Les Alarmes De Piscine

Parce que la noyade est la première cause de décès par accident domestique chez les enfants de un à cinq ans, en France, la loi impose que les piscines privées soient protégées par des dispositifs de sécurité tels que les alarmes de piscine.

La législation en vigueur

Dans le cadre de la loi, au moins un des quatre systèmes suivants doit être utilisé, pourvu qu'il soit normalisé (norme NF 90-307) : la barrière de protection, la couverture de sécurité, l’abri et l’alarme de piscine volumétrique ou détecteur de chute.

Depuis le 1er janvier 2004, les piscines privées nouvellement construites, à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d'un dispositif de sécurité. Depuis le 1er mai 2004, les piscines existantes des habitations données en location saisonnière sont également soumises à cette obligation (y compris pour les logements situés dans une copropriété).

Depuis le 1er janvier 2006, toutes les autres piscines existantes doivent être équipées.
En cas de non application de la loi, des sanctions pénales sont prévues ainsi qu'une amende de 45 000 €.

Quelles piscines sont concernées ?

Les piscines concernées par cette législation et donc par le marché des alarmes de piscine sont les piscines privées de plein air dont le bassin est enterré ou semi-enterré (piscines familiales, réservées à des résidents ou appartenant à des hôtels, gîtes ruraux, camping, etc…). Les piscines situées dans un bâtiment, celles qui sont posées sur le sol (gonflables ou démontables) ou qui appartiennent à des établissements de Natation et sont surveillées par un maître nageur sauveteur n’entrent pas dans le cadre de cette loi.

Les normes à respecter

Selon le décret du 7 juin 2004, « les alarmes doivent être réalisées, construites ou installées de manière que toutes les commandes d'activation et de désactivation ne doivent pas pouvoir être utilisées par des enfants de moins de cinq ans. Les systèmes de détection doivent pouvoir détecter tout franchissement par un enfant de moins de cinq ans et déclencher un dispositif d'alerte constitué d'une sirène. Ils ne doivent pas se déclencher de façon intempestive ».

Un des moyens pour les propriétaires de s'assurer que les matériels qu'ils vont acquérir ou faire installer respectent ces exigences est de vérifier qu'ils sont conformes aux quatre normes homologuées à ce jour. Pour les alarmes de piscine, il s’agit de la norme NF P90-307.
Pour être conforme à la norme NF P 90-307, un système d'alarme piscine :

- ne doit pas être mobile (comme certaines alarmes américaines): la centrale doit pouvoir être fixée à demeure sur la margelle pour être opérationnelle 24/24 H - 365 jours/an.

- doit savoir détecter la chute d'un très jeune enfant d'un poids à partir de 6 kg. Certains produits ne détectent qu'à partir de 8 kg.

- doit avoir une puissance sonore suffisante : la norme impose 100 décibels à 1 mètre.

- doit disposer d'une réactivation automatique afin de s'assurer que la protection soit constante et que vous n'oubliez pas la remise en sécurité après votre baignade.

- doit être conçu afin que la fonction Marche/Arrêt (ou neutralisation) soit impossible par un enfant.

- doit être équipé de moyens d'avertissement et signalisation de défaillance : usure des piles, disfonctionnement technique ...

- ne doit pas être sujet à des déclenchements intempestifs, par exemple sous l’effet du vent et il doit également satisfaire à d'autres exigences techniques, tels que réaction à la filtration, aux robots de nettoyage ... !

Autres précautions

Un dispositif de sécurité comme les alarmes de piscine doit être correctement posé. Il ne remplace en aucun cas la vigilance des adultes responsables, qui doivent également lire et connaître les consignes de sécurité propres à chaque dispositif. Ceux-ci n'assurent la protection des jeunes enfants qu'en position verrouillée (pour les barrières, les couvertures et les abris) ou en état de fonctionnement normal (pour les alarmes de piscine).

Les parents doivent savoir qu'une noyade est très rapide (moins de 3 minutes), surprenante et silencieuse (un enfant glisse dans l'eau sans faire de bruit et ne se débat pas). En 2004, 17 enfants se sont noyés dans des piscines privées dont les trois quarts étaient sécurisées. La règle d’or à respecter est de ne jamais laisser votre enfant seul près de l'eau, qu'il s'agisse de la piscine ou d'une baignoire. Un bébé peut se noyer dans 10 cm d'eau, un enfant dans 20 cm.

Plus d'information :

Tag : Alarmes de piscine



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis