Charançon Rouge Et Papillon : Comment Traiter Les Palmiers Malades ?

Charançon rouge et papillon : comment traiter les palmiers malades ?

Importés sur la Côte d'Azur aux alentours de 1860, les palmiers sont devenus des éléments incontournables du paysage local. Malheureusement, ils sont aujourd'hui menacés par le charançon rouge et par un papillon, deux parasites qui font des ravages. Pour sauver cet emblème de la Côte d'Azur, des solutions existent. Voici un petit guide pratique expliquant comment traiter les palmiers malades.

Identifier l'ennemi

Depuis plusieurs années maintenant, les palmiers de la Côte d'Azur sont malades et le principal responsable est le charançon rouge.

Cet insecte est présent en France depuis 2006 et à Nice depuis 2011. La zone concernée par ce fléau dépasse largement la côte azuréenne et s'étend sur tout l'arc méditerranéen.

Or, ce ravageur mérite bien son surnom de "tueur de palmier" : il vit en colonie à l'intérieur du palmier et le détruit pour se nourrir.

Plus précisément, il pond des œufs par centaine et les dépose en général au niveau des palmes centrales de la tête du palmier.

Ces œufs deviennent ensuite des larves qui mangent les fibres du palmier et font de gros dégâts dans sa partie supérieure. Elles peuvent même provoquer sa mort lorsque le bourgeon terminal est atteint.

Comme si ce fléau ne suffisait pas, un autre ravageur détruit actuellement les palmiers en Méditerranée : le Sphynx du palmier, un papillon dont le nom scientifique est Paysandisia archon.

Sa larve (une grosse chenille blanchâtre) se nourrit elle aussi des tiges et des troncs des palmiers.

Reconnaître les symptômes

Lorsqu'un palmier est contaminé par le charançon rouge, il présente plusieurs symptômes de maladie :

=> ses palmes sont cassées ou présentent des encoches
=> sa frondaison s'affaisse
=> son port est désaxé
=> ses palmes se dessèchent

Par ailleurs, un examen plus minitieux du palmier révèle la présence de cocons à la base des palmes, ainsi que de larves et d'insectes adultes qui se nourrrissent de ses fibres.

Les cocons fibreux ont une forme de cigare.

Quand un spécimen est contaminé, on peut même, dans certains cas, voir des insectes adultes au pied du palmier.

En ce qui concerne le papillon Paysandisia, les signes de maladies sont les suivants :

=> les palmes sont perforées en ligne, grignotées ou desséchées
=> la couronne du palmier s'atrophie
=> on constate la présence de déjections brunes en paquet ou en ruban sur le "tronc" (le stipe) ou les palmes
=> on trouve des chrysalides vides sur le stipe ou à terre autour du palmier
=> à l'automne et au printemps, on entend à l'intérieur du tronc le bruit caractéristique des larves qui s'alimentent et sectionnent les fibres du palmier

Traiter et surveiller les palmiers

La réglementation française est stricte : depuis 2010, la lutte contre le charançon rouge du palmier ou Rhynchophorus ferrugineus est obligatoire sur tout le territoire national (conformément à l'arrêté ministériel du 21 juillet 2010 modifié).

Si l'un de vos palmiers est contaminé, vous devez :
=> déclarer le foyer au SRAL (Service Régional de l'Alimentation) ou à la mairie
=> éradiquer ces insectes dans les 15 jours suivant la notification en faisant appel à une entreprise habilitée, soit par abattage, soit par assainissement

Si votre palmier est situé à moins de 100 m d'un foyer (zone contaminée) déjà déclaré, vous devez :
=> le faire surveiller par une personne ou entreprise habilitées par le SRAL
=> faire appliquer des traitements préventifs

Si votre palmier est situé à moins de 200 m d'un foyer déjà déclaré, vous devez simplement le faire surveiller par une personne ou entreprise habilitées par le SRAL.

L'objectif de ces mesures est que les palmiers malades soient détectés et traités à temps, avant que leur bourgeon terminal ne soit atteint et que les insectes n'aient infesté les végétaux voisins.

Les traitements, quand ils sont nécessaires, doivent être réalisés par des entreprises agréées.

Protéger les palmiers sains

Les traitements évoqués plus haut sont obligatoires pour les palmiers malades, mais ils ne suffisent pas toujours à protéger les autres palmiers de la contamination.

Une fortification de vos plantes est recommandée pour qu'elles résistent mieux à l'invasion. En effet, un palmier en bonne santé a des fibres plus denses qui peuvent dissuader les insectes d'y pondre.

Pour renforcer vos palmiers :
=> évitez les carences dans le sol
=> faites-les tailler en octobre et non pas en été
=> utilisez le piégeage pour détecter d'éventuels insectes.

Par ailleurs, pour limiter la dissémination des insectes ravageurs, il est recommandé de :
=> diversifier les variétés de palmiers
=> les espacer les uns des autres 
=> ne pas aligner des palmiers de la même espèce
=> privilégier les palmiers que les insectes apprécient le moins comme Washingtonia filifera, Sabal causarium ou Butiagrus nabonnandii

Ces soins peuvent sembler contraignants, mais c'est à ce prix que les palmiers resteront un symbole de notre belle Côte d'Azur !

Plus d'information :

Tag : palmiers, palmier, maladie palmier, maladie palmier charançon, maladie palmier papillon, palmiers malades, palmier malade, charançon rouge, charançon du palmier, comment traiter les palmiers, palmier traitement , palmiers, palmier, insectes, papillon, Côte d'Azur, fibres, larves, symptômes, ravageur, stipe, œufs, bourgeon terminal, assainissement, Espèce, abattage, 21 juillet, Santé, 100 m, 200 m, végétaux, variétés, insectes ravageurs, plantes, piégeage, française, bruit, parasites, insecte, France, Nice, méditerranéen, colonie, Méditerranée, larve, chenille, Port, Cigare, chrysalides, Sabal,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis