Le concours général : présentation et histoire

Depuis le XVIIIe siècle, le concours général récompense l’élite des lycéens dans différentes disciplines. Aujourd’hui, ce concours synonyme d'excellence est également ouvert aux élèves des lycées professionnels., par Audrey
 

Le Concours Général : Présentation Et Histoire

Le concours général : présentation et histoire

Depuis le XVIIIe siècle, le concours général récompense l’élite des lycéens dans différentes disciplines. Aujourd’hui, ce concours synonyme d'excellence est également ouvert aux élèves des lycées professionnels.

Présentation du concours général

Le concours général est une tradition française dont l’origine remonte au XVIIIe siècle. Héritier du "concours académique", ce concours "pour la gloire" distingue l’élite des lycéens et apprentis.

Il se décline en deux variantes :
• le concours général des lycées s'adresse aux élèves de première et de terminale des lycées d'enseignement général et technologique et comporte 36 disciplines différentes (français, histoire, géographie, mathématiques, latin, grec, langues vivantes…)
• le concours général des métiers compte 18 spécialités de baccalauréat professionnel ; il récompense des élèves de terminale des lycées d'enseignement professionnel ainsi que des apprentis en dernière année de formation dans les CFA.

Lors de ce concours, les candidats sont évalués sur des sujets conformes aux programmes officiels. Cependant, les épreuves sont plus exigeantes et plus longues que celles du baccalauréat.

Les candidatures des élèves sont proposées par leurs professeurs au cours du premier trimestre et les épreuves se déroulent au cours du deuxième trimestre.

Histoire du concours général

Le concours général a été créé en 1744 par l'Université de Paris à l'initiative de l'abbé Le Gendre. Les premiers prix ont été décernés à la Sorbonne en 1747. Dès son origine, il avait pour vocation de distinguer les meilleurs élèves, mais il était alors réservé aux garçons des lycées parisiens.

Il a fallu attendre 1924 pour que ce concours soit ouvert aux élèves de province et aux filles. Initialement limité au français, au latin, au grec, à l'histoire, aux mathématiques et à la physique, il s'est étendu aux disciplines technologiques en 1981 et au baccalauréat professionnel en 1995.

En 2012, ce prestigieux concours a attiré plus de 15.000 candidats.

Un symbole d'excellence

Le concours général est très sélectif car seuls 18 élèves par matière sont récompensés sur plusieurs centaines de candidats. Les récompenses décernées sont 3 prix, 5 accessits maximum et 10 mentions selon le niveau des prestations.

Chaque année, les établissements les plus prestigieux de la capitale comme le lycée Henri IV et le lycée Louis le Grand comptent des lauréats, ainsi que le lycée international de Saint-Germain-en-Laye.

Les élèves qui obtiennent un prix sont félicités par le ministre de l'Education nationale en personne au cours d'une cérémonie qui a souvent lieu dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne à Paris. Ils peuvent aussi faire figurer sur leur CV cette distinction.

Ils sont en effet les successeurs de nombreuses personnalités, hommes politiques, scientifiques ou écrivains qui ont été lauréats de ce concours, entre autres : Charles Baudelaire, Victor Hugo, Louis Pasteur, Georges Pompidou, Jacqueline de Romilly et Alain Juppé.

Plus d'information :

Tag : concours général, le concours général, concours général des lycées, concours général lycées, concours général des métiers, concours général résultats, concours général histoire , Concours Général, lycées, Sorbonne, Paris, lycée, baccalauréat professionnel, grec, latin, mathématiques, apprentis, français, Victor Hugo, Henri IV, Louis, ministre de l'Education nationale, amphithéâtre, Jacqueline de Romilly, Georges Pompidou, CV, Charles Baudelaire, Louis Pasteur, 1995, 1981, française, géographie, lycées d'enseignement professionnel, CFA, baccalauréat, 1744, 1747, 1924, province, physique, Alain Juppé,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis