Le Chauffage Au Bois : Guide Pratique

Le chauffage au bois : guide pratique

Aujourd’hui, près de 6 millions de ménages en France utilisent un appareil de chauffage au bois, la plupart du temps en complément d'un autre mode de chauffage. Sain, renouvelable, presque sans déchets, le bois est le matériau écologique par excellence pour construire comme pour brûler. De plus, le feu de bois est une source de chauffage très appréciée pour l'atmosphère relaxante, chaude et romantique qu’il crée.

Quels sont les avantages ?

Le chauffage au bois présente plusieurs avantages. Il constitue tout d’abord une solution écologique car, contrairement au fioul ou au gaz, le bois est une ressource abondante et renouvelable.

La forêt française s’étend sur 28% de notre territoire, soit environ 15 millions d’hectares, et s’accroît chaque année. De plus, la coupe de bois est vitale pour la survie de la forêt, pour son entretien et sa régénération.

Ce combustible peut être acheté auprès de fournisseurs locaux et son bilan est neutre en matière d’effet de serre. En effet, en brûlant, le bois émet le CO2 qu’il avait fixé lors de sa croissance.

Par ailleurs, les appareils de chauffage au bois se sont considérablement améliorés. Inserts, foyers fermés et poêles s’utilisent de la même manière mais ont des performances, une esthétique et un mode d’installation différents.

Quel appareil choisir ?

Grâce aux inserts, poêles et chaudières à bois, il existe des solutions adaptées à toutes les situations. Pour choisir votre appareil de chauffage au bois, tenez compte :
• de vos besoins (chauffage principal ou chauffage d'appoint)
• de la surface à chauffer
• de votre budget.

Les poêles à bois ont beaucoup changé en terme de confort et d’économie. Alors que les poêles d’ancienne conception fonctionnent mal au ralenti et ont une autonomie limitée, les poêles modernes offrent des rendements élevés. Ils sont en acier/fonte ou en fonte réfractaire, ce deuxième matériau donnant au poêle plus d’autonomie et surtout une forte inertie thermique (le matériau retient la chaleur une fois le feu éteint).

Par ailleurs, une nouvelle génération de poêles à bois brûle ce combustible non plus sous forme de bûches mais sous forme de granulés de sciure compactée ou pellets.

Ces granulés de bois offrent une grande facilité d’utilisation. Ce procédé permet en effet l’alimentation automatique de l’appareil et lui donne une autonomie de trois jours. De plus, le rendement de ces poêles peut atteindre 85% : une petite révolution dans l’univers du chauffage au bois !

A noter : quel que soit l’appareil choisi, l’entretien de votre installation est primordial pour assurer sa sécurité et son efficacité. L’appareil et tous les conduits doivent être examinés et nettoyés soigneusement des dépôts au moins deux fois par an, afin d’éviter la formation de suie et l’obstruction des conduits.

Quel combustible utiliser ?

Si vous voulez opter pour le chauffage au bois, sachez que tous les bois ne sont pas bons à brûler. L’emploi de bois vert pour le chauffage doit être banni car sa combustion libère des substances polluantes qui disparaissent au cours du séchage du bois.

De plus, un bois trop humide fournit deux fois moins d’énergie qu’un bois sec et risque d’encrasser et de détériorer votre appareil de chauffage.

L’utilisation de bois de chauffage suppose donc une étape préalable de séchage du matériau. Pour faire sécher le bois, il suffit de l’entreposer à l’extérieur, soit dans un abri prévu à cet usage, soit sous une bâche à l’abri de la pluie, mais en laissant les côtés ouverts pour que le bois respire.

A noter : pour obtenir un séchage optimal et un bois qui brûle bien, il faut compter entre 15 et 24 mois de séchage, selon la forme des morceaux (les rondins sèchent plus vite que les quartiers de bois) et le lieu d’entreposage (le bois sèche plus vite dans un abri qu’à l’air libre).

Combien ça coûte ?

Le chauffage au bois séduit de plus en plus les particuliers et les collectivités car il est le mode de chauffage le plus économique.

L'investissement de départ peut aller de 1500€ pour un foyer fermé ou un poêle à bois à 4500€ pour une chaudière à bûches.

Mais l’utilisation de bois de chauffage (moins onéreux que d’autres énergies comme le gaz ou l’électricité) permet d’amortir l’achat d’un équipement neuf (insert ou poêle) au bout de trois ans en moyenne.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le guide de l'ADEME au format PDF (lien ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://ademe.typepad.fr/files/guide_ademe_se_chauffer_au_bois.pdf

Tag : chauffage au bois, chauffage à bois, chaudière à bois, poêle à bois, chaudière bois, chauffage au bois avantage, chauffage au bois prix, avantages chauffage au bois, se chauffer au bois



Avis

  • Cet article ne répond pas à ce que je cherchais.

    15 mars 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis