Embauche Et Apparence Physique : Les Discriminations Perdurent

Embauche et apparence physique : les discriminations perdurent

Faut-il avoir le physique de l'emploi pour être embauché ? Oui, apparemment... En février 2016, le Défenseur des droits a publié les résultats d'une étude conduite avec l'Organisation internationale du Travail (OIT) sur la discrimination à l'embauche liée à l'apparence physique. Même si ce type de discrimination est interdit par la loi, il apparaît que le style vestimentaire ou la corpulence d'un candidat peuvent constituer un obstacle à l'accès à l'emploi.

Un critère de plus en plus important

Selon les résultats du 9e baromètre sur les expériences de discrimination liée à l'apparence physique, parus en février 2016, les cinq critères le plus souvent cités par les personnes interrogées ont trait à une "singularité visible".

Ainsi, avoir un style vestimentaire non conforme aux codes de l'entreprise ou être obèse sont considérés comme les situations les plus pénalisantes pour les candidats potentiels.

Inversement, avoir un physique attractif et/ou être mince est vu comme un atout lors d'un recrutement.

79% des répondants estiment que leur apparence physique a une influence sur le recruteur même quand cette apparence n'est pas importante dans leur métier ou pour le poste occupé.

Les femmes encore plus discriminées

Les femmes sont deux fois plus nombreuses à déclarer des discriminations liées à l'apparence physique.

Ainsi, parmi les personnes obèses :
- les femmes obèses rapportent avoir été discriminées à cause de leur apparence physique huit fois plus que les femmes sans surpoids
- les hommes obèses trois fois plus que les hommes sans surpoids

Le style vestimentaire a également plus d'importance chez les femmes. En effet, les femmes ayant un style atypique rapportent huit fois plus que les autres avoir été discriminées à cause de leur apparence.

Il ressort donc de cette étude que la sanction sociale de l'apparence physique et/ou vestimentaire pèse plus fortement sur les femmes que sur les hommes.

Un critère rarement invoqué

Selon les baromètres du Défenseur des droits et de l'OIT (l'Organisation internationale du Travail), l'apparence physique (style ou corpulence) prend une place grandissante dans les critères de recrutement.

Or, ce critère fait partie des motifs de discrimination reconnus par la loi du 16 novembre 2001 relative à la lutte contre les discriminations, au même titre que l'âge, le patronyme ou l'orientation sexuelle d'un candidat.

Malheureusement, alors que les discrimations perdurent, ce critère est rarement invoqué dans les réclamations pour discriminations

En guise de conclusion, nous rappellerons donc que toute personne qui s'estime discriminée peut saisir le Défenseur des droits gratuitement, en ligne ou par courrier.

Pour en savoir plus sur cette procédure, nous vous invitons à consulter le site ci-dessous.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.defenseurdesdroits.fr/competences/missions-objectifs/lutte-contre-les-discriminations

Tag : embauche, discrimination à l'embauche, embauche et apparence physique, apprence physique embauche, discrimination apparence physique travail, discrimination embauche loi, recrutement apparence physique



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis