La Dialyse : Comment ça Marche ?

La dialyse : comment ça marche ?

L'insuffisance rénale, qui touche de plus en plus de Français, est souvent diagnostiquée à un stade terminal. Le recours à la dialyse est alors nécessaire pour filtrer le sang des patients en attendant une greffe de rein. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce traitement.

A quoi ça sert ?

La dialyse sert à filtrer le sang des personnes dont les reins ne fonctionnent plus normalement.

Quand les reins n'assurent plus leur fonction d'épuration du sang, le patient souffre d'insuffisance rénale et les toxines s'accumulent dans son organisme.

C'est pourquoi il est nécessaire de recourir à une machine qui remplace le travail du rein dans le cas de l'hémodialyse ou à une technique appelée dialyse péritonéale.

Quelles sont les deux méthodes ?

Il existe deux techniques de dialyse en cas d'insuffisance rénale :
- l'hémodialyse qui est la plus connue
- la dialyse péritonéale qui se développe de plus en plus.

Dans les deux cas, le traitement consiste à mettre en contact le sang du patient avec un liquide stérile appelé dialysat au travers d'une membrane qui sert de filtre.

En hémodialyse, ce processus se passe à l'extérieur du corps (on parle de circuit de circulation extra-corporelle) et la membrane est artificielle. On utilise en effet une machine qui fonctionne comme un rein artificiel.

La dialyse péritonéale n'utilise pas de machine, mais une membrane naturelle du corps : le péritoine (la membrane qui enveloppe l'intérieur de la cavité abdominale et le tube digestif). Dans ce cas, le processus de filtration se passe dans l'abdomen du patient.

Que choisir ?

Il n'y a pas de méthode miracle pour remplacer des reins malades. Pour les personnes dialysées, le traitement est contraignant quelle que soit la méthode utilisée. Il a aussi des répercussions sur leur vie familiale et professionnelle.

Pour l'hémodialyse, le patient doit se rendre trois fois par semaine dans un établissement de soins ou un centre spécialisé. Des vacances et déplacements sont possibles, à condition de réserver à l'avance ses séances de dialyse dans une structure proche de sa destination. L'hémodialyse à domicile est plus rare.

Chaque séance dure entre 4 et 6 heures, ce qui est long, même si la personne dialysée peut lire, regarder la télé ou écouter de la musique.
Le traitement peut aussi entraîner une fatigue importante, et parfois des malaises dus à une hypotension ou des crampes.

Grâce à la dialyse péritonéale, le patient est plus autonome et peut suivre son traitement à domicile. La séance peut être effectuée la nuit. Cette méthode nécessite toutefois un apprentissage rigoureux.
Elle peut aussi rebuter certaines personnes qui supportent mal qu'un tuyau sorte de leur ventre (un cathéter permanent doit en effet être installé chirurgicalement).

A noter : dans les deux cas, un régime alimentaire strict doit être respecté. Certains aliments doivent être consommés avec la plus grande modération et les apports en boisson doivent être limités.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.fondation-du-rein.org/comprendre-votre-maladie/quest-ce-que-la-dialyse.html

Tag : dialyse, la dialyse, dialyse définition, dialyse rénale, dialyse renale, dialyse des reins, dialyse principe, hémodialyse, dialyse péritonéale, déroulement dialyse, fonctionnement dialyse, insuffisance rénale , dialyse, hémodialyse, sang, membrane, insuffisance rénale, reins, tube digestif, filtration, abdomen, QUE CHOISIR, dialysée, malaises, hypotension, crampes, cathéter, cavité abdominale, péritoine, stade, greffe de rein, épuration, toxines, rein, liquide, filtre, circulation extra-corporelle, rein artificiel, régime alimentaire,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis