Photos HDR
 

La Disquette : Fonctionnement Et évolution

La disquette : fonctionnement et évolution

La disquette est un support de plus en plus rare, ainsi que le périphérique de lecture et d’écriture associé, le "lecteur de disquettes", désormais absent des configurations modernes. Nous vous proposons de découvrir le principe de fonctionnement de cette mémoire et l’évolution des disquettes.

Présentation

Une disquette, aussi appelée "disque souple" (floppy disk en anglais), est une mémoire de masse amovible.

Les disquettes font partie de la famille des disques : elles ont la même structure qu’un Disque dur et les principes d'écriture et de lecture sont les mêmes.
Mais, à la différence des disques durs, les disquettes sont amovibles et sont composées d’un seul disque.

Le nombre de pouces associé à ce support correspond d’ailleurs au diamètre du disque magnétique contenu dans la disquette.

Principe de fonctionnement

Une disquette contient un petit disque en Plastique pouvant être magnétisé qui sert à recevoir les données.

Sur le bord des disquettes se trouve l'orifice de lecture/écriture protégé par un volet métallique coulissant. Quand on insère les disquettes dans un lecteur de disquette, ce volet métallique est poussé sur le côté.

Un lecteur de disquettes permet de sauvegarder et de lire des données sur le disque magnétique.
A noter : ce support est en train de disparaître en raison de sa capacité de stockage limitée à 1,44 Mo et de sa lenteur.

L'invention des disquettes

La Première disquette a été lancée par IBM en 1971 pour stocker et diffuser les microprogrammes des systèmes 370.
D'un diamètre de 8 pouces, elle avait une capacité de stockage de 80 ko, soit 80.000 caractères ou 1000 cartes perforées.
Les systèmes de saisie sur disquettes ont alors commencé à remplacer les perforatrices de cartes utilisées jusque-là.

L'évolution des disquettes

Par la suite, la capacité des disquettes a augmenté tandis que leur diamètre diminuait : on est ainsi passé à un diamètre de 5 pouces 1/4 pour une capacité de 360 Ko puis de 1,2 Mo.

Dans les années 1980, la disquette a servi de disque principal aux premiers micro-ordinateurs (Apple 2 puis PC en 1981). Après l’apparition des disques fixes sur les ordinateurs, elle est restée le moyen universel d'échange entre les ordinateurs, de diffusion des logiciels et d'archivage.

Les disquettes 3 pouces 1/2 à 720 ko en simple face et 1,44 Mo en double face, sur support rigide, sont apparues en 1987.

La fin des disquettes

Les disquettes ont commencé à disparaître en 1998 avec l'avènement du iMac d'Apple le premier Ordinateur personnel sans lecteur de disquettes. Les Ordinateurs portables limités en place ont également renoncé à ce périphérique.

A partir des années 2000, la disquette a été détrônée par de nouveaux supports de sauvegarde comme le CD et la Clé usb principalement à cause de sa relative fragilité et de sa capacité limitée.

A noter : pour la distribution de logiciels, les CD-ROM et les DVD-ROM sont moins coûteux que les disquettes, plus fiables et permettent de stocker une quantité d’information 500 fois plus grande pour le CD et 4 000 fois plus grande pour le Dvd !

Néanmoins, on trouve encore des disquettes à la vente ainsi que des lecteurs de disquettes USB permettant de récupérer le contenu d'anciennes disquettes.

Plus d'information :

Tag : disquette, disquettes, fonctionnement disquette, évolution disquettes, histoire des disquettes, invention disquette

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis