Développer L'économie Circulaire : Les Mesures Envisagées Par Le Gouvernement

Développer l'économie circulaire : les mesures envisagées par le gouvernement

Après cinq mois de concertation et de réflexion, le gouvernement a présenté le 23 avril 2018 sa feuille de route pour développer l'économie circulaire. Elle comprend 50 mesures concrètes pour engager la transition de notre pays vers ce système économique plus durable et plus économe en ressources. Nous vous proposons de faire le point en 3 questions.

C'est quoi, l'économie circulaire ?

L'économie circulaire est un système économique visant à préserver les ressources de la planète.

Afin de limiter la consommation de matières premières, d'eau et d'énergie, ainsi que la production de déchets, ce modèle économique s'appuie sur des pratiques telles que la réparation, le réemploi et le recyclage

Le tri sélectif en vue du recyclage des déchets est aujourd'hui la forme la plus visible de cette "économie circulaire", mais celle-ci ne se limite pas à ce seul écogeste ! 

Elle encourage tout ce qui peut améliorer la gestion du cycle de vie des produits jusqu'à leur traitement à l'état de déchet.

Sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire, on trouve la définition suivante :
"L'économie circulaire désigne un modèle économique dont l'objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. Il s'agit de rompre avec le modèle de l'économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique 'circulaire'."

Pourquoi ce plan d'action ?

Le gouvernement a décidé d'établir une feuille de route économie circulaire afin d'améliorer la gestion du cycle de vie des produits, de leur conception jusqu'à leur traitement à l'état de déchet. 

Pourtant, selon Alain Geldron, l'expert en matières premières de l'ADEME, la France "n'a pas à rougir" de sa situation actuelle dans ce domaine.

Depuis la loi de transition énergétique de 2015, notre pays a introduit la pénalisation de l'obsolescence programmée.

Avec cette loi, la France s'est également fixé une série d'objectifs en matière de tri et de recyclage, tels que la valorisation de 65% des déchets en 2025. 

La feuille de route présentée par le Premier ministre le 23 avril 2018 dresse une liste de 50 mesures concrètes afin d'atteindre ces objectifs.

Elle se fixe notamment pour objectifs de :
=> réduire de 30% la consommation de ressources par rapport au PIB (par rapport à 2010) d'ici à 2030
=> réduire de 50% les quantités de déchets non dangereux mis en décharge (par rapport à 2010) en 2025
=> tendre vers 100% de plastiques recyclés en 2025
=> économiser l'émission de 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année grâce au recyclage du plastique
=> créer 500.000 emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux

Quelles sont les mesures envisagées ?

Pour élaborer sa feuille de route économie circulaire, le gouvernement s'est appuyé sur des synthèses réalisées par des groupes de travail rassemblant toutes les parties prenantes (professionnels, experts, associations). 

Cinq mois de concertation et de réflexion ont permis de faire ressortir plusieurs pistes comme :
=> simplifier et harmoniser les règles de tri
=> mettre en place un système de consigne sur certains emballages
=> adapter la fiscalité pour rendre la mise en décharge plus chère que le recyclage
=> encourager le réemploi et la réparation, grâce notamment à des mesures fiscales qui permettraient une baisse des prix des services de réparation

Au final, la feuille de route présentée par le gouvernement prévoit plusieurs mesures phares telles que :
=> l'harmonisation des couleurs des poubelles d'ici 2022 sur l'ensemble du territoire ; les règles seront les mêmes dans les foyers, les entreprises et dans l'espace public pour simplifier le tri
=> la simplification et le déploiement du pictogramme Triman dont l'affichage sur les emballages sera rendu obligatoire à compter de 2021
=> l'expérimentation massive d'un système de consigne solidaire dans les collectivités locales afin de collecter les bouteilles plastiques et les canettes en métal tout en soutenant une cause d'intérêt général, locale ou nationale
=> une baisse de TVA sur le recyclage afin de rendre le recyclage compétitif par rapport à la mise en décharge
=> la mise en place d'un indice de réparabilité des produits (dont l'affichage sera rendu obligatoire à partir du 1er janvier 2020) pour décourager l'achat de produits peu robustes et non réparables.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/economie-circulaire-50-mesures-changer-modele

Tag : économie circulaire, économie circulaire définition, économie circulaire exemple, économie circulaire mesures, économie circulaire plan du gouvernement, économie circulaire feuille de route



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis