Le Baccalauréat

Le baccalauréat

Le baccalauréat français sanctionne la fin des études secondaires après trois années au lycée. Ce diplôme, créé en 1808 dans sa version moderne, donne accès à l'enseignement supérieur et constitue le premier grade universitaire.

Présentation

Le baccalauréat, appelé familièrement "bac" et plus anciennement "bachot", a été créé dans sa version moderne sous Napoléon Ier, par le décret organique du 17 mars 1808.
Ce diplôme, que l’on le passe à la fin de l'enseignement secondaire ou en candidat libre ouvre l’accès à l’enseignement supérieur, même s’il existe aussi des diplômes destinés aux adultes, comme le DAEU (diplôme d'accès aux études universitaires) ou la Capacité en droit et la VAE (validation des acquis).

Les différents baccalauréats

Le baccalauréat français est l’équivalent du A-level au Royaume-Uni, de l'Abitur en Allemagne et de la Maturité en Suisse.
Dans le système éducatif français, il existe trois types de diplômes, correspondant aux trois filières pouvant être choisies au lycée : le bac général, le bac technologique et le bac professionnel.
Dans chaque filière, on distingue également différentes "séries", comme la série ES (économique et sociale) pour le bac général.

Origines

Le baccalauréat est né au Moyen Age avec la création de l'université de Paris.
Toutefois, il est apparu sous sa forme moderne en 1808 quand il a été créé par Napoléon Ier dans cinq disciplines : sciences, lettres, droit, médecine et théologie.
Le baccalauréat ès lettres était alors un préalable à la présentation aux épreuves des autres baccalauréats et celui en droit s’obtenait après deux années d'études dans la faculté de droit.
En 1808, on dénombra seulement 21 bacheliers.

Evolution

Le baccalauréat, initialement réservé aux jeunes hommes de la bourgeoisie, s’est progressivement démocratisé.
Julie-Victoire Daubié a été la Première femme à passer ce diplôme, en 1861. Mais il faut attendre 1924 pour que les programmes secondaires deviennent les mêmes pour les garçons et les filles.
Le nombre de bacheliers s’accrut dans les années 1930, quand le lycée public devint gratuit et explosa littéralement dans les années 1960-1970, avec la création du collège unique.
La proportion de bacheliers dans une génération était de 3 % en 1945, 25 % en 1975 et 64,6 % en 2006.
Ce diplôme élitiste et bourgeois a donc évolué pour devenir un diplôme de base, indispensable à toute formation supérieure.

Les épreuves

Le baccalauréat est un examen national composé de neuf à dix épreuves obligatoires, écrites et orales, et d’épreuves facultatives.
Les épreuves anticipées se passent à la fin de la classe de première, notamment l’épreuve de français pour toutes les séries.
Le latin, le grec, la langue vivante 3 ou régionale, les options artistiques (arts plastiques, photographie, musique, théâtre, danse) sont des épreuves facultatives.
Les élèves qui obtiennent une note comprise entre 8 et 10 à cette Première série d’épreuves passent les épreuves du second groupe : il s’agit de deux oraux appelés familièrement "rattrapage" ou "repêche".
Le lien proposé ci-dessous vous permet d’accéder à une présentation plus détaillée de toutes les épreuves.

Statistiques

Le nombre de candidats au baccalauréat et le taux de réussite ont évolué de la manière suivante :
- en 1960 : 81 000 candidats ; taux de réussite : 73,5 %.
- en 1980 : 347 000 candidats ; taux de réussite : 64,1 %.
- en 2004 : 604 000 candidats ; taux de réussite : 80 % (dont 81,8 % des filles et 77,4 % des garçons).
- en 2006 : 639 810 candidats ; taux de réussite : 82,1 %.

Avis

  • Salut ! C'est bien, car je savais que c'était Napoléon 1er, mais je ne savais pas à quelle date, et mais pour le moyen âge, je me posais la question justement. MERCI !

    09 septembre 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis