La Fabrication De La Soie

La technique permettant de produire la soie date de 2500 av. J.-C. et nous est venue de Chine par la Route de la soie. Le procédé de fabrication de la soie est resté secret jusqu'en 560. La production a commencé en Europe au VIème siècle et au XIIIème siècle en France.

Qu’est-ce que la soie ?

La soie est une fibre textile d'origine animale. Elle est issue du cocon produit par la chenille du bombyx du mûrier (également appelée ver à soie). L'élevage des vers à soie, Première étape de la fabrication de la soie, est appelé sériciculture.

La sériciculture

La fabrication de la soie commence par l’élevage des Bombyx.

La femelle du Bombyx pond de 300 à 500 œufs, appelés "graines", et meurt peu après. Il est nécessaire de maintenir ces œufs au chaud pour qu'ils éclosent. C’est pourquoi on utilise des couveuses aux parois remplies d'eau chaude, appelées "castellets".

À sa naissance, le ver mesure quatre millimètres. Il passe les cinq semaines de sa vie à engloutir des feuilles de mûrier, pour atteindre 10 centimètres. Dans cette période, son poids est multiplié par 10 000 et il subit quatre mues.

Les chenilles grimpent sur des supports et s'y attachent à l'aide d'un fil. Il leur faut deux jours pour s'installer et commencer à filer le cocon. Pour former ce cocon, elles régurgitent un à deux kilomètres de fil en quatre jours.

Pour fabriquer de la soie, on doit empêcher les chrysalides de se transformer en papillon, car le papillon percerait le cocon en sortant et briserait le fil.

Les étapes de la fabrication de la soie

- Le décoconnage

Cette étape a lieu huit à dix jours après la fabrication du cocon : les cocons sont enlevés de leur support et triés. On enlève la bourre ou « blaze », qui a servi à la fixation du cocon.

- L’étouffage

Pour la fabrication de la soie, la chrysalide doit être tuée sans abîmer le cocon. Les cocons sont donc étouffés dans des étuves de 70 à 80°C, puis trempés dans l'eau bouillante pour ramollir le grès. Le grès, aussi appelé séricine, est une matière qui entoure le fil de soie. Sa couleur dépend de la race du vers tandis que le fil de soie est toujours blanc.

- La filature

Pour trouver l'extrémité de chaque fil, on remue constamment les cocons avec un petit balai qui sert à accrocher les premiers fils de dévidage. Dans les Cévennes, cet instrument était fait en bruyère et il était en paille de Riz en Chine.

- Le dévidage

Chaque fil étant trop fin pour être utilisé tel quel, la dévideuse réunit les fils de plusieurs cocons, de quatre à dix selon la grosseur du fil désirée, et les dévide en même temps. Les fils se soudent entre eux grâce au grès, lors de son refroidissement et sont enroulés sur des « dévidoirs ». La soie obtenue est appelée soie « grège ». Enfin, la soie grège est elle-même enroulée sur des écheveaux ou « flotte ». Il faut 8 à 10 kg de cocons pour obtenir un kilo de soie grège.

La préparation du fil

Phase finale de la fabrication de la soie, la préparation du fil comporte elle-même plusieurs étapes.

- Le moulinage consiste à tordre ensemble plusieurs fils de soie pour plus de solidité. Le nombre de torsions dépend de la qualité de fil que l'on désire obtenir (crêpe de Chine, crêpe Georgette...). En effet, plus le fil est tordu, plus l'étoffe sera souple.

- Le décreusage sert à éliminer le grès en faisant bouillir les écheveaux dans de l'eau savonneuse ou avec un dissolvant.

Cette opération peut être effectuée sur la soie en flotte ou sur de la soie déjà tissée, qui prend alors le nom de « soie cuite ».

- La teinture de la soie se pratique toujours sur de la soie décreusée. Le fil est imprégné d'alun, un produit qui sert à fixer la teinture.

- Le tissage se pratique avec de la soie sous la forme de flotte. Elle est enroulée sur un tambour, « l'ourdissoir », ce qui permet de monter les fils de chaîne sur le métier. La soie est dévidée sur une « cannette » qui sera placée dans la « navette ». La navette sert à tisser la trame du tissu.

Cette dernière étape de la production de la soie s'effectuait sur des métiers à bras jusqu'au début du XIXème siècle.

Plus d'information :

Tag : fabrication de la soie



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis