Nature : 5 Faits Insolites Sur Les Arbres

Nature : 5 faits insolites sur les arbres

Depuis la sortie du livre "La Vie secrète des arbres" en mars 2017, nous sommes de plus en plus nombreux à regarder la forêt d'un autre oeil. Ce best-seller, écrit par Peter Wollheben, un forestier allemand, révèle de nombreuses vérités méconnues à propose de ces végétaux. Si vous pensiez que l'arbre est un être, certes vivant mais figé et impassible, vous risquez d'être surpris ! Nous avons recensé pour vous 5 faits insolites sur les arbres.

1- Les arbres communiquent entre eux

L'une des théories les plus captivantes du livre de Peter Wollheben La Vie secrète des arbres est que ces végétaux ont un comportement social.

Même si les résineux et les feuillus ne sont pas dotés de parole, ils sont capables de communiquer entre eux en émettant des substances odorantes.

Grâce à ce langage olfactif méconnu, ils peuvent avertir leurs congénères de l'arrivée d'un prédateur, simplement en envoyant une substance chimique odorante dans leur feuillage !

Ils communiquent aussi sous terre grâce à un réseau de filaments blancs que les scientifiques ont surnommé l'Internet végétal ou Wood Wide Web.

Cette toile souterraine leur permet d'échanger des informations sur les insectes environnants ou la sécheresse du sol.

Une publication partagée par Kate (@kaayt50) le




2- Ils sont solidaires entre eux

Plus étonnant encore, les arbres pourraient nous donner des leçons en matière de solidarité et de partage.

Ainsi, quand un arbre est malade dans la forêt, d'autres lui transmettent des substances nutritives par les racines pour le maintenir en vie.

Dans le massif de Harz, en Allemagne, les scientifiques ont constaté que la plupart des individus d'une même espèce étaient reliés entre eux pour pouvoir s'échanger des substances nutritives en cas de problème.

Ce bel exemple de solidarité nous rappelle que, chez les arbres aussi, la vie est plus facile à plusieurs.

Selon Peter Wollheben, un arbre isolé est, à l'inverse, un arbre fragile face aux aléas.




3- Ils protègent leurs enfants

Comme vous le savez, le soleil est indispensable aux jeunes arbres pour pousser en hauteur.

On peut alors se demander pourquoi les grands spécimens aux alentours recouvrent leur progéniture de leurs feuilles, filtrant ainsi plus de 90% de la lumière disponible.





Rassurez-vous : ce n'est pas pour les empêcher de grandir mais plutôt pour les protéger et les rendre plus forts.

Recevoir trop de lumière ferait pousser les jeunes plants trop vite, au détriment de leurs racines.

Or, pour avoir la possibilité d'atteindre un grand âge, un arbre doit croître lentement en début de vie.

4- Ils fabriquent leur propre insecticide

A les voir se dresser immobiles et silencieux dans la forêt, on pourrait croire que les arbres sont à la merci des parasites et des animaux qui se nourrissent de leur feuillage...

Mais il n'en est rien car ils savent se montrer combatifs pour survivre.

Certaines espèces se défendent contre les agressions en fabricant leur propre insecticide.

L'acacia par exemple repousse les prédateurs en augmentant la teneur en substances toxiques dans ses feuilles.





Dans la même veine, le chêne envoie des sucs amers dans son écorce et dans ses feuilles pour les rendre immangeables.

D'autres espèces comme l'orme et le pin recourent à une tactique encore plus sophistiquée : pour lutter contre leurs ennemis, ils attirent des insectes qui pourront les défendre.

5- Ils hibernent... comme les ours

Les ours ne sont pas les seuls habitants de la forêt à hiberner : les arbres aussi se préparent à affronter l'hiver !

Pendant la belle saison, ils emmagasinent autant de soleil que possible afin de synthétiser des sucres et des substances nutritives dont ils font des réserves en prévision de l'hiver.

Ainsi, ils procèdent de la même manière que les ours bruns qui mangent énormément en été et en automne pour se constituer une épaisse couche de graisse et pouvoir tenir jusqu'au printemps suivant.

Dans son livre, Peter Wollheben explique que tous les arbres hibernent mais qu'ils ne le font pas au même rythme.

Certaines espèces comme le merisier, le sorbier des oiseleurs et l'alisier commencent à rougir dès le mois d'août : c'est le signe qu'ils ont fait leurs réserves et sont prêts à affronter le froid.

D'autres arbres, qui ont des réservoirs plus vastes, continuent à faire des stocks. C'est pourquoi leurs feuilles rougissent plus tard.




Plus d'information :

Tag : arbres, arbres insolites, faits insolites sur les arbres, la vie secrète des arbres, peter wollheben, arbres êtres sociaux, internet végétal, wood wide web, hibernation des arbres, communication chez les arbres , Arbre, Forêt, feuilles, espèces, ours, insecticide, lumière, racines, insectes, végétaux, La Vie, prédateur, toxiques, chêne, amers, écorce, orme, PIN, best-seller, hiberner, sucres, ours bruns, graisse, merisier, sorbier, prédateurs, Acacia, substance chimique, Internet, Web, langage, Sécheresse, feuillus, Harz, Allemagne, Espèce, résineux, Seine, parasites, allemand, alisier,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis