux blessés dans les deux camps.
En 1901, Henry Dunant a reçu le premier prix Nobel de la paix pour son action.

Le développement de la Croix-Rouge

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été créé en 1863 par un groupe de citoyens de Genève dont faisaient partie Gustave Moynier et Henry Dunant.
Ce comité est à l'origine de la Première Convention de Genève en 1864, puis des quatre nouvelles Conventions de Genève en 1949 et leurs deux Protocoles additionnels en 1977.
La traversée du XXème siècle, et notamment de deux guerres mondiales, a fait du Mouvement de la Croix-Rouge une organisation largement reconnue.
Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se compose aujourd’hui du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), basé à Genève, de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des Sociétés Nationales présentes dans 176 pays.

Les principes de son action

Né du souci de porter secours sans discrimination aux blessés des champs de bataille, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, agit pour prévenir et d'alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes, conformément à l’idéal humaniste qui a présidé à sa fondation.
Le Mouvement a adopté le principe d’impartialité et ne fait aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale et d'appartenance politique.
Pour assurer sa neutralité et son indépendance, il s'abstient de prendre part aux hostilités et aux controverses d'ordre politique, racial, religieux et idéologique.
Auxiliaires des pouvoirs publics dans leurs activités humanitaires et soumises aux lois qui régissent leur pays respectif, les Sociétés nationales conservent leur autonomie pour pouvoir agir toujours selon les principes fondateurs du Mouvement.

Le symbole de la Croix-Rouge

L'emblème de la croix rouge est la propriété du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui en autorisent l'usage aux Sociétés nationales, aux services sanitaires militaires et au personnel religieux militaire.
En temps de guerre, toute personne ou organisation ne participant pas au conflit et portant assistance aux blessés peut porter le signe de la croix rouge, sous réserve qu'elle ne soit pas accompagnée d'une inscription faisant référence au Mouvement International.
Conformément aux Conventions de Genève, le symbole de la croix rouge peut être utilisé uniquement pour l'apport d'une aide aux membres des forces armées blessés ou malades, les personnels et équipements médicaux des forces armées et les aumôniers militaires.
Les conventions de Genève imposent à leurs signataires d'interdire l'usage non-autorisé de cet emblème en temps de paix comme en temps de guerre, afin d'assurer le respect universel du symbole.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.croix-rouge.fr/goto/index.asp

Tag : Croix-Rouge, convention de Genève, Henry Dunant



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis