Paris : Le Lutetia Rouvre Ses Portes

Après quatre ans le travaux, le mythique hôtel de la rive gauche vient de rouvrir ses portes le 12 juillet 2018. Le Lutetia a fait peau neuve et a réinventé son décor grâce à l'architecte français Jean-Michel Wilmotte. Voici un petit tour d'horizon des nouveautés dans ce célèbre établissement germanopratin.

Un hôtel mythique

Au coin de la rue de Sèvres et du boulevard Raspail, le Lutetia est une adresse emblématique de la Rive Gauche et de Saint-Germain-des-Prés.

L'Art nouveau est la caractéristique majeure de ce bâtiment, devenu un emblème du quartier.





Il n'était pas facile de rénover un tel fleuron du style Art Nouveau et Art Déco sans le dénaturer, d'autant plus que certaines parties du bâtiment sont classées.

En effet, l'ensemble des façades et des toitures sur rues et sur cours de l'hôtel, le hall d'accueil, le hall de réception, la galerie, le salon Borghèse, le salon Saint-Germain, les trois escaliers, le vestibule d'entrée de l'extension de 1912, la rotonde palière du salon Président et le salon Président avec ses lustres Lalique sont inscrits aux monuments historiques depuis 2007.

Le défi de cette rénovation a pourtant été relevé par Wilmotte et Associés, à qui l'on doit les rénovations du Mandarin Oriental Paris, de La Réserve à Ramatuelle et du White 1921 à Courchevel ...

Quatre ans de travaux

La réouverture du Lutetia était très attendue. Il a fallu patienter quatre ans pour découvrir le mythique hôtel de la rue de Sèvres dans sa nouvelle version.

Son propriétaire, le groupe israélien Alrov, n'a pas lésiné sur le budget pour métamorphoser ce quatre-étoiles classé monument historique en premier palace de la rive gauche.

Désormais doté de toutes les nouvelles technologies de luxe et de confort, l'hôtel offre des aménagements plus spacieux et plus cosy.

Non seulement les clients peuvent profiter de chambres plus grandes, mais aussi d'un Jazz bar, d'une cour intérieure et d'un spa de 700m² pour se détendre en plein coeur de Paris.




Un standing encore plus élevé

Pour se faire une place dans le secteur de plus en plus concurrentiel de l'hôtellerie de luxe parisienne, le mythique établissement germanopratin, désormais membre de The Set Hotels, a fait peau neuve.

Tout comme le Ritz et le Crillon avant lui, le Lutetia a subi un impressionnant lifting sous la houlette du célèbre architecte français Jean-Michel Wilmotte (qui a signé le Musée d'Art islamique de Doha, le Relais de Chambord ou encore la Résidence de la Pinède à Saint-Tropez …)

Parmi les nouveautés, on retiendra notamment :

=> un nombre des chambres réduit de 233 à 184, afin de créer 47 suites dont 7 suites Signature

=> des chambres plus spacieuses, allant de 28 mètres carrés à 170 mètres carrés pour la suite Carré Rive Gauche

=> une décoration contemporaine des chambres dans les couleurs bleu et grège, imaginée par Jean-Michel Wilmotte

=> des salles de bains spacieuses et lumineuses en marbre rare (le marbre de Calacatta, à la teinte blanc ivoire)

=> le luxueux Spa Akasha d'une superficie de 700 mètres carrés et avec une piscine longue de 17 mètres

=> la création d'une cour intérieure à la place du salon Récamier

=> le bar Aristide un bar de jazz spectaculaire, qui est aussi un bar à cigares intimiste avec une atmosphère de club privé

=> une nouvelle carte signée par le chef Gérald Passedat pour la Brasserie du Lutetia (notez aussi que la Brasserie a retrouvé sa forme originelle de 1910 sur 2 étages et une terrasse et peut accueillir jusqu'à 180 personnes).

=> le nouveau décor du Salon Saint Germain, dont la verrière historique a été agrémentée d'une œuvre contemporaine de l'artiste Fabrice Hyber





Le salon Saint Germain s'ouvre désormais sur le tout nouveau et très confidentiel Patio Art Déco.

Ce restaurant, plus lumineux et plus raffiné, vous accueille du petit-déjeuner au dîner dans une atmosphère cosy.




Le saviez-vous ?

Le Lutetia a été imaginé par Aristide et Marguerite Boucicaut, les créateurs du magasin le Bon Marché afin que leurs importants clients de province soient logés dans un établissement tout proche et correspondant à leur train de vie, quand ils venaient faire leurs courses à Paris.

Ces deux visionnaires sont malheureusement décédés avant l'ouverture de l'hôtel, mais celui-ci a pourtant vu le jour en 1910 grâce à l'architecte Louis-Hippolyte Boileau qui avait réalisé Le Bon Marché.

En 1940, l'état-major allemand y avait établi son quartier général et, à la Libération, l'hôtel devint un lieu d'accueil pour les déportés de retour des camps de concentration.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.hotellutetia.com/fr

Tag : Lutetia, hotel lutetia, hôtel lutetia, hotel lutetia rénovation, hotel lutetia réouverture, jean michel wilmotte, gérald passedat, hotel lutetia 2018, hotel lutetia histoire, hotel lutetia spa



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis