Le Compagnonnage : Présentation Et Histoire

Le compagnonnage : présentation et histoire

Le compagnonnage, célèbre pour son Tour de France, est le dernier mouvement ouvrier à enseigner certaines techniques professionnelles, à concilier développement de l’individu et apprentissage du métier et à pratiquer des rites d’initiation. Nous vous proposons de découvrir l’histoire et les caractéristiques du compagnonnage.

Qu'est-ce que le compagnonnage ?

Le compagnonnage est un moyen unique de transmettre des savoirs et des savoir-faire liés aux métiers de l’artisanat.

Ce mouvement ouvrier français concerne une trentaine métiers différents, notamment :
• les métiers du bâtiment : charpentiers, tailleurs de pierre, maçons, couvreurs, menuisiers, serruriers, plâtriers, peintres
• les métiers de la métallurgie : maréchaux-ferrants, forgerons, carrossiers, mécaniciens, chaudronniers
• les métiers du cuir : selliers bourreliers, cordonniers bottiers, maroquiniers, tapissiers
• les métiers de l’alimentation : boulangers, pâtissiers, cuisiniers.

A noter : en 2010, le compagnonnage français a été inscrit par l'UNESCO au patrimoine culturel immatériel de l'humanité sous le titre "Le compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier".

Quel est le but du compagnonnage ?

Le compagnonnage a pour but d’assurer la formation professionnelle de jeunes artisans après l’apprentissage.

La transmission des savoirs y revêt des formes extrêmement variées : voyages éducatifs dans toute la France (le fameux "Tour de France") ou même à l’étranger (tour d’Europe), rituels d’initiation, enseignement scolaire, apprentissage coutumier et technique…

A noter : lors du "Tour de France", qui dure entre trois et sept ans ou plus, le compagnon voyage de ville en ville. Il est hébergé à la Maison des compagnons et travaille dans différentes entreprises pour acquérir de nouvelles techniques. Ses séjours de 6 mois ou 1 an sont aussi l’occasion de rencontrer d’autres compagnons et ouvriers, tout en enrichissant sa culture.

Quelle est l'histoire du compagnonnage ?

La légende fait remonter la fondation du compagnonnage à la construction du temple de Salomon. Mais, selon les sources historiques, ce mouvement serait apparu au XVe siècle.

A noter : le mot "compagnonnage" est apparu dans la langue française vers 1719, pour désigner le temps de stage professionnel qu'un compagnon devait faire chez un maître. Il dérive du latin populaire companionem ("celui qui partage le pain avec un autre").

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, le Compagnonnage a été une institution de défense des ouvriers, constituant en quelque sorte un ancêtre des syndicats et des sociétés de secours mutuels.

Ce mouvement a connu son apogée au milieu du XIXe siècle avant de disparaître presque entièrement à cause de l'industrialisation, de la transformation de l'apprentissage et de l'autorisation des syndicats ouvriers. Pourtant, cette tradition n’a pas disparu et connaît aujourd’hui une période de renouveau.

En quoi consiste le compagnonnage aujourd'hui ?

Il existe actuellement trois mouvements compagnonniques :
• l’Association Ouvrière des Compagnons du Tour de France
• la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment
• l’Union Compagnonnique.
Leur histoire, leurs traditions et leurs métiers ne sont pas tous identiques, mais leurs membres sont tous des compagnons du tour de France.

Les jeunes à partir de 16 ans qui veulent apprendre et/ou développer leurs compétences dans un métier donné peuvent demander à rejoindre une communauté de compagnons.

Pour recevoir le titre de Compagnon, l'ouvrier doit avoir rempli son temps d'apprentissage, s'être perfectionné pendant son tour de France et avoir réalisé un "chef-d'œuvre" pour prouver sa connaissance du métier. On parle aussi de travail de "réception" car la réception est la cérémonie au cours de laquelle l'aspirant reçoit le titre de compagnon.

A noter : il existe en France plusieurs musées sur le thème du compagnonnage :
• Musée - Librairie du Compagnonnage, 10 rue Mabillon à Paris
• La Maison des Compagnons à Arras
• Le Musée des Compagnons du Tour de France à Bordeaux
• Le Musée du compagnonnage à Tours
• La Cité des métiers et des arts à Limoges

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.compagnons.org/

Tag : compagnonnage, le compagnonnage, compagnonage, musée du compagnonnage, histoire du compagnonnage, les compagnons, compagnons du devoir, compagnons du tour de France



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis