Photos HDR
 

L'ortf : Présentation Et Histoire

L'ORTF : présentation et histoire

En 1945, au lendemain de la guerre, l’Etat français a établi son monopole sur la radiodiffusion en créant la Radiodiffusion française ou RDF. Avec l’apparition de la télévision, cet organisme est devenu la Radiodiffusion-Télévision française (RTF), puis l’Office de la Radiodiffusion-Télévision française en 1964. Nous vous proposons de retracer l’histoire de l’ORTF.

Présentation

L'Office de Radiodiffusion-Télévision Française, plus connu sous le sigle ORTF était un établissement public chargé du service public de l’audiovisuel en France.

Il a été créé le 27 juin 1964 par la loi n° 64-621 qui lui donne pour mission de "satisfaire les besoins d’information, de culture, d’éducation et de distraction du public".
Cet office a été démantelé le 31 décembre 1974, suite à la loi n° 74-469.

L'ORTF, qui avait le monopole de diffusion, proposait 4 chaînes de radio et 3 chaînes de Télévision : France Inter, France Culture, France musique et France Inter Paris devenue Fip ainsi que la première, la deuxième et la troisième chaîne de télévision.

Le siège de l’ORTF

Le siège de l’ORTF, aujourd'hui appelé Maison de la Radio, a été inauguré le 14 décembre 1963 par le président de la République, Charles de Gaulle, pour accueillir cet organisme.
Ce spectaculaire bâtiment dessiné par l'architecte Henry Bernard s’étendait sur 25.000 m², et comptait plus de soixante studios d'enregistrement.

La Direction générale, les services administratifs et techniques et les studios de radio de l’Office s’y installèrent, mais la Télévision demeura dans son berceau historique au 13-15 rue Cognacq-Jay, dans le 7ème arrondissement de Paris.
Deux studios se trouvaient néanmoins au rez-de-chaussée de la Maison de l'ORTF, dont le mythique studio 102.

Organisation de l’ORTF

Le général de Gaulle souhaitait que la Radiodiffusion-télévision française (RTF) devienne une institution autonome, comme la BBC au Royaume-Uni.
Contrairement à la RTF, l'ORTF n’était pas placé sous l'autorité directe du Ministère de l'Information mais seulement sous sa tutelle, afin de contrôler le respect de ses obligations de service public.

Les membres de son conseil d’administration étaient nommés en Conseil des ministres et représentaient pour moitié l'Etat français et pour moitié les auditeurs et téléspectateurs.
Le président de l'Office était également nommé par le Conseil des ministres.

Le budget de l’Office était contrôlé par le ministre de l'Information et le ministre des Finances. Chaque année, le Parlement prévoyait dans la loi de finances la perception de la redevance pour droit d'usage des postes de radio et de télévision.

Les grandes dates de l’histoire de l’ORTF

Le 1er octobre 1967 à 14h15, la deuxième chaîne de Télévision passe du noir et blanc à la couleur.
Un an plus tard, la Première chaîne diffuse les premières publicités télévisées. La Régie française de publicité, filiale de l'ORTF, est créée par décret le 8 janvier 1969.
Il faudra attendre janvier 1971 pour que la publicité commerciale soit autorisée sur la deuxième chaîne.

À partir de janvier 1970, les deux chaînes de Télévision possèdent des directions distinctes.
La création d’une chaîne régionale de Télévision est envisagée dès le 30 juin 1970.

La troisième chaîne est finalement créée en couleur le 31 décembre 1972. Elle diffuse tous les soirs les décrochages régionaux en même temps que la Première chaîne et la deuxième chaîne.
Il faudra attendre 1987 et la privatisation de Tf1 pour que les émissions régionales ne soient plus diffusées sur les deux premières chaînes.

Le démantèlement de l'ORTF

L'ORTF a été démantelé par la loi du 8 juillet 1974, qui a pris effet le 31 décembre 1974.
Le 7 août, Jacques Chirac, alors Premier ministre, présente la réforme qui prévoit le démantèlement de l'Office en 7 sociétés indépendantes :
- 3 chaînes : Télévision Française 1, Antenne 2 et France-Régions 3 (FR3) qui récupère la gestion des stations régionales de l'Office
- 3 établissements publics : Télédiffusion de France (TDF), en charge du réseau d'émetteurs de l'Office, la Société française de production (SFP), chargée des moyens de production et l'Institut national de l'audiovisuel (INA), chargé du patrimoine audiovisuel
- 1 société nationale de radio : Radio France qui regroupe les quatre chaînes de radio.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis