Photos HDR
 

Le Moulin De Daudet

Le moulin de Daudet

Le village provençal de Fontvieille et sa région ont été la source d’inspiration d’Alphonse Daudet lorsqu’il écrivait les célèbres "Lettres de mon moulin". En hommage à l’auteur de "La chèvre de Monsieur Seguin", l’un des moulins de la région est devenu le moulin de Daudet et accueille chaque année des milliers de visiteurs désireux de retrouver le cadre des contes de leur enfance.

Alphonse Daudet et Fontvieille

L’auteur des célèbres Lettres de mon moulin a passé la fin de sa vie dans le village provençal de Fontvieille, situé à 6 km des Baux de provence et à 9 km d'Arles.

Sa Première venue dans ce village daterait de l'été 1860 et il y serait retourné régulièrement au cours des 30 années suivantes.

L'écrivain, à qui l’on doit notamment "Tartarin de Tarascon" et "La chèvre de Monsieur Seguin", a même donné son nom à un moulin que l’on visite désormais comme le moulin de Daudet.

La Provence comme source d’inspiration

Lors de ses séjours à Fontvieille, Alphonse Daudet rencontra bon nombre d'habitants dont certains ont inspiré les personnages de ses contes.
L’écrivain aurait utilisé les histoires qu'on lui racontait durant les veillées au château de Montauban pour écrire les Lettres de mon moulin.

Ces contes, traduits dans de nombreuses langues, ont fait rêver d'innombrables lecteurs si bien que des milliers de visiteurs viennent chaque année à Fontvieille admirer les lieux qui ont inspiré l'auteur et visiter le moulin de Daudet.

Le village de Fontvieille

Les collines qui entourent le village de Fontvieille, au cœur du terroir provençal, sont dominées par quatre anciens moulins à vent : le moulin Sourdon, moulin Ramet, moulin Tissot-Avon et le moulin d’Alphonse Daudet.
Le premier de ces moulins a été construit en 1791.

Le moulin de Daudet, où la légende dit qu'il se recueillait pour écrire ses contes, se trouve dans le décor typique des champs d'oliviers de la Vallée des Baux et des collines du massif des Alpilles.

Le moulin de Daudet

Le plus célèbre des quatre moulins de Fontvieille, devenu aujourd'hui le moulin de Daudet, est le Moulin Ribet ou moulin Saint-Pierre.
Il fut construit en 1814 et fut l’un des derniers moulins à vent à avoir cessé de tourner, en 1915.
Ce moulin à farine mesure 5,60 m de haut et comporte une seule porte percée sur la tour de 6 m de diamètre.

Ce bâtiment et les trois moulins qui l'avoisinent ont été classés aux Monuments Historiques en 1931.
La Société des Amis du moulin de Daudet l’a restauré en 1933.
Les ailes du moulin, qui ne tournent plus depuis longtemps, ont été restaurées en 1988, puis refaites en 2005.
En revanche, le moulin a conservé tout son mécanisme d'origine.

Contrairement à la légende locale, Daudet ne l'a jamais habité, mais il a écrit à propos de ce moulin : "Une ruine ce moulin ; un débris croulant de pierres et de vieilles planches, qu'on n'avait pas mis au vent depuis des années et qui gisait, inutile comme un poète, alors que tout autour sur la côte la meunerie prospérait et virait à toutes ailes.".
L’écrivain s'est également inspiré de son cadre et de son meunier pour écrire les aventures de "Maître Cornille".

Visiter le moulin

En 1923, Hyacinthe Bellon a racheté ce moulin pour le transformer en un musée consacré à Alphonse Daudet.
Aujourd’hui, le petit musée qui rend hommage à l’écrivain se trouve près du moulin de Daudet, dans la cave de la bluterie.
Les œuvres, écrits, souvenirs et photographies de l’écrivain provençal y ont été rassemblés.

La visite peut s’effectuer tous les jours de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, et vous pouvez obtenir plus de renseignements auprès de la mairie de Fontvieille.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis