Le Bégaiement : Définition Et Solutions

Le bégaiement : définition et solutions

Trouble fréquent chez l'adulte et encore plus chez l'enfant, le bégaiement reste aujourd’hui encore mystérieux. Ses causes sont mal connues, mais il est important de traiter ce trouble de la parole pour qu’il ne se transforme pas en véritable handicap.

Définition

Le bégaiement est le plus courant des troubles de la parole. Il affecte le débit de la parole et entraîne une difficulté à parler de manière fluide et continue.

Chez les personnes bègues, le débit de la parole est altéré par des répétitions et prolongations involontaires de sons, de syllabes, de mots ou de phrases, des hésitations et des pauses silencieuses également involontaires.

Mais ce trouble n’est pas constant et il n’est pas rare qu’une personne bègue ait une élocution normale quand elle est seule ou quand elle chante.

Ce trouble ne doit pas être confondu avec le bredouillage (parole indistincte) et le balbutiement (parole mal articulée).

Fréquence

On estime que 1% de la population mondiale souffre de bégaiement, soit environ 60 millions de personnes. Ce trouble est courant chez l'enfant de 2 à 3 ans. Il est plus fréquent chez les garçons que chez les filles et dans les familles où il y a des antécédents.

La plupart du temps, ce trouble de la parole disparaît spontanément chez l’enfant au bout de quelques mois. Si le problème persiste au-delà de 5 ans, il est recommandé de consulter un orthophoniste pour commencer une rééducation.

A noter : beaucoup de personnages célèbres étaient bègues notamment Démosthène, Aristote, Jean-Jacques Rousseau, Darwin, Louis Jouvet, Winston Churchill ou encore Georges VI (le roi d’Angleterre dont le parcours a inspiré le film le Discours d'un Roi récompensé par quatre Oscars).

Solutions

On ne connaît pas de façon certaine les causes de ce trouble du langage. Il est toutefois possible de le guérir par des traitements orthophoniques et/ou psychologiques.

En règle générale, plus le dépistage du bégaiement est effectué tôt, plus le traitement sera court. Une prise en charge précoce évite que ce trouble ne se transforme en un véritable handicap qui pousse l’enfant à se replier sur lui-même.

Si votre enfant bégaie, soyez patient ! Evitez les réactions d'inquiétude ou d'agacement qui ne feraient qu’accroître l’anxiété de l’enfant et donc son bégaiement. Encouragez-le en soulignant ses progrès. Les sarcasmes et les moqueries sont à proscrire car ils peuvent conduire les personnes bègues à la phobie de la parole et au mutisme.

Il n’y a pas de méthode miracle pour venir à bout de ce problème, mais plusieurs approches peuvent être tentées :
• des techniques d’orthophonie : contrôle de la respiration, exercice de ralentissement ou d’accélération du débit, usage d’un ton monotone
• des techniques de relaxation pour détendre les muscles du larynx
• une psychothérapie en cas de troubles affectifs importants.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire Le bégaiement, comment le surmonter de Mireille Gayraud-Andel et Marie-Pierre Poulat (Odile Jacob, 2011)

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.begaiement.org/

Tag : bégaiement, le bégaiement, begaiement, le begaiement, enfant begaiement, bégaiement définition, bégaiement solutions, bégaiement enfant, orthophoniste bégaiement



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis