Le Commandant Cousteau : Biographie Et Réalisations

Le Commandant Cousteau : biographie et réalisations

A l'occasion de la sortie du film L'Odyssée de Jérôme Salle prévue le 12 octobre prochain, nous vous proposons de retracer le parcours du Commandant Cousteau, officier de marine devenu le découvreur et le défenseur du monde sous-marin. Voici une présentation de la vie et l'oeuvre de l'homme au bonnet rouge.

Ses débuts

Jacques-Yves Cousteau (1910-1997) est resté célèbre en tant qu'océanographe, Commandant de la Calypso et réalisateur du documentaire Le Monde du silence (1955), qui obtint la Palme d'Or au Festival de Cannes en 1956.  

Avant de devenir explorateur des océans, il a été officier de la Marine nationale française. En 1930, il entre à l'Ecole Navale et devient officier canonnier. Alors qu'il suit une formation de pilote, il est victime d'un accident de voiture très grave qui met fin à sa carrière d'aviateur.

En 1936, près de Toulon, il essaie pour la première fois des lunettes sous-marines, grâce à Philippe Tailliez un jeune officier rencontré sur le Condorcet. En août 1937, au Mourillon, Philippe Tailliez initie Cousteau à la plongée sous-marine.

Les deux amis formeront ensuite, avec Frédéric Dumas, le fameux trio des Mousquemers : ces trois passionnés de plongée réaliseront le premier film sous-marin français, Par dix-huit mètres de fond en 1942.

Ses expéditions océanographiques

En 1943, Jacques-Yves Cousteau invente le détendeur et met au point, avec l'ingénieur Emile Gagnan, le premier scaphandre autonome. Cette invention va ouvrir le monde sous-marin aux hommes car elle offre aux plongeurs, équipés d'un détendeur et de bouteilles d'air comprimé, une totale liberté de mouvement.

Au lendemain de la guerre, le trio des mousquemers réalise des expériences en plongée et des travaux en laboratoire. En 1950, ils embarquent à bord de la Calypso, un ancien dragueur de mines transformé en navire océanographique destiné à effectuer des plongées et des recherches scientifiques.

L'aventure du Commandant Cousteau commence. Pendant quatre décennies, l'homme au bonnet rouge et ses équipes exploreront les mers et les grands fleuves du monde. Ils inventeront au fil de leurs expéditions de nouveaux équipements comme les soucoupes plongeantes et la Turbovoile (un système de propulsion éolienne qui équipe l'Alcyone le navire d'expédition de Cousteau).

Ses distinctions

Avec plus de soixante-dix films pour la télévision et plus de cinquante livres, le Commandant Cousteau a fait découvrir les océans à des millions de foyers.

Plusieurs générations ont retenu leur souffle en suivant les aventures de la Calypso et de son équipage. Cette contribution scientifique a valu à Jacques-Yves Cousteau de nombreuses distinctions.

Fait Chevalier de la légion d'honneur en raison de services rendus dans la Résistance, il a ensuite été promu au rang d'Officier et de Commandeur pour ses actions scientifiques.

Membre de l'Académie des sciences des Etats-Unis, il a également occupé le poste de directeur du musée océanographique de Monaco pendant trente ans.

En 1977, les Nations Unies lui décernent le prix international pour l'environnement. En 1988, il est inscrit au tableau d'honneur des individus qui se sont distingués dans la protection de l'environnement. L'année suivante, il est élu à l'Académie française.

Son héritage

Or, Jacques-Yves Cousteau ne se définissait pas comme un scientifique mais comme "un marin, technicien océanographique et cinématographique".

Cet amoureux de la mer reconnaissait que sa vision avait évolué avec le temps et qu'il était passé du rôle d'explorateur-chasseur et pêcheur à celui de logisticien pour scientifiques et protecteurs.

"Mon but n'est pas d'enseigner, disait-il, je ne suis ni un scientifique ni un professeur. Je suis un découvreur, mon but est d'émerveiller. On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que l'on aime."

Même s'il n'était pas à l'origine un militant écologiste, sa contribution à la protection des océans a été décisive. Pour reprendre les mots de son fils Jean-Michel : "C'est lui qui nous a fait découvrir la beauté de notre planète océan, qui nous a amenés à prendre conscience du rôle déterminant de la mer, de son impact sur l'environnement et le climat. C'est lui qui nous a suggéré de modifier nos comportements."

Influencé par son fils Philippe, le Commandant Cousteau fonde en 1973 aux États-Unis The Cousteau Society, une fondation consacrée à la protection des milieux aquatiques, maritimes et fluviaux pour le bien-être des générations actuelles et futures.

En 1990, il lance une pétition mondiale pour sauver l'Antarctique de l'exploitation minière. Ses efforts aboutissent puisque cette terre vierge est maintenant protégée pendant au moins cinquante ans.

Jacques-Yves Cousteau s'est éteint le 25 juin 1997 à l'âge de 87 ans. L'homme au bonnet rouge n'est plus là, mais son message n'a jamais été autant d'actualité.

En 2008, plus de dix ans après sa disparition, il était d'ailleurs la deuxième personnalité ayant le plus marqué les Français, derrière l'abbé Pierre.

A partir du 12 octobre 2016, les spectateurs pourront revivre l'Odyssée du Commandant Cousteau sur grand écran. Dans le film de Jérôme Salle, Lambert Wilson (Jacques-Yves Cousteau), Pierre Niney (Philippe Cousteau) et Audrey Tautou (Simone Cousteau) retracent un chapitre de sa vie.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.cousteau.org/fr/

Tag : Commandant Cousteau, Cousteau, cousteau, commandant cousteau, jacques yves cousteau, commandant cousteau biographie, cousteau film, cousteau society, le monde du silence, l'odyssée film , commandant Cousteau, Jacques-Yves Cousteau, océans, Calypso, Sous-marin, bonnet, 1997, Environnement, Cousteau, détendeur, 12 octobre, Odyssée, Philippe Tailliez, international, 1977, Musée océanographique de Monaco, Résistance, Légion d'honneur, télévision, Éolienne, propulsion, navire océanographique, dragueur de mines, 1950, guerre, 1988, 1973, Protection de l'environnement, Lambert Wilson, abbé Pierre, 25 juin, Antarctique, 1990, Bien-être, États-Unis, Philippe, Climat, déterminant, conscience, écologiste, océanographique, Académie française, Audrey Tautou, air comprimé, bouteilles, l'Ecole Navale, 1930, Marine nationale française, explorateur, 1956,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)